Magazine Culture

Danse en grange

Publié le 05 septembre 2008 par Souillacenjazz
A propos de la rencontre entre Vincent Mantsoe, danseur sud-africain, et l’ARFI, Alain Gibert nous explique, au sortir de ce concert, que, lorsque c’est trop écrit, c’est comme à l’église. Cet été, la grange de Querbes accueillait une création puisque cette rencontre était une première et parce que, si Vincent Mantsoe avait écouté la musique de l’ARFI, il n’avait pas souhaité répéter avec eux. Du côté de l’Association pour la Recherche d’un Folkore Imaginaire, mis-à-part le tromboniste, aucun musicien n’avait vu le danseur. Sans filet donc, sur le plancher, solide mais pas trop, de la grange de Querbes. La musique a sa propre cohérence entre Albert Ayler et bribes de musiques traditionnelles, tout ça dans un grand chahut spontanément ordonné. Le danseur, regard perçant sur transpiration brillante, improvise sans suivre, nécessairement, le programme qu’il avait préalablement établi. « On fait de la musique avec notre corps », nous dit Alain Gibert. Et l’inverse est indéniable.
Gilles

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Souillacenjazz 601 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines