Magazine Sport

Et c'est reparti pour un tour...

Publié le 08 septembre 2008 par Pascal Boutreau

Encore une fois merci. Après cette semaine qui a renforcé ma théorie de cette société toute pourrite où tout le monde ment à tout le monde et où les valeurs d'honnêteté, de respect et de fidélité en ont encore pris un sacré coup dans la gueule, vos messages que ce soit sur le blog ou en direct par facebook ou mail, ont été sacrément précieux. Merci, merci, merci les ami(e)s... Bref...

Dans certains commentaires, j'ai vu que certains d'entre vous, à travers mes séances d'entraînement, pouvaient comparer et retrouver certaines de leurs propres sensations. Dans ce post, j'ai donc insisté dans la partie relatant les entraînements de cette dure semaine, sur l'influence de l'état d'esprit sur la qualité d'une séance. Car le sport c'est avant tout des sensations. Le sport, c'est du muscle, mais surtout du mental et un esprit, sans lequel rien ne serait possible. Alors, une idée m'est venue (oui oui ça arrive...). Toujours dans l'optique d'ouvrir ce blog, j'aimerais bien que certains d'entre vous m'envoient des textes (pas forcément aussi longs que les miens où je me laisse parfois aller) sur des émotions ressenties pendant leur pratique du sport (compète ou entraînement). Des joies, des peines qui vous ont marqués pendant des matches, des tournois, des courses. Bref, des témoignages sur vos émotions sportives comme celui de mon pote Jérôme sur l'Embrunman. Cela existe sur différents forums très spécialisés (onlinetri ou la Pasta of course pour le triathlon) mais ce blog pourrait être l'occasion de prouver que nous partageons tous des émotions similaires quelle que soit notre discipline.

...............................

L3371623

Je ne sais pas si vous avez regardé la fin de la demi-finale de l'US Open entre Nadal et Murray, mais je l'espère pour vous... Sacré match ! Et sacré Murray qui a sorti un match de dingue ! Mais grand hommage à Nadal que j'apprécie de plus en plus, par son jeu bien entendu mais aussi par son comportement sur et en dehors du court. C'est bête à dire mais cette défaite et le fait de le voir parfois baladé, loin derrière sa ligne de fond de court et même à quelques reprises à bout de souffle, l'a encore rendu plus "humain" et donc plus sympathique.

27273e28a84f48163019660e3350ac4d

On aura donc droit ce lundi à une finale en Roger "Dieu" Federer et un Murray sur un nuage. Pour avoir regardé presque tous les matches du Suisse depuis deux semaines, je suis cette fois assez optimiste... Je le sens bien cette fois mon Roger ! Bon si Murray sort le même match que face à Nadal, va quand même falloir qu'il s'arrache un peu Roger... Mais la quinzaine olympique lui a redonné la pêche et il n'a pas cette fois donné l'impression de s'ennuyer sur le terrain comme lors des récents tournois. J'ai confiance...  

...............

Je passe de la grande raquette à la petite pour vous signaler que le Championnat de France de tennis de table reprend ce mardi. Levallois chez les hommes et Montpellier chez les femmes sont les tenants du titre. Si vous avez l'occasion d'aller faire un tour dans une salle un jour, n'hésitez pas. Quelques-uns des meilleurs joueurs mondiaux évoluent dans le Championnat de France. Pour vous donner une idée des équipes constituant l'élite, voici les programmes de la première journée.

HOMMES. Angers - Saint-Denis ; Levallois - Argentan ; Cestas - Caen ; Hennebont - Istres ; Pontoise-Cergy - La Romagne.FEMMES. Saint Berthevin-Saint Loup - Beauchamp ; Montpellier - Niort ; Mondeville - Joué Lès Tours ; Kremlin Bicêtre - Lys Les Lannoy ; Grand Quevilly - Evreux.

..............................................

Panneau_couple_vieux
Et là, c'est le drame ! Jeudi 4 septembre, fin d'après-midi. Je m'inscris sur internet pour les 20 km de Paris, le 12 octobre prochain. Je remplis bien toutes les cases et reçois le récapitulatif de mon inscription... Dossard 19790.... Catégorie... V1... Quoi  !!!!!!!!!!!!!!! V comme...vétéran...??? V comme... Vieux ??? Mais c'est pas possible ça monsieur, il doit y avoir une erreur quelque part... Il marche pas votre site... Suis pas vétéran moi, suis né en 1969, ça fait pas si longtemps que ça ! Si... vous êtes sûr ? bon ok... Va bien falloir s'y faire... J'avais déjà eu un choc il y a quatre ans quand sur ma licence de tennis avait été mentionné pour la première fois le fatidique et cruel "+35 ans". Genre, vu votre grand âge monsieur, on va vous donner accès à des tournois avec des gens de votre âge histoire que vous vous ne fassiez pas trop mal... C'était déjà une sorte d'officialisation du premier niveau de "vieillitude" où vos adversaires commencent à vous vouvoyer et vous appeler "Monsieur". Me voilà donc aussi vétéran en athlé... et ma prochaine licence de triathlon entrera elle aussi dans cette catégorie... Sniff sniff... Le bon côté des choses, c'est que la fin se rapproche... Positiver, toujours positiver...

..................... 

2070916%20-%2000502
Plusieurs collègues et coéquipiers participaient ce week-end à différentes épreuves. Bravo à eux. Bravo les filles pour commencer. Quatre demoiselles de l'AS Running L'Equipe disputaient La Parisienne, une épreuve de 6,3 km. Comme toujours, Eva a réalisé la meilleure perf' en 28'49'' (108e) (Forza Slovakia !!!). Viennent ensuite Manuela (163e en 30'05'') puis Cristina (534e en 32'35'') et Nadia (3630e en 38'49''). (10 941 classées).

Je poursuis avec le triathlon et Amélie Jolie qui a bouclé le longue distance (4km de natation, 120km de vélo, 30km à pied) de Gérardmer en 9h36'39'' (427e), le tout dans des conditions météos épouvantables ! Belle préparation mademoiselle qui a payé... Chapeau... Une fois de plus, le Meudon Triathlon s'était déplacé en force puisque en plus d'Amélie, on note les perfs' suivantes :  Nicolas Evrard 220e en 8h35'06, François Dubuc 227e en 8h36'18, Neil Hammond 256e en 8h44'17, Willy Vanaudenhove 340e en 9h04'53, Christian Riondet 348e en 9h09'13, Patrick Poite 353e en 9h12'01, Sébastion Vagnier. 381e en 9h22'30, Jean-François Lemoine 420e en 9h32'55, Sylvestre D. 441e en 9h44'26 (543 classés et pas mal d'abandons). A noter sur l'épreuve "découverte" la 2e place de Mélanie Batt et la 8e de Pierre-Yves Provost, venus tous les deux comme supporters et qui ont voulu se faire plaisir.

Enfin, du côté de l'half-Ironman de Monaco, une bise à Alexandra Louison, l'une de mes chouchoutes, 5e de la course en 4h47'23''. Une autre bise à Delphine Py, elle aussi membre incontestée du club des chouchoutes, qui a repris la compétition samedi lors du Grand Prix de Bordeaux après avoir mis au monde une petite Adèle. Et troisième bise estampillée Chouchoute, à Delphine Pelletier, médaillée d'argent des Championnats d'Europe Longue distance à Gérardmer.

..............................................................

18961619
18966057
Belle semaine ciné. Deux bons films dans un style très différent. On commence par la gentille comédie française "Comme les autres". Un vrai bon moment, sans prise de tête. C'est gentillet mais ça détend et dieu sait qu'au moment où j'y suis allé, j'en avais besoin. Me faire sortir 1h45' de mes pensées était un sacré pari, ce fut réussi grâce notamment à un excellent Lambert Wilson et une très jolie et séduisante Pilar Lopez de Ayala. Je reste sceptique sur Pascal Elbé même si la fin du film me l'a rendu plus sympathique. Même Anne Brochet est convaincante... c'est pour dire ! (je ne me souviens plus l'avoir vue aussi bien depuis le mythique Cyrano... ça date un peu).

Dans un tout autre style, le film brésilien "Tropa de Elite" (Troupe d'élite) est lui aussi réussi et nous plonge dans l'univers des favelas de façon certes très violente mais aussi très profonde. Ames sensibles s'abstenir...

...............................................................

Logo-saintelyon
Mercredi

Course à pied : 1 heure

L'avantage d'avoir plein de colère en soi, c'est que l'on fait des séances où l'on déchire tout et où l'on réussit à se mettre minable ! Idéal pour une séance de piste ou d'intervalles... Suffit de penser à quelqu'un et hop, on accélère...

Jeudi

Course à pied : 1 heure

Heureusement que la colère laisse place petit à petit à de l'indifférence, ça permet de ralentir l'allure et donc de limiter les risques de blessure...

Vendredi

Natation : 2100 m (dont 4x50 battements rapides)

Samedi

Course à pied : 1h15'

A force de ne pas fermer l'oeil de la nuit et de retourner un problème dans tous les sens, jambes lourdes, pas de concentration sur la course mais 10 000 choses en tête qui polluent la séance avec en plus une moins grande attention et quelques foulées mal assurées et des chevilles qui partent en vrille.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte