Magazine Culture

Protéger les enfants d'Internet

Publié le 02 septembre 2008 par Kallirrhoe

Vu sur L'est Républicain de ce matin, une interview de Nadine Morano, secrétaire d'État chargée de la Famille qui présentera dans la journée à Lunéville "ses mesures pour protéger les enfants".

" - C'est la première fois qu'une plaquette d'information (http://www.estrepublicain.fr/static/rapport/proteger-enfants.pdf) est distribuée à destination des parents sur les risques d'internet. Qu'en attendez-vous ?
- On sait que plus d'un parent sur deux est soucieux de la manière dont son enfant utilise internet. Grâce à une enquête menée dans les collèges, on sait aussi que neuf enfants sur dix ont été confrontés à des contenus choquants ou traumatisants. Notre objectif prioritaire est d'offrir une information pédagogique aux parents en disant qu'Internet est un outil fabuleux mais qu'il est nécessaire, comme pour les voitures, de prévoir un code de la route. Dans le document, que j'ai cosigné avec Xavier Darcos, nous mettons l'accent sur huit conseils.
- La préoccupation ne peut pas être que franco-française...
- Elle est au moins européenne. Le 18 septembre, j'accueille à Paris une réunion informelle de mes homologues de l'UE et nous aborderons notamment la question sur l'organisation des modalités d'accès à Internet.
- Les logiciels de contrôle parental fonctionnent-ils correctement ?
- Par rapport à beaucoup d'autres pays, nous sommes en pointe. Je rappelle que le contrôle parental est un logiciel gratuit fourni par votre fourn isseur d'accès. Aujourd'hui, 80% des images pédo-pornographiques sont bloquées par ces logiciels.
- Les fournisseurs d'accès jouent-ils le jeu ?
Oui. Il reste des efforts à fournir pour ce qui est des sites sur l'alcool et la drogue.
Nous avons une réunion tous les trois mois pour faire le point. La prochaine aura lieu début octobre.
- Faudra-t-il légiférer ?
L'arsenal législatif actuel convient bien pour lutter contre les sites pornographiques. Les fournissseurs d'accès veulent un cadre législatif défini. Je pense qu'un jour, on arrivera à mettre en place une véritable police de l'internet. Car aujourd'hui, la législatiion ne permet pas de combattre les pires injures qui peuvent être diffusées sur Internet. Il nous faudra donc bien un jour mener une réflexion approfondie sur cette question.

Propos recueillis par Philippe RIVET


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kallirrhoe 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine