Magazine Cinéma

Le silence de Lorna

Par Carlitablog666

Le pitch :

Pour devenir propriétaire d'un snack avec son amoureux Sokol, Lorna, jeune femme albanaise vivant en Belgique, est devenue la complice de la machination de Fabio, un homme du milieu. Fabio lui a organisé un faux mariage avec Claudy pour qu'elle obtienne la nationalité belge et épouse ensuite un mafieux russe prêt à payer beaucoup pour devenir belge. Pour que ce deuxième mariage se fasse rapidement, Fabio a prévu de tuer Claudy. Lorna gardera-t-elle le silence ?"

Les frères Dardenne sont un peu comme les frères Coen, une sorte de talentueux duo à la patte très reconnaissable. Et sans faire un raccourci trop violent, on aime ou aime pas c’est de cette façon booléenne que cela se passe. Moi perso j’adore toujours.

Dans le film qui nous intéresse, l’ambiance est sublime, les personnages sont attachants et criants de vérité. La contradiction dans les rapports humains est déchirante. La grande partie de cette réussite provient du jeu de cette impressionnante actrice, d’une maturité et d’une justesse sans limite.

Les rebondissements et le suspense de l’œuvre sont aussi un élément de la réussite de ce film.

Ce film est d’une noirceur juste, sans vulgarité, sans fausse note est dignement orchestré par un scénario au style puissant et un dynamisme sans coup d’arrêt.

En plus de cette actrice sublime dans son jeu et dans sa beauté, le reste des acteurs est du même niveau. Jérémie Renier et Olivier Gourment sont aussi à voir et à souligner.

Le côté émouvant, sans aucun pathos est aussi à vanter car le piège était très facile pour que n’importe qui y glisse. De la pure vraie vie.

Un cinéma plaisant, qui n’existe que pour faire un beau film, que pour le plaisir des spectateurs, que pour écrire des jolis dialogues et pour aucune mauvaise raison.

J’ai même pas envie de souligner un quelconque défaut tellement ça serait dire n’importe quoi alors abstention.

Il faut y aller pour soutenir ce cinéma là afin qu’il existe encore et encore et pour toujours.

Et quand je dis cela c’est pour souligner le meilleur, avec ces gens là, on a l’impression que c’est du cinéma de boucle, toujours et toujours le même film sans pourtant jamais donner l’impression de faire du sur-place. Une question de talent ou de génie peut-être.

Merci à ces frères qui nous font voir ce cinéma là.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Carlitablog666 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines