Magazine Cinéma

"Love Gourou" : Mike Myers sous acide pour délire absurde

Par Buzzline
Mike Myers sous acide pour délire absurde" title=""Love Gourou" : Mike Myers sous acide pour délire absurde" />   Pitch : Un étrange gourou excentrique prénommé Maurice Pitka est amené à résoudre les problèmes d'un couple à la dérive dont le mari, star d'une équipe de Hockey, au mental fébrile vient de se faire quitter par sa femme...   Sortie le 17 novembre    note sur 10 :05 Notre avis : Mené tambour battant par une tripotée d'acteurs au top, Love Gourou ne convainc qu'à moitié, la faute à une réalisation au rythme inégal. Il n'en demeure pas moins une comédie poussive, absurde et complètement barrée bien que réservée à un public sensible à la Myers joke et à l'humour "US" assez peu compris sur notre territoire...
Si le projet Love Gourou a de quoi affoler les zygomatiques via une affiche et une bande-annonce survoltées, son résultat sur grand écran est à la fois hilarant comme rageant puisque le film possède autant d'atouts que d'handicaps.   Tout d'abord, le ton et les jokes du film. Baignant dans un univers où la vanne graveleuse règne en maître, où les jeux de mots hallucinants se bousculent au portillon, où les références à l'American Way of Life pullulent, Love Gourou carbure au super mais se retrouve vite confronté à la barrière culturelle pour bon nombre de spectateurs. Les fans accrocheront dès le début mais les autres risquent de rester perplexes.   Ensuite, la réalisation qui alterne trop souvent le chaud et le froid laissant de nombreux passages en flottement dans l'attente d'une vanne plus efficace qu'une autre. Alors bien entendu, on n'est pas là pour se prendre la tête mais plutôt pour la perdre... quoiqu'il en soit, la comédie de Marco Schnabel surfe sur des vagues inégales et le rythme s'en retrouve un soupçon touché.   Heureusement, le réalisateur tient en ses mains un sujet tellement loufoque et absurde agrémenté d'acteurs venus se tailler une récréation de feu, que l'ensemble passe agréablement. Baignant dans un univers hystérique où les gourous indiens deviennent une parabole ironique sur les sectes d'acteurs (notre gourou Pitka pense plus aux dollars qu'à l'élévation de la spiritualité), Love Gourou joue la carte de la grosse parodie en premier lieu et ouvre les portes au grand n'importe quoi. A ce petit jeu là, Mike Myers règne en maître tout puissant. En roue libre, ne reculant devant aucun excès, Myers fait du Myers avec un lot de références à la Austin Powers plus que jouissives. On appréciera donc les "TM" ajoutés à chaque présentation power point face à ses clients (euhhh disciples) mais aussi la majorité de ses délires orthophoniques comme gestuels.     Graveleux, surpuissant dans la démence tutoyant la connerie sans parler de trouvailles ingénieuses, Myers est un tueur à gages aidé par une pléaide de comédiens : ainsi Jessica Alba qui semble embellir de film en film est juste magnifique et très propice aux délires de Myers. Verne Troyer, le Mini Me du Dr Evil provoque assez de crises de rires pour prétendre au rôle de petite victime généreuse, Ben Kingsley fait n'importe quoi et réussit son tour d'illusions tandis que Justin Timberlake en canadien surmembré et tendance pornostar à moustache n'a peur de rien et nous offre un numéro désopilant, égratignant son image de séducteur pour une énorme composition beauf à outrance. Tabernacle !
  Ajoutons à cela des guests à n'en plus finir, venus s'éclater (gardons le suspense pour les moments les plus désopilants du film), une bande originale savoureuse, des numéros musicaux sortis de nulle part et une succession de gags assumants à 200% leurs côtés immondes , lourds et sans gênes et vous obtiendrez un résultat aussi malade qu'attachant et pété du ciboulot.
  Comédie plaisante mais peu accessible, le génie comique pointe souvent le bout de son nez dans Love Gourou mais se retrouve quasi constament étouffé par une rythme boiteux et une surdose de gags. Dommage mais furieusement plaisant même si une fois les lumières rallumées, nous sommes en droit de nous demander "mais qu'est ce que c'était que ce truc ?". D'un autre côté telle est la force du film...

  note sur 10 :05

    

Pourquoi y aller ? 

Pour le numéro sans borne en roue libre de Mike Myers. Pour la beauté de Jessica Alba. Pour Justin Timberlake dopé comme jamais. Pour les jeux de mots à pleurer de rires. Pour Mariska Hargitay.

Ce qui peut freiner ?

Les vannes complexe et poussives de jeux de mots. Le rythme un peu boiteux du film. L'ensemble des réfférence spurement américaines.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Mike Myers dans l'enfer de "Inglorious Bastards"

    Mike Myers dans l'enfer "Inglorious Bastards"

    Inglorious Bastards ne cesse de faire des remous dans l'actu ciné du moment. Alors que Brad Pitt sera bien de la partie au générique du nouveau... Lire la suite

    Par  Buzzline
    CINÉMA, CULTURE
  • [Video] Love Gourou

    Voici la bande annonce de Love Gourou réalisé par Marco Schnabel et avec Mike Myers, Jessica Alba, Justin Timberlake Lovegourou envoyé par leblogcine Lire la suite

    Par  Leblogcine
    CINÉMA, CULTURE
  • Love Gourou

    L'histoirePitka est l'un des gourous les plus célèbres du monde. Le deuxième, pour être précis. Ses airs inspirés, ses trésors de sagesse, son aura mystique... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE
  • Mike Mills

    Mike Mills©Né en 1966 à Berkeley, Californie. Diplômé de la Cooper Union en 1989.Réalisateur, Graphiste et artiste.A réalisé Thombsucker (2005), Eating,... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Mike Womack

    Les deux images, Mike Womack©Artiste né en 1976 à Houston, vit et travaille à Brooklyn, New-York.Diplômé du Pratt Institute.Expositions : New-York, Baltimore,... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Mike Stilkey

    Mike Stilkey©Illustrateur né en 1975 à Los Angeles, où il vit et travaille.Expositions : BLK/MRKT Gallery à Culver City (Californie), Gilman Contemporary Galler... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Mike He - (PAS tOUCHEEEE)

    QUEL REGARD !Alalalalala Je vais défaillir par tant de beaugossité!Pour ceux qui ne le connaitraient pas ( et celles surtout) c'est Mike He, un bel acteur... Lire la suite

    Par  Nanou73horse
    CULTURE

A propos de l’auteur


Buzzline 275 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte