Magazine France

La LCR et Besancenot appellent les postiers «à la désobéissance»

Publié le 05 septembre 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

«La privatisation c’est la fin du tarif unique postal, des tournées sur l’ensemble du territoire, la fermeture de milliers de bureaux de poste», déclare la Ligue communiste révolutionnaire.


La Ligue communiste révolutionnaire et son leader Olivier Besancenot, lui-même postier, ont appelé vendredi les postiers «à la résistance et à la désobéissance à l’égard de la direction» pour refuser la privatisation de la Poste.
«Sous couvert d’ouverture du capital et de changement de statut» le «plan de privatisation de la Poste est bouclé», déclare la LCR, dans un communiqué.
«La privatisation c’est la fin du tarif unique postal, des tournées sur l’ensemble du territoire, la fermeture de milliers de bureaux de poste, la suppression de milliers d’emplois, pour une raison simple: les actionnaires voudront se faire du fric», assure le communiqué.
«La LCR et Olivier Besancenot appellent l’ensemble des postiers à la résistance et à la désobéissance à l’égard de la direction», ajoute-t-il. «Dès le mois de juillet, par voie de pétition, la salariés de La Poste ont exprimé leur refus de la privatisation», souligne-t-il.
La LCR appelle au «succès» de la journée de grève du 23 septembre des postiers et estime que «la bataille pour la tenue d’un référendum doit être un point d’appui pour construire un courant d’opinion favorable à la défense du service public postal».
Syndicats, associations et partis de gauche réfléchissent à un appel commun à un référendum sur la «privatisation» de La Poste dont l’idée, soutenue par le quotidien Libération, a été lancée par plusieurs syndicats (FO, CFTC et Sud) de La Poste, mais pas par la CFDT.
source:libération

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :