Magazine Culture

Anthologie permanente : André Pieyre de Mandiargues

Par Florence Trocmé

Geai

Au sous-bois s’il s’envole un geai
Coup de l’âme du bleu de l’aile
Lancé dans l’ombre des branches
Il semble qu’il t’ait blessée à vif
Et dirais-tu il dit des mots
Échappés d’un langage humain
Moins masculin que féminin pourtant
Que peut-être tu pourrais comprendre
Quoique nul n’y ait entendu jamais
Rien mais la jacasserie qui se perd
Comme se perdent poèmes ou discours
Laisse en toi une profondeur triste
Vers laquelle et vers la mousse du grand lit
Penche ton beau visage femme aimée
Quand du somnifère tu te déchaînes
Et qu’ainsi le songe sylvestre s’enfuit
Verte lueur sous la porte de craie
Qui va tourner pour ton éveil proche.

                               (21 septembre 1985)

André Pieyre de Mandiargues, Gris de perle, Gallimard, 1993, p. 62.

Contribution de Tristan Hordé

Biobibliographie d’André Pieyre de Mandiargues

Index de Poezibao

Une de Poezibao

Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com :
→ Recevez chaque jour de la semaine "l'anthologie permanente" dans votre boîte aux lettres électronique
ou
→ Recevez le samedi la lettre d’information, avec les principales parutions de la semaine sur le site (les abonnés à l’anthologie reçoivent automatiquement cette lettre)
• Merci de préciser "abonnement à l’anthologie" ou "abonnement à la lettre seule″


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18650 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines