Magazine Cinéma

Doomsday (2008)

Par Eric Culnaert

doomsday sur la fin du filmEt à la fin il gagne

Ecosse, de nos jours, un virus mortel ravage le pays, laissant les scientifiques impuissants. Pris de panique, les habitants tentent de s’enfuir vers le sud sans savoir que le Gouvernement britannique avait opté pour leur condamnation pure et simple. Néanmoins lors de la fermeture des frontières, une mère parvint à donner sa fille blessée à l’œil aux militaires sortants.

30 ans plus tard, le virus de la faucheuse réapparaît au cœur de Londres. Le gouvernement, très original, décide de reprendre la stratégie utilisée 30 ans plus tôt, à une échelle plus petite : seule la ville sera fermée.

Là où ça devient intéressant, c’est que l’armée observait depuis 30 ans l’Ecosse. Ils y ont découvert des survivants, non contaminés, dans Glasgow, 30 années d’anarchie (package complet : pillage, viol, meurtre, cannibalisme…).

L’adjoint au Ministre décide donc d’envoyer le majorE Sinclair (Rhona Mitra), accessoirement borgne, en Ecosse chercher l’antivirus (donc tu l’auras compris il s’agit de la fillette du début qui a perdu sa mère). La mission s’annonce chaude : chercher une aiguille dans une botte de …. - on ne sait plus trop d’ailleurs, Hommes ? Animaux ? Mohicans ? – enfin bref une mission pour Mel Gibson dans Madmax, sauf qu’ici nous l’appellerons MelE.

Les voilà donc partis, une équipe de 10 militaires pour toute l’Ecosse…, à la recherche du scientifique Kane. Dès leur 1ere escale à l’hôpital, l’équipe se fait décimer. Liste des protagonistes de la fin du film : Sol (chef des skinheads), sa soeur, Sinclair, l’adjoint au Ministre devenu Ministre à la place du Ministre, un scientifique militaire rescapé… Sur la route du retour, Sinclair, le scientifique et la fille sont poursuivis par la horde de Sol, course-poursuite qui se termine par l’arrivée de l’hélicoptère de l’armée venu chercher Sinclair et son « vaccin ».

La négociation se termine par le retour du scientifique et de la fille à Londres, néanmoins le Ministre (Iznogood ??) veut que celle-ci ne sera utilisée comme vaccin qu’après l’extermination des 10 millions de londoniens, afin d’apparaitre en héros au moment voulu. Sinclair refuse de partir avec eux. Son chef la retrouve dans la maison de son enfance, à Glasgow, elle lui remet l’enregistrement de la négociation avec le Ministre.

Enfin, ce qui n’est pas dit par Allociné, c’est qu’elle retourne dans l’antre du diable, au sein de la horde de skinheads et leur remet la tête de leur ancien chef, Sol; les Skinheads crient et applaudissent. Rideau !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Doomsday – Remix total des années 80

    Histoire de verser un peu dans l’originalité, je préfère commencer par la fin de ma critique. Doomsday est un film à voir uniquement si vous adorez le cinéma de... Lire la suite

    Par  Bebealien
    CINÉMA, CULTURE
  • Doomsday

    Après l'étouffant The descent, Neil Marshall décrit un autre type de claustrophobie : celle qui nous atteindra tous un jour ou l'autre si le monde continue à... Lire la suite

    Par  Rob Gordon
    CINÉMA, CULTURE
  • DOOMSDAY : Greatest Hits

    Le virus du Faucheur s’est propagé en Ecosse et a fait un nombre incalculable de victimes. Pour empęcher sa propagation, Londres a décidé de maintenir en... Lire la suite

    Par  Tom
    CINÉMA, CULTURE
  • "Death Race " : Jason Statham se la joue "Doomsday" !

    "Death Race Jason Statham joue "Doomsday"

    Univers post-apocalytique, courses de voitures endiablées, méchants sans foi ni loi, bombes anatomiques et Jason Statham : voilà les ingrédients de ce Death... Lire la suite

    Par  Buzzline
    AVENTURE/ACTION, CINÉMA, CULTURE
  • Doomsday : l'étoile de Marshall brille en DVD

    En DVD (zone 1) : Après l’excellent Dogsoldiers et le réussi The Descent, inutile de vous dire qu’on attendait la suite des aventures de Neil Marshall,... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE, HIGH TECH, IMAGE & SON
  • "Mad Max 2" et "Doomsday"

    "Mad "Doomsday"

    C'est les vacances : je recycle. Dès que j'ai vu la poursuite finale de "Doomsday" j'ai immédiatement pensé aux dernières minutes de "Mad Max 2". Mais cela... Lire la suite

    Par  Loulouti
    CINÉMA, CULTURE
  • Superman : Doomsday

    Superman Doomsday

    Bruce Timm. Son seul nom fait référence dans le domaine de l’animation, et si ses projets liés à DC Comics ont toujours été de qualité, il s’attaque ici à un... Lire la suite

    Par  Mg
    ANIMATION, CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Eric Culnaert 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines