Magazine Humeur

Couple Chine-Russie.Une OTAN en Asie ? UE vassalisée. Génocide Ossétie

Publié le 29 août 2008 par R-Sistons

Troubles réorganisations du
monde. Choix de textes.

Couple Chine-Russie.Une OTAN en Asie ? UE vassalisée. Génocide Ossétie

Génocide perpétré en Ossétie.
Rapprochement Chine-Russie, nouveau "couple".
Triangle Moscou-Pékin-New Delhi.
L'organisation de coopération de Shangaï.
Vers une OTAN euro-asiatique ?
Constitution d'un bloc pour faire pendant à  l'Occidental ?
Nouvelles alliances militaires.
Relations Sud-Sud.
Communisme de marché.
Europe vassalisée, dépendante, paralysée.
Bi-polarisation du monde.
Coalisation anti-hégémonie de l'Occident
Et si c'était l'Occident qui était isolé ?
Crise globale. Affrontement Occident-reste du monde ?
Sarkozy prépare-t-il la France à une guerre contre l' Iran ?



Sarkozy prépare-t-il la France
à une guerre contre l'Iran?

 83b5828e55b5586b7403951063a86326.jpg

"Discours fondateur" (ce sont les mots de N Sarkozy) sur la Défense.

Il a annoncé une réforme majeure - et nécessaire à bien des égards - de notre outil militaire.

On retiendra bien sûr l'accent mis, à juste titre, sur les services secrets, le renseignement spatial, la réduction des effectifs et la modernisation des équipements.

On retiendra aussi que le président ne veut pas "assumer" la décision de construire un second porte-avions (décision qu'il ne juge pas urgente, on ne sait pourquoi).

On retiendra enfin son plaidoyer pour l'Otan et l'Europe de la Défense, Nicolas Sarkozy promettant qu'une réintégration de la France dans le commandement intégré de l'Alliance atlantique ne se fera que "si au préalable il y a un progrès de l'Europe de la Défense"(le président se gardant bien de préciser quel progrès il attend, surtout après le rejet irlandais du traité de Lisbonne qui devait justement être le cadre institutionnel de cette relance.)

Mais il y a un point qui passera peut-être inaperçu et qui me semble pourtant mériter une attention toute particulière.

C'est ce que Nicolas Sarkozy a dit et ce qu'il a sous-entendu concernant l'Iran.

Le chef de l'Etat a, en effet, insisté sur la nécessité de "recentrer" notre présence militaire à l'étranger "sur nos zones d'intérêt stratégique"et, à ce propos, il a mentionné les accords qu'il a passés avec les Émirats Arabes Unis et donc l'ouverture de la base française à Abou Dhabi, située en face des côtes iraniennes.

Et quelques minutes plus tard, il a justement parlé de la République islamique en disant que "la crise iranienne était la première menace qui pèse sur le monde"

En fait, l'Iran est le seul pays étranger (en dehors de l'allié américain) que le chef de l'Etat a mentionné au cours de son discours sur la défense - le seul.

S'agit-il d'une simple gesticulation visant à faire pression sur Téhéran au moment où les leaders iraniens viennent, une nouvelle fois, de refuser une proposition des Six?

Ou est-ce une préparation de l'opinion à d'éventuelles frappes américaines et/ou israéliennes que la France soutiendrait en se chargeant, par exemple, de contrôler une partie du Golfe persique à partir notamment de sa base d'Abou Dhabi?

Vincent Jauvert http://globe.blogs.nouvelobs.com/

Posté par Alain 3 à 00:49 - France - Commentaires [1] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags :
guerre, iran, sarkozy


Terrorisme capitaliste

Opinion. La vente d'armes de destruction massive à l'Arabie saoudite, comme l'envoi de troupes en Afghanistan ou l'appui aux frappes aériennes chirurgicales qui se préparent contre l'Iran ne peuvent que renforcer le terrorisme international que Sarkozy prétend vouloir combattre.

On ne combat pas le terrorisme avec des commandos. La haine et le désir de revanche des population civiles bombardées est imprévisible. La seule méthode est de le prévenir. Ce que Sarkozy ne peut faire car il a les mains liées. L'attaque contre l'Iran est une question économique puisque la croissance des Etats-Unis est garantie en partie par son monopole nucléaire. La fin de ce monopole entraînerait une perte de confiance des investisseurs dans le remboursement de leurs créances.
Des gugusses comme Guy Sorman sont payés pour entretenir le mythe de l'équilibre du capitalisme, du passif équivalent à l'actif, de la croissance elle-même qui n'est pas un bilan mais une photographie instantanée, des prétendues lois immanentes du marché et autres niaiseries.
Posté par Lapinos, 29/07/08 à 13:46
http://alainindependant.canalblog.com/archives/2008/07/26/10031450.html



Caractère très dangereux de
l’actuelle situation caucasienne
et ses effets mondiaux.
Le génocide georgien

OPINION DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE DES BOLCHEVIKS DE TOUTE L’UNION SOVIÉTIQUE
À PROPOS DE L’AGRESSION ARMÉE DU RÉGIME DE SAAKACHVILI CONTRE LE PEUPLE D’OSSETIE DU SUD


Dans la nuit du 7 au 8 août 2008, jour de l’ouverture des Jeux olympiques à Pékin, le Président de la Géorgie Saakachvili a commencé des opérations de guerre de grande envergure contre les habitants de l’Ossétie du Sud, contre son propre peuple. Dans cette guerre, Saakachvili emploie du matériel de guerre des plus modernes, acquis ces derniers temps, et des cadres militaires bien formés par des spécialistes militaires des USA.
Une puissante préparation par missiles, au moyen des systèmes «Grad» et de l’artillerie à longue portée, de la capitale de l’Ossétie du Sud, la ville de Tskhinvali, durant deux jours a rayé de la surface de la terre et la ville et les villages avoisinants avec leurs habitants. On peut qualifier de façon non équivoque de génocide l’anéantissement planifié de la population civile et de tous les objectifs qui assurent les conditions de vie: boulangeries, hôpitaux, sous—stations électriques, système de distribution du gaz et de l’eau, ainsi que les écoles, l’extermination physique de toute la population civile qui se trouvait dans les rues, l’achèvement à coups de crosse ou la fusillade à bout portant des blessés ou de la population civile (vieillards, femmes et petits enfants) qui s’était cachée dans les caves des maisons, ainsi que l’extermination des forces de maintien de la paix de Russie. Ceux qui ont fui Tskhinvali et qui sont allés durant plusieurs kilomètres dans les montagnes, sous les tirs des soudards géorgiens, ont parlé de Tskhinvali à Poutine:

-   Les Géorgiens ont chassé les femmes comme du bétail, les ont enfermées dans leurs maisons et y ont mis le feu…
-   Nous avons vu une vieille femme qui se sauvait avec deux enfants, tandis qu’un char (géorgien) leur est passé dessus…
-   Ils ont égorgé un enfant d’un an et demi… (Les «Izvestia» du 11—08—2008).

Saakachvili., leader de la «révolution des roses» brûle d’envie d’entrer dans l’OTAN, au mépris de la volonté du peuple géorgien.

les dépenses militaires ont été accrues de 30 fois et plus en 4 ans et représentent de 9 à 10 p. 100 du P.I.B. (2,9 %  en Russie).

Le parc de chars de l’armée a été substantiellement renouvelé ou modernisé
Quelles sont donc les véritables prémisses de la guerre d’agression, monstrueuse par son vandalisme, déclenchée par Saakachvili contre l’0ssétie du Sud et de la situation de catastrophe humanitaire qui y a été créée et pourquoi brûle—t—il si passionnément d’envie d’entrer dans l’OTAN ? Saakachvili en brûle d’envie ou bien l’y entraine—t—on de force ?
L’analyse des évènements qui se sont déroulés en Ossétie du Sud et leur comparaison avec les évènements des Balkans (Yougoslavie) de 15 ans plus anciens, d’Afghanistan, d’Irak, conduisent à une seule et même conclusion: le donneur d’ordre et le bailleur de fonds de tous ces forfaits est une seule et même «personne»: le fascisme contemporain — le groupe de pression sioniste mondial — noyau dirigeant de l’impérialisme américain qui n’a pas abandonné son but illusoire: la domination mondiale, la possession de toutes les sources mondiales de matières premières énergétiques et des ressources minières, la conquête des régions géopolitiquement importantes dans le monde.

Le groupe de pression sioniste mondial des USA a projeté d’établir la domination de l’OTAN (ou des USA., ce qui revient au même) dans le Caucase par l’intermédiaire de l’adhésion de la Géorgie à l’OTAN et, par ce moyen, de s’ouvrir un passage pour le pétrole de la Caspienne (par l’intermédiaire de l’Azerbaïdjan loyal) et de contrôler les oléoducs qui traversent le Caucase. La population d’Ossétie du Sud se trouverait ainsi sacrifiée comme prétexte aux troupes de l’OTAN pour s’installer à Tbilissi et contrôler la situation dans le Caucase.
Par ailleurs, il est important pour les USA de s’approcher d’un peu plus près de l’Iran, de tenter de faire baisser les prix du pétrole et, là—dessus, de se maintenir encore un certain temps dans les conditions de crise mondiale du système, d’approfondissement de la récession de l’économie des USA, de chute du cours du dollar et de perte graduelle de leur force comme puissance impérialiste dominante dans le monde

La guerre pour le pétrole de la Caspienne

ne peut pas ne pas se répercuter dans la région de la mer Noire l’on ne peut pas garantir de manière sûre le transport du pétrole de la Caspienne vers les pays de l’OTAN tant que la Flotte russe de la mer Noire y contrôle les routes de transport des ressources énergétiques. D’où le zèle du Président de l’Ukraine Youchtchenko à «pressurer» Sébastopol’ de la Flotte russe de la mer Noire et à en recevoir sa part «en cadeau» pour l’acheminement du pétrole en Europe dans le secteur en question. La position de Kiev prise dans cette affaire est la preuve de ce que l’escalade du conflit militaire s’accentue, lequel se transformera inévitablement en tragédie en mer Noire également.
L’organisation de l’agression armée contre l’Ossétie du Sud. vise encore un autre but: conforter tous les traîtres à l’U.R.S.S. en la personne de leurs créatures, les leaders qui sont arrivés au pouvoir à la suite de «révolutions florales», tous «indépendants» qui «se sont séparés» de l’U.R.S.S., et créer une situation tendue sur tout le périmètre des frontières de la Fédération de Russie.

Un autre but est en même temps visé: celui de brouiller entre eux des peuples qui autrefois formaient un seul et même peuple soviétique. Enterrer de cette façon l’idée même de renaissance de l’U.R.S.S.

Enfin le but est également visé de détourner l’attention des problèmes qui submergent les USA et d’affaiblir la Russie en tant que concurrent impérialiste actuellement fort respectable dans toute une série de domaines


L'agression militaire contre l'Ossétie a été soigneusement préparée (..) par une puissante préparation idéologique et informationnelle. Nous avons en vue les nombreuse visites de la Géorgie par de hauts fonctionnaires des USA, les voyages de Saakachvili lui—même aux USA.
Il y a un mois, le ministre des Affaires étrangères des USA. Condoleeza Rice a visité la Géorgie et a eu des «entretiens amicaux» avec Saakachvili sur la question de l’entrée de la Géorgie dans l’OTAN, ayant fait part à Saakachvili de son complet soutien… Des spécialistes militaires des USA — qui ont pris part nominativement à la préparation des opérations militaires et en Afghanistan, et en Irak, encore bien avant en Yougoslavie — sont depuis longtemps stationnés sur le territoire de la Géorgie.

La Russie n’est pas en état de guerre avec la Géorgie. Les forces de maintien de la paix de la Russie ne font que «forcer l’une des parties au conflit à la paix», conformément au mandat de l’O.N.U. que possède la Russie. Dans la situation politique qui s’est créée, la Russie agit avec une grande prudence, strictement dans le cadre du droit international et du mandat international de sa mission de maintien de la paix dans cette région du Caucase: seulement des opérations cessation de la violence et du génocide, de protection de la population civile et des citoyens russes sur le territoire de l’Ossétie du Sud, de rétablissement de la paix et de liquidation de la catastrophe humanitaire
.

Aujourd’hui, les intérêts des requins mondiaux du business pétrolier se retrouvent dans le Caucase

 Les autorités de Russie, en tant que personnification du business russe des ressources énergétiques, font tout ce qu’elles peuvent pour conserver leur influence dans le Caucase, dans la Caspienne et en mer Noire. Tout cela équivaut à la conservation de l’influence du pouvoir dans le pays, car la perte 1’influence de la Russie dans la région du Caucase et de la Caspienne entraînera après elle le partage ultérieur de la propriété dans le pays au profit des partisans des USA avec pour conséquence la dislocation du pays.

Il semble que les requins de l’impérialisme mondial s’efforceront malgré tout de s’entendre entre eux après s’être débarrassés de ceux qui se sont montrés être de "mauvais élèves"

COMMENT va se comporter le groupe de pression sioniste mondial des USA ? 

Tout dépendra de la combinaison concrète des facteurs objectifs et subjectifs à l’instant donné. Mais le fait que l’intervention armée de Saakachvili contre l’Ossétie du Sud ait rapproché le monde au plus près de la limite de la catastrophe universelle est une évidence. Et qu’aujourd’hui ce soit dans le Caucase que se décide le sort de la civilisation est une des conséquences de la destruction de l’U.R.S.S.

http://socio13.wordpress.com/2008/08/29/comaguer-nouvelles-durss/#more-3632



EXTRAIT DES « NOUVELLES D’URSS » n° 93 (septembre-octobre 2008)



Couple Chine-Russie.Une OTAN en Asie ? UE vassalisée. Génocide Ossétie
 d

Liens :


Nous n'avons ucune autorisation à demander à l'impérialisme
Il est en train de se passer quelque chose d’impressionnant, la planète, chacun à sa manière dit “nous ne pouvons pas continuer à tout subir, nous disons NON! Et nous n’acceptons plus votre ordre!
Le président nicaraguayen, Daniel Ortega, s’est demandé quant à lui où sont les vertus du capitalisme puisque, en plusieurs siècles, il n’a servi qu’à appauvrir nos nations.
http://socio13.wordpress.com/2008/08/29/nous-n%e2%80%99avons-aucune-autorisation-a-demander-a-l%e2%80%99imperialisme/


D’une manière qui rompt avec les échecs historiques, les aborigènes ont rompu  l’alliance conservatrice à Lima et ont obtenu l’abrogation des lois qui facilitaient la privatisation de leurs terres ancestrales au profit d’exploitations minières
http://socio13.wordpress.com/2008/08/29/perou-triomphe-historique-de-la-revolte-indigene/


Le gouvernement poursuit dans le secteur du logement, comme dans l¹ensemble des secteurs économiques et sociaux, sa marche forcée vers un néolibéralisme sauvage, teinté de populisme, dévastatrice pour les solidarités sociales.
http://socio13.wordpress.com/2008/08/29/le-logement-la-course-vers-le-capitalisme-sauvage-et-la-regression/


Les récents événements survenus en Afghanistan ont de nouveau soulevé la question de l’efficacité et du professionnalisme des opérations de l’OTAN et de la coalition antiterroriste dans ce pays
Le président Hamid Karzaï insiste désormais sur la révision du statut des forces internationales présentes dans le pays
http://socio13.wordpress.com/2008/08/29/afghanistan-lexperience-de-lurss-negligee/

Les communistes vont-ils changer la Chine ?
http://socio13.wordpress.com/2008/08/29/l%e2%80%99empire-du-milieu-sous-le-feu-des-mouvements-sociaux-les-communistes-vont-ils-changer-la-chine/

Enquête sur la mort de 49 bébés dans des essais testant des médicaments en Inde
http://socio13.wordpress.com/2008/08/28/enquete-sur-la-mort-de-49-bebes-dans-des-essais-testant-des-medicaments-en-inde/

Entreprises multinationales et intégration en Amérique latine
http://socio13.wordpress.com/2008/08/28/entreprises-multinationales-et-integration-en-amerique-latine/

La Georgie, ou la liberté made in USA
http://www.marcfievet.com/article-22302030.html

La Georgie est le cimetière du monde unipolaire étatsunien !
La Russie n'est pas isolée..

L'écart se creuse entre l'Occident et le reste du monde (arabe, asiatique, latino-américain....)

http://panierdecrabes.over-blog.com/article-22342719.html
http://www.dedefensa.org/article-qui_est_isole_et_comment.html
(NB Eva. L'Occident a tellement déconné, que le monde entier va se regrouper et se liguer contre cette puissance malfaisante pour toute la planète. Ouf !) 


 Palestine, sur le blog http://panier-de-crabes.over-blog.com/

Couple Chine-Russie.Une OTAN en Asie ? UE vassalisée. Génocide Ossétie
Ier festival de littérature en Palestine, des lettres et des balles
jeudi 29 mai 2008 - 06h:09 Luis Núñez Villaveirán - El Mundo   La Palestine célèbre son premier festival de littérature avec une dizaine d’écrivains.   L’acteur Khaled lit un texte d’Edward Saïd pendant le festival - Photo : El Mundo   Al-Qods [Jérusalem] - Il n’y a pas que des conflits. Ni morts, ni blessés. Ni haine. La(
[..)


Couple Chine-Russie.Une OTAN en Asie ? UE vassalisée. Génocide Ossétie
Palestiniens le peuple de l'absurde - Mahmoud Darwish
Palestiniens, le peuple de l’absurde - Interview de Mahmoud Darwish mercredi 30 mai 2007 - 09h:04 Geraldina Colotti - il manifesto   « Nous sommes entrés, nous Palestiniens, dans un phase absurde : l’absurdité des soldats qui, dans la bataille, s’entretuent. Une absurdité fatale. Les significations nos échappent, la route nous échappe, notre image même nous(   ) [...]

Les conséquences d'un an de bouclage
vendredi 29 août 2008 - 06h:03 Oxfam International Au début du mois d’août 2008, une équipe d’Oxfam International a rejoint quatre de ses partenaires dans la bande de Gaza, parmi lesquels PMRS et PARC, partenaires d’Oxfam-Solidarité. Ils y ont évalué l’impact de douze mois de bouclage israélien. Les conséquences sont particulièrement lourdes. Compte-rendu.   La bande de Gaza au coeur de l’été. D’un point de vue climatique, plus(
[...] )

Défense anti-missile, suite


Les États-Unis responsables, selon Poutine. Le Premier ministre russe Vladimir Poutine, qui appelle désormais un chat un chat et le président des Etats-Unis un homme capable de massacrer des populations pour assurer l’élection de Mac cain, a accusé les États-Unis d’avoir interféré dans le conflit en Géorgie. Il a  affirmé que sur le terrain, des “ordres” étaient donnés par les Américains “pour des raisons de politique intérieure”,


Défi russe. La Russie a effectué un essai de missile Topol, capable de percer une défense antimissile. “Les forces stratégiques nucléaires et les forces spatiales ont effectué à 14 h 36 heure de Moscou un test de routine de missile balistique intercontinental PC-12M Topol”, a déclaré un porte-parole des forces stratégiques Alexandre Vovk. Une annonce qui fait directement allusion à l’accord signé mercredi 20 août entre la Pologne et les États-Unis, prévoyant l’installation d’éléments du bouclier antimissile américain sur son sol à l’horizon 2012 . À la suite de cet accord, Dmitri Medvedev avait déclaré à la chaîne de télévision Al-Jazeera que “la réponse de la Russie à l’installation d’un bouclier antimissile américain en Pologne et en République tchèque sera(it) de nature militaire”.


Position unie de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS ) . La Chine et les autres alliés asiatiques de Moscou au sein de l’OCS ont adopté “une position unie” sur les actions de la Russie en Géorgie, selon Dmitri Medvedev. “Je suis sûr que la position unie des États membres de l’OCS aura un retentissement international et j’espère qu’elle servira de message fort à ceux qui essayent de transformer le noir en blanc et de justifier cette agression”, a affirmé le président russe. L’Organisation de coopération de Shanghai réunit la Chine, la Russie et quatre des cinq ex-républiques soviétiques d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan).

La Biélorussie suit son voisin. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a défendu la Russie en certifiant qu’elle n’avait pas eu “d’autre choix moral” que de reconnaître l’indépendance des républiques séparatistes de Géorgie, son ambassadeur à Moscou laissant entendre que Minsk allait en faire de même. Et tandis que nous occidentaux proclamons l’isolement des Russes, le monde entier soutient avec un certain soulagement la Russie qui montre les dents après des années de harcélement, cela peut même donner des idées à d’autres pays…


(Conseil de Sécurité) Après que plusieurs de ses collègues eurent déploré l’usage de la force par Moscou en Géorgie, l’ambassadeur russe, Vitaly Tchourkine, a ironisé en rappelant les interventions américaines en Irak et en Afghanistan.”Avez-vous trouvé les armes de destruction massive en Irak ou les cherchez-vous toujours?”, a-t-il lancé à son collègue américain.

La reconnaissance mardi par Moscou de l’indépendance des deux régions séparatistes a rendu illusoire toute solution en provenance du Conseil de sécurité

http://socio13.wordpress.com/2008/08/28/nouvelles-du-jour-les-etats-unis-responsables-leurope-envisage-des-sanctions/



Couple Chine-Russie.Une OTAN en Asie ? UE vassalisée. Génocide Ossétie





Dangereuse réorganisation du monde

L'organisation de coopération de Shangaï soutient la Russie
par Danielle Bleitrach



Le 28 août 2008, l’Organisation de Coopération de Shanghai s’est réunie à Douchambé, la capitale du Tadjikistan.
La première nouvelle qui parvient répercutée par le Figaro en ligne est effectivement importante : “La Chine et les autres alliés asiatiques de Moscou au sein de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) ont adopté “une position unie” sur les actions de la Russie en Géorgie, s’est félicité aujourd’hui à Douchanbe le président russe Dmitri Medvedev.

“Je suis sûr que la position unie des Etats membres de l’OCS aura un retentissement international et j’espère qu’elle servira de message fort à ceux qui essayent de transformer le noir en blanc et de justifier cette agression”, a-t-il déclaré en référence à l’attaque par les forces géorgiennes de la région séparatiste de l’Ossétie du Sud dans le nuit du 7 au 8 août.

L’Organisation de coopération de Shanghai réunit la Chine, la Russie et quatre des cinq ex-républiques soviétiques d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan), c’est la plus importante organisation régionale du monde.

Mais sa taille, le poids de sa population, ses intérêts économiques et stratégiques tout cela peut-il contrebalancer l’alliance atlantique  et son caractère agressif

L’Organisation de Coopération de Shanghai
peut-elle devenir une réponse à l’OTAN ?

Dans un récent article (15/09/2007) deux chercheurs(1) posaient la question des développements de l’organisation de Coopération de Shanghai (OCS) après les manoeuvres conjointes du 8 au 17 août 2007, un exercice anti-terroriste “Mission de Paix-2007″ qui avait mobilisé quelques 6.500 hommes et 90 appareils issus pour la première fois de tous les pays membres, assistons nous à la naissance d’une OTAN euroasiatique ?

A l’époque ils répondaient que malgré les grandes manoeuvres l’OCS était trés éloignée d’un tel objectif, il s’agissait pour les pays regroupés au sein de cette organisation de se surveiller mutuellement autant que de constituer une union défensive face aux menées nord-américaines.

Pourtant et l’actualité nous y invite, partout sur la planète, les menées étasuniennes, la manière dont les etats-Unis et leurs alliés européens tentent de dynamiter les nations, la constitution de blocs régionaux pourraient bien accélérer les intégrations militaires, c’est vrai pour l’OCS, mais on voit en Amérique latine se profiler également une unité militaire défensive

Cinq faits peuvent  jouer un rôle d’accélération dans la constitution des unités militaires:

1-Le Kosovo, l’autoproclamation de cet Etat mafieux, soutenu par les Etats-Unis a réussi à inquiéter un peu plus les Russes déjà prévenus par l’installation en Europe d’un projet de bouclier anti-missiles étasunien. L’Europe apparait de plus en plus vassalisée et rangée derrière  l’OTAN, ce qu’a confirmé le sommet de Bucarest.

Europe vassalisée

Le ralliement du président français au leaderspip étasunien a également bouleversé la donne

Nous sommes devant une situation paradoxale qui fragilise de fait l’OTAN. Nous avons une Europe toujours plus alignée sur les Etats-Unis en parole, et dont le système de défense est totalement intégré aux dits Etats-Unis. ceux qui imaginaient une Europe contre-poids à l’impérialisme des Etats-Unis doivent déchanter, et pour une part l’attitude de résistance des Russes s’explique par le constat qu’il n’y a rien à attendre d’une telle Europe.  

Mais cette Europe vassalisée est également impuissante, divisée devant les conséquences de la vassalisation, en particulier peu encline à faire les frais de la politique US qui porterait volontiers le fer et le feu en Eurasie en transformant l’Europe en zone non seulement de conflit mais de conflit nucléaire. L’enjeu est tel et les périls sont si considérables que nous sommes devant un nouvel équilibre de la terreur. L’installation des missiles en Pologne ne peut que renforcer le statu quo abominable. Les Européens poussent des cris d’offraies mais demeurent paralysés devant les risques.

2- Un autre élément à prendre en compte à propos de l’OTAN est le caractère quasiment mafieux du complexe militaro-industriel qui se trouve derrière cette organisation. L’Europe est non seulement prise dans un pacte militaire dont elle risque d’être la victime, mais également dans un système d’alliance avec de véritables gangsters trés dangereux.  ”

Il semble bien que la corruption de l’OTAN ait atteint aujourd’hui, dans sa partie “armements”, “lobbies”, pays de l’Est et connexion avec les USA, un degré tel qu’on peut parler d’une sorte de Mafia érigée en organisation de sécurité transatlantique.” (2) La réunion de Bucarest a illustré ce caractère sans lequel on ne comprend pas des cas comme la présidence actuelle de la Georgie. A-t-on assez vu le symbole d’un président complètement irresponsable et aventurier qui désormais parle avec en fond le drapeau européen comme pour entraîner l’Union européenne dans ses folies guerrières ?  

On ne comprend pas plus le rôle de Sarkozy réintégrant cette organisation si on abstrait ce retour des intérêts du complexe militaro-industriel français qui a contribué à son élection autant que probablement les Etats-Unis qui lui ont fourni également le ministre le plus atlantiste en la personne de Kouchner lié à Soros, les liens politico-financiers de ses amis avec de véritables mafias ayant souvent la double nationalité qui sont installées dans les pays qui servent de détonateurs aux crises internationales.

Notons que cette imbrication entre complexe militaro-industriels, mafias installées au pouvoir, mélangeant allégrement trafic de drogue, d’armes et liens étroits avec l’alliance atlantique, ne se voit pas que dans le Caucase, en Amérique latine le cas d’Uribe et de la Colombie montre qu’il s’agit bien d’un modèle.

Résultat l'OTAN est décrébilisée et ce sont tous les alliés potentiels des Etats-Unis dans la Caucase comme en Asie centrale qui ont été pétrifiés par le refus de céder des Russes face au chantage des nord-américains et des Européens. Pendant un temps, la Russie avait  négocié le statu quo en particulier avec l’intégration de l’Ukraine et de la Georgie, seulement “suspendue”, elle poursuivait la politique du “gel” de la mosaïque laissée en place par l’effondrement de l’Union Soviétique. Toute la politique de la Russie consistait à expliquer qu’il n’y aura pas de solution en Europe sans l’accord de la Russie.

La provocation géorgienne a complètement changé la donne.

3- L’Iran, la demande de ce pays d’être admis comme membre de l’OCS a-t-elle des chances d’aboutir ? Il y a des rapprochements, par exemple le Tadjikistan qui appartient à l’OCS et est de civilisation persophone s’est beaucoup rapproché de l’Iran. Mais il est surtout probable que la négociation du stau quo avec l’Ukraine et la Georgie avait comme  contrepartie l'existence du statu quo avec les mêmes espérances du côté de l’iran; Ce qui se passe en irak, la manière dont sont attisées les guerres civiles en vue d’une attaque contre l'Iran joue également un rôle. Comme joue un rôle l’échec prévisible de l’Otan en Afghannistan et la crise du Pakistan. Là encore la Russie voulait accroître son rôle en devenant un médiateur incontournable, est-ce quela donne est bouleversée ?

Il est peu probable que nous assitions à des évolutions rapides mais les liens se resserrent entre pays menacés.

4- Les récents événements en Amérique latine face auxquelles apparaissent des mouvements vers une défense militaire commune, une sorte d’OTAN d’Amérique latine.
Chavez a clairement apporté son soutien à la Russie dans l’affaire de l’attaque de l’Ossétie du Sud et il a invité pour une réunion “d’amitié et de travail” la flotte russe dans les eaux des caraïbes. Les Russes ont également renoué des relations amicales avec les Cubains. Quant aux relations de l’Amérique latine qui se défend, elles sont au beau fixe avec la Chine dont la puissance économique et financière confère de la réalité à la politique d’établissement de relations sud-sud.

5-Mais le grand événément est incontestablement la manière dont des troubles, des émeutes ont été fomentés au Tibet avec pour objectif immediat la perturbation des jeux olympiques, le refus de considérer la Chine comme une nation comme les autres et l’aide évidente au mouvement séparatiste du Dalaï lama.

De surcroit des troubles ont été également fomentés à la frontière de la Khirghizie (un des pays d’asie centrale membre de l’OCS) et de la Chine. Sur le modèle des révolutions de couleur fomentées par les ONG de Soros, en fait par la CIA, la Khirghizie a connu “la révolution des tulipes”, l’Ozbekistan et le Tadjikistan ont subi des assauts destabilisateurs semblables.(3)

Voici plusieurs années que les développements de l’Organisation de Coopération de Shanghaï (OCS) appellent l’attention des observateurs occidentaux. Conduit du 8 au 17 août 2007, l’exercice anti-terroriste «Mission de Paix-2007» a mobilisé quelque 6.500 hommes et 90 appareils issus pour la première fois de tous les pays membres.

D’aucuns analysent le renforcement de l’OCS, à travers manœuvres et exercices, comme l’institutionnalisation d’une «coalition anti-hégémonique» sino-russe, vouée à se muer en une alliance militaire, alter ego eurasiatique de l’Otan, qui contrebalancerait la poussée des Etats-Unis et de l’Organisation atlantique dans le bassin de la Caspienne et en Asie centrale.

L’organisation de Coopération de Shaghai 
autour d’une alliance sino-soviétique

La fondation de l’Organisation de Coopération de Shanghaï et son apparente montée en puissance ont pour toile de fond le renforcement des relations entre la Russie post-soviétique et la Chine populaire, engagée par Deng Xiaoping dans une forme de «communisme de marché».

Au lendemain d’un sommet du G7 organisé à Moscou, Boris Eltsine se rend en Chine, du 24 au 26 avril 1996, pour y lancer un «partenariat stratégique» entre les deux pays. De nombreux accords sont alors signés, concernant la mise en place d’un «téléphone rouge», des transferts de technologie nucléaire, l’exploitation des ressources énergétiques, la coopération militaro-industrielle et les échanges commerciaux. La recherche de synergies en Asie centrale se traduit par la signature à Shanghaï, le 26 avril 1996, d’un traité de sécurité régionale liant aussi le Kazakhstan, le Tadjikistan et le Kirghizstan; les cinq formant ainsi le «Groupe de Shanghaï» de 1996 à 2000. Ce traité concerne les frontières communes aux cinq pays signataires (quelque 8.000 km) et constitue le socle de l’Organisation de Coopération de Shanghaï, fondée le 26 avril 2001, avec pour mission la lutte contre le terrorisme et le séparatisme. En sus des pays précédemment mentionnés, l’OCS accueille l’Ouzbékistan le jour même de sa constitution. En juillet 2005, l’Inde, le Pakistan et l’Iran ont obtenu un statut d’observateurs, à l’instar de la Mongolie l’année précédente, pays trés important mais qui refuse de rentrer dans l’OCS.

Il est peu dire que ces derniers mois, les Etats-Unis ont multiplié dans toute la zone les facteurs de déséquilibre, non seulement en Asie centrale, en Chine, mais également en iran et au pakistan. Mais l’alliance fondamentale est celle de la Russie et de la Chine, leur sens est de se protéger contre l’agressivité des Etats-Unis.

L’hostilité russe et chinoise à l’encontre des Etats-Unis lors de la crise irakienne a été l’occasion de renforcer les liens entre les deux puissances. Le 3 décembre 2002 a été  signée une déclaration conjointe qui s’ouvre sur un appel au respect d’un «monde multipolaire»[4]. Depuis, la consolidation de ce duopole s’est imposée aux observateurs à travers la multiplication des faits et gestes: commune exigence d’un «monde multipolaire» et initiation d’un triangle diplomatique Moscou-Pékin-New Delhi à Vladivostok, en juin 2005, pour donner corps à cette «vision» de l’ordre international; règlement de l’essentiel des différends frontaliers (le tracé de 97% des 4.300 km de frontières russo-chinoises est défini); exercices militaires conjoints et signature de nouveaux contrats d’armement[5]; renforcement de la coopération énergétique avec l’engagement de Moscou à construire deux gazoducs à l’horizon 2011.

Schématiquement, la Chine a besoin de la Russie pour moderniser son armée et satisfaire ses besoins énergétiques; la Russie, elle, a besoin de la Chine pour ouvrir des débouchés à son économie (industrie de défense et secteur énergétique) et se maintenir dans la course technologique.

Ce tandem russo-chinois visait aussi à contrarier l’«unilatéralisme» américain. Suite aux difficultés des relations russo-américaines (durcissement de la politique intérieure russe, problématique des relations russo-ukrainiennes et russo-géorgiennes, soulèvement en Ouzbékistan) et des relations sino-américaines (loi anti-sécession du 14 mars 2005, dirigée contre Taïwan), Pékin et Moscou durcissent le ton et usent à leurs fins propres du cadre de l’OCS. Le sommet d’Astana du 5 juillet 2005 appelle les Etats-Unis à retirer leurs troupes du territoire de l’Ouzbékistan et du Kirghizstan, Etats membres de l’OCS.

C’est dans ce contexte que la présence du président iranien Mahmoud Ahmadinejad lors du sommet de Shanghaï, le 15 juin 2006, et la perspective d’une possible adhésion de l’Iran à l’OCS ont fait surgir le spectre d’une future alliance eurasiatique, rivale de l’Otan et vecteur politico-militaire d’un futur «siècle altaïque». Le sommet de Bichkek du 16 août 2007 et l’exercice «Mission de Paix-2007» ont confirmé la chose.

Pourtant il est probable que si les Etats-Unis n’avaient pas multiplié les agressions l’idée d’une alliance politico-militaire ait réellement fait son chemin, encore aujourd’hui la Chine demeure prudente(6) et elle n’a aucun envie d’être impliquée dans un conflit avec les Etats-unis. La Chine affronte des problèmes gigantesques et mène son développement avec prudence et on la compare souvent à un éléphant en équilibre sur une toile d’araignée. Oui mais voilà il vaut mieux un éléphant en équilibre sur une toile d’araignée qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine ce que paraîssent être de plus en plus les Etats-Unis et leurs alliés européens.

La Chine veut la paix et elle a pesé de tout son poids sur la Corée du nord pour que ce pays renonce au nucléaire militaire, elle n’est pas plus enthousiaste à l’idée d’un nucléaire militaire en Iran, même si elle soutient le nucléaire civil. Les autres pays ne sont pas plus bellicistes y compris les Russes et les anciennes républiques d’asie centrale, tous ces pays avaient des intérêts économiques et n’en avaient que trés peu sur le plan militaire si les Etats-Unis et les Européens ne jouaient pas la provocation systématique.  

Cyrille Gloaguen, chercheur à l’Institut Français de Géopolitique, souligne le fait économique de l’OCS: «A l’instar du Kazakhstan, les républiques d’Asie centrale voient surtout dans cette organisation l’opportunité de se désenclaver et de s’ouvrir des marchés vers la Chine, l’Inde, l’Iran et le Pakistan. De fait, l’OCS est en passe de devenir un forum dans lequel l’ensemble des pays de la région, à commencer par l’Iran, l’Inde et le Pakistan, s’efforcent de coordonner leurs politiques commerciales et énergétiques»[7].

Sur le plan militaire la plupart des pays d’Asie centrale ont joué l’équilibre entre les propositions nord-américaines et celle des Russes, voire de la Chine qui elle-même fidèle à sa stratégie avance plus facilement sur le plan économique que politique et encore moins militaire. Cependant l’attitude des Etats-unisnon seulement tentant de gâcher les jeux olympiques (par ONG et Français interposés), mais surtout armant l’Inde et destabilisant le Pakistan et provoquant les événéments du Tibet, l’obligent à considérer que les Etats-Unis ne veulent en aucun cas la paix.

L’échec de plus en plus prévisible de l’OTAN en Afghanistan, le risque de voir désormais s’embraser le Pakistan, autant que toutes les politiques aventureuses de destabilisation menées par les Etats-Unis et leurs alliés européens vont peut-être faire basculer l’Asie et la Russie entière dans une union politico-militaire que personne ne voulait à l’origine.

Personne peut-être sauf la Russie qui a agi depuis le début pour renforcer sa position en Eurasie quand elle a compris que les etats-Unis et l’Europe menaient contre elle une véritable guerre froide, l’entourant de marches hostiles et désormais nucléaires.

Danielle Bleitrach

 Signée à Moscou le 1er juillet 2005, la «Déclaration conjointe sur l’ordre international au XXIe siècle» rappelle la volonté des deux puissances de promouvoir un «ordre mondial juste et rationnel, reposant sur les principes et normes universellement reconnus du droit international», ainsi que la primauté de l’Onu.

http://socio13.wordpress.com/2008/08/28/lorganisation-de-cooperation-de-shanghai-prend-position-par-danielle-bleitrach/

 Pétitions :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


R-Sistons 837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines