Magazine Culture

Compte Rendu Rock en Seine #6: Justice, un sacré show

Publié le 08 septembre 2008 par Bastienleblanc

Pour finir ce compte rendu de rock en seine, le groupe qui à pour moi clôturé de bien celle façon ce festival: justice

2008-08-29-0328.jpg
Passons d'abord sur les 45 minutes de retard due à l'annulation d'une certaine Amy Whinehouse. Le public est amassé devant la scène, une grande croix blanche et un mur d'ampli, une belle tête d'affiche et un concert chaud s'annonce.

Aux premières notes, on sait tout de suite que l'on est pas dans un show classique, le public survolté le rappelle. De tout âge, entre la génération Daft Punk dont je fais partie et la jeune génération venue danser, il y en aura pour tout le monde.

Un concert forcément électro, bourré d'énergie dansante, pas trop éloigné de leur album. Ces deux gars cachés derrière leur platines et autres machines s'en donnent à cœur joie. Aux premières notes de leur tubes on retrouve d'ailleurs l'intensité de leur album. Mais ce qui fait la force de leur performance live est leur mix.

Des soucis techniques (cd rayé ou coupure électrique) ont failli casser le spectacle, mais ces deux génies des platines savent mettre l'ambiance! Entre show de lumière et apparition quasi divine les bras levés au ciel, on danse et on en redemande. On se demande bien d'ailleurs ce qu'il font cachés là derrière ce mur d'ampli (non branchés uniquement la pour le spectacle). On devine une grande complicité dans ce couple de "dieu" (rapport à leur insigne qui est une croix de jésus) de l'électro.

Le public croise même parfois ses bras en forme de croix en communion, on se demande si on n'est pas tombé dans une sorte d'évangélisation intégriste. Ce qui est sur c'est que cette communion par le rythme electro opère parfaitement. Ils terminent leur show par un mix techno d'un tube de metallica, et oui! Les fans inconditionnels du groupe métal pourraient crier au scandale, mais pris dans l'ambiance live ce remix improbable fonctionne à merveille.

On ressort de ce concert les jambes fatigués, les oreilles quelque peu assourdies, mais le cœur heureux d'avoir fini ce festival sur une note explosive!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bastienleblanc 57 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines