Magazine Cinéma

Away from Here avec Julie Christie en Dvd

Par Michcine

away1-smallaway2-smallaway8-smallaway6-smallAwayfromHerAway From Her de Sarah Polley (Dawn of the Death) adapté du roman de Alie Munro, "The Bear came over the Mountain", est une belle et émouvante histoire d'amour où la réalisatrice fait se cotoyer  la mémoire avec le long chemin matrimonial du couple Fiona et Grant, mariés depuis près de 50 ans.  Pour ces derniers, couple sans histoires, leur engagement et le quotidien plein de tendresse, apparaît comme inébranlable. Cette sérénité sera cependant brisée lorsque Fiona occasionellement, revient sur certains détails du passé. Ce passé qui jusqu'ici avait cimenté leur relation, révèle en fait, que tout ne fut pas toujours idylique. Cette tendance qu'à Fiona d'absolûment porter son regard vers le rétroviseur, associée avec le fait qu'elle perd la mémoire, provoque une  tension qui inévitablement va changer leur façon de vivre. En effet, Fiona peut se rappeler des choses anciennes, mais est incapable de souvenir des instants précédents.  Grant doit se rendre à l'évidence, la maladie d'Alzheimer a commencé ses ravages, et il va leur falloir prendre une terrible décision. C'est finalement Fiona qui dans un moment de lucidité, va prendre les devants et décider d'entrer dans une institution spécalisé: Meadowlake. Cependant le règlement interne, qui stipule aucune visite de proches pendant les 30 premiers jours ,afin de permettre au patient de bien se "connecter" avec sa maladie, va remettre en cause le bien fondé de cette décision .Après un mois de dramatique attente pour Grant, Fiona ne semble pas reconnaître son mari, et a reporté toute son affection sur un autre pensionnaire cloué dans son fauteuil,  dont elle s'occupe avec amour et patience. .Jusqu'au jour où celui-ci quitte l'institution, laissant Fiona désamparée. Survolé ainsi, le scénario à l'air simpliste, et ma foi, il l'est, mais pour un premier essai, Sarah Poley réussit un coup de maître. Away from her, est un magnifique hommage  à tous ceux qui "accompagnent" leurs malades. Bien sûr on rétorquera que le film contient des longueurs et de nombreux dialogues, mais ces scènes intimistes voir par moment austères, filmées sur fond des grands espaces canadiens enneigés, sont tellement bien mises en boites que ce long-métrage est un vrai repos pour nos sens aiguisés par tous les gros blockblusters aux effets-spéciaux racolleurs.  La réalisatrice amène le spectateur au devant des réalités de la vie d'une manière émouvante,  tout en nuances, en évitant les pièges du  pathos.  Julie Christie fort rare sur nos écrans, irradie dans un rôle difficile.Captivante, magnétique, elle apporte à Fiona toute sa beauté. Malgré les ans, cette beauté quoique flétrie est restée la même, sauf que c'est de la beauté intérieure à laquelle je fait référence.. Olympia Dukakis,  excellent dans un rôle très sobre. Tout cela qui fait que " Away from her", est un drame superbe,  dans lequel  Sarah Polley évite avec justesse tous les pièges du méli-melo.  Canada – 2006 – durée : 110 min. – version originale sous-titrée bilingue

awayfromher_6

 Site: http://www.memory-catcher.net/

 Away from Her 105' - Distribution www.a-film.be

DVD Bonus: Bande annonce  Interview Julie Christie , film commenté par Julie Christie. Interviews. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Michcine 21497 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines