Magazine Côté Femmes

Quelques nouvelles

Par Céline

Je ne vous ai pas donné de nouvelles depuis que j'ai commencé à travailler à Sala Baï, il faut dire que la rentrée a lieu demain avec l'arrivée de la 7me sélection de 100 jeunes femmes et jeunes hommes issus de familles défavorisées.

Je ne vous ai pas non plus beaucoup parlé de ce programme que certains connaissent au travers du livre La cuisine du Cambodge avec les apprentis de Sala Baï, que je vous recommande vivement, une version anglaise est maintenant disponible.

Et d'autres en visitant les temples d'Angkor, ils ont eu l'occasion de venir déjeuner au restaurant d'application ou de dormir dans l'une des 4 chambres de l'hôtel-école.

Vous devez savoir que l'ONG prend en charge l'ensemble des frais de vie des 100 étudiants pendant toute la durée de leur scolarité (11 mois).

Quelques nouvelles

Ils sont logés dans l'une des 2 maisons mises à leur disposition, le petit déjeuner et le déjeuner sont pris à la cantine de l'école et les étudiants reçoivent une allocation mensuelle pour les autres repas. L'école leur fournie un vélo, les uniformes, chaussures et autres accessoires, les fournitures scolaires, une assurance, etc.

Vous devez savoir que pour les familles accepter le départ d'un de leur enfant est une décision difficile. Dans notre système vous pensez avenir, métier, eux ils calculent comment la famille fera pendant 1 an sans le salaire de cette jeune fille ou jeune homme ?

De plus certains métiers sont associés ici comme dans beaucoup de pays à des métiers dans des lieux non fréquentables (bar à fille, bordel) pour des jeunes de bonnes familles, les parents vivant très loin des grandes villes n'imaginent pas qu'ils soient possible de travailler pour un hôtel 5 étoiles ou un restaurant chic.

Ils ne savent, pas plus que leur enfants que cela existent.

Ils ont postulés à Sala Baï dans l'espoir d'apprendre un métier après une longue période de déscolarisation et des petits boulots dans la rizière ou sur les chantiers.

Ils n'ont pas choisi d'apprendre tel ou tel métier, leur niveau scolaire, leur réussite à l'examen, leur entretien de motivation, leur niveau d'anglais, permettront de leur proposer la filière Cooking, Housekeeping, Restaurant ou Réception.

Beaucoup d'entre eux ont été pris en charge pendant de nombreuses années par des ONG comme Les Enfants du Mékong, l'un des partenaires de Sala Baï.

Le grade minimum pour postuler à Sala Baï est le grade 6 (équivalent des pré-ado de 12 ans en France) et le maxi 12 (équivalent du bac). Ils ont entre 17 et 23 ans avec 70 % de jeunes femmes.

La moyenne est de 20 ans, grade 8.

Pourquoi Sala Baï privilégie-t-elle les jeunes femmes ? Au Cambodge, les femmes sont majoritaires, elles sont déscolarisés très tôt pour aider à la maison et pour élever les plus jeunes frères et soeurs, elles font très souvent sur les chantiers les métiers les plus difficiles et ingras, elles sont un salaire 10 fois inférieur à ceux des hommes.

Pour cela en plus des ONG, Sala Baï a comme partenaires la fondation Elle (Fondation du magazine du même nom), la fondation Raja, la fondation Mérieux, la fondation Paul Bocuse, etc.

Quelques nouvelles

Mais Sala Baï s'autofinance et cherche à augmenter cette part d'autofinancement par l'achat du livre, par le restaurant d'application ou par l'hôtel-école.

La scolarité d'un étudiant est de 8 $ (us dollar) par jour

  • un menu au restaurant permet la scolarisation d'un étudiant pour une journée
  • une nuit d'hôtel permet la scolarisation pour 2 jours
  • une nuit dans la suite pour un peu moins de 4 jours
  • etc.

Je vous propose de vous mettre à disposition les newsletter de l'école, non pas en extrait mais en totalité pour que vous fassiez une idée de qui sont les étudiants, d'où viennent-ils ?

En dehors de 4 expatriés, tous les travailleurs sociaux, tous les professeurs sont cambodgiens.

Vous comprendrez à la lecture pourquoi mon attachement a ce programme, pourquoi je vais essayer de vous faire vivre les grands moments de cette année scolaire

Chaque journée commence à 7h par la levée du drapeau, l'hymne cambodgien chanté par les étudiants en présence de l'ensemble du personnel de l'école.

Car au même titre que l'école est soutenu par une ONG française, c'est avant tout une école professionnelle agréée par le Ministère du travail et de la formation professionnelle et par le Ministère du tourisme.

Newsletter de décembre à février Newsletter de mars à mai Newsletter de juin à août

Les newsletter sont en français et en anglais.

Sala Baï ouvre ses portes demain à la 7me sélection, j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres, j'espère qu'il y aura très vite d'autres formations proposées, qu'il y aura plus de jeunes formés dans l'un des métiers du tourisme, secteur en croissance de 20 %.

Le site internet est en cours de transformation, je vous donne le lien actuel et je vous informerai du lancement du nouveau site, cliquez ici.

Je vous souhaite une bonne semaine

A très bientôt

AnneE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Céline 24757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte