Magazine Cinéma

Les liaisons dangereuses

Par Tibo75
Les liaisons dangereuses
dimanche 31 août 2008
La critique que j'avais lue avant de voir ce film n'était pas vraiment bonne mais bon c'était sur le site de Noos, ce n'est pas vraiment un gage de qualité. J'ai bien fait de ne pas les suivre.
J'ai vu les deux versions suivantes des "Liaisons dangereuses", celle de Frears ne m'avait pas convaincu (surtout à cause de Glenn Close dont je n'apprécie pas trop le jeu), celle de Forman était à mon goût bien meilleure.
Vadim a choisi d'actualiser le livre, l'action se passe dans les années cinquante, le jazz envahi tout le film (un peu trop d'ailleurs sauf lors des scènes dans la boîte de jazz qui son superbes), le château provincial de la tante de Valmont devient Mégève et exit les particules et les costumes 18ème.
Ce n'est pas parce qu'il se passe dans un cadre actuel que je trouve cette version bien au-dessus des deux autres, c'est plutôt par la façon dont Vadim traite l'histoire : Valmont et Juliette sont ici mariés et s'amusent à se raconter leurs histoires extra-conjugales, les technique de séduction de Valmont font un peu "Manuel du dragueur en dix leçons", c'est un peu plus provocant et donc bien mieux.
Le seul point noir : le blanc ! Les scènes de paysage enneigés manquent cruellement de contraste et sont très laides (cela tient peut-être à la version que j'ai vue...).
Ah oui, j'oubliais aussi la scène de bagarre entre Valmont et Danceny fait très toc et est bien ridicule.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tibo75 122 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines