Magazine Bébé

L'importance de la méthode

Par Syven
Ce qui est bien avec le Haricot, c'est qu'on peut pas le renier, c'est bien notre fils. La matin, il est à peu près aussi alerte qu'un paresseux sur le point d'ouvrir l'oeil. Samedi matin, réveil à 10h15. Dimanche matin, réveil à 9h30.
On l'échangera jamais contre un autre enfant, inutile de faire des offres en commentaire.
En plus, on a changé le programme du soir, de sorte à conserver le peu d'audition qu'il nous reste. On le fait manger avec les poules, et après il est content, on peut le baigner, le câliner, le mettre à jouer, lui ordonner tout ce qu'on veut avec notre voix de parents inflexibles, il s'en taponne le coquillard, une fois gavé, il suit les ordres, et s'il les suit pas, il ne se transforme plus en Rahan.
En journée, il y a une autre méthode infaillible pour le ramener au calme de façon instantanée.
"Pain.
— Pain ? Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! ..."
Enfin, une fois qu'on a filé le bout de pain, parce qu'avant, hein...
Et puis aussi pour qu'il vienne.
"Haricot ! Haricot! HARICOT !
— ...
— PAIN !
— Pain ? Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! Pain! ..."
Maintenant je comprends mieux l'étendue du miracle quand on évoque la multiplication des pains. Ca a le pouvoir suprême et absolu de plier les gens à sa volonté. Le gars qui produit du pain, il a le monde qui lui mange dans la main. Je comprends pas d'ailleurs que les boulangers ne soient pas plus révérés.
Non, mais ne vous inquiétez pas. On ne le nourrit pas exclusivement de pain. C'est pas notre genre... Non-non...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Syven 51 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte