Magazine Culture

Fringe [Pilot]

Publié le 11 septembre 2008 par Lulla

fringe_hand_promo

29884362

Rappel des faits :  Alors qu'un vol international se pose sur les pistes de l'aéroport de Boston, l'agent spécial du FBI, Olivia Dunham, est appelée d'urgences sur les lieux pour enquêter. A l'intérieur de l'avion, les passagers ainsi que l'équipe de bord sont tous morts. Que s'est-il passé durant le vol 627 ? Il semblerait que la réponse ne soit que la première pièce d'un puzzle gigantesque. Durant l'investigation, le partenaire d'Olivia, l'agent spécial John Scott, manque de se faire tuer. Olivia cherche alors désespérement quelqu'un pour l'aider, tant l'affaire est complexe. Elle va s'adresser au Dr Walter Bishop, considéré comme l'Estein de notre siècle. Le seul problème, c'est qu'il est interné dans un hôpital psychiatrique depuis plus de vingt ans. La seule personne qui semble parler la même langue que lui et le comprendre, c'est son étrange fils Peter. Olivia va alors devoir faire équipe avec ces deux hommes un peu fous afin de résoudre le mystère du vol 627.

fringe_apple_promo
 
fringe_leaf_promo

Verdict :  J.J Abrams a encore frappé les amis ! Le pilot de Fringe possède un premier atout que l'on ne peut ignorer : son budget ! Lost possédait le record du pilot le plus cher de l'histoire de la télévision. Il devra désormais partager son trône avec celui de Fringe qui a coûté la même somme : pas moins de 1o millions de dollars. Autant dire que si la série fait un bide, la FOX va faire la tronche. Du coup, elle met le paquet sur la promotion de la série et le fait que le pilot se retrouve sur la toile deux mois et demi avant sa diffusion (le 9 Septembre) n'est sûrement pas un hasard ! (Même si c'est de plus en plus répandu) Il faut créer un buzz positif et vu que les journalistes ont adoré, les internautes devraient être d'accord ...

En effet, je suis d'accord avec les journalistes, Fringe place la barre très haut dès son premier épisode. Et encore, il ne s'agit que du pre-air (la première version avant les remaniements finaux) ! Un travail sur les musiques d'ambiance devrait être fait. On retrouve des thèmes de Giacchino made in LOST ainsi que quelques titres issus de bande-sons d'un tas de film. Le montage devrait également être différent. Ici, l'épisode dure 1h2o, soit l'équivalent d'un two-hour classique. Or, la FOX a annoncé que la série bénéficierait d''une diffusion sans pub, ou presque (5/1o minutes par heure). Le pilot final devrait donc durer environ 1h4o. Est-ce vraiment une bonne chose ? Pas sûr. L'épisode a beau être prenant, il y a quelques périodes de creux et ça ne devrait pas s'arranger avec 2o minutes de plus ! Et puis je vois mal ce qu'ils pourraient bien ajouter pour allonger la sauce un peu plus ? Enfin si, il y a une scène à laquelle on est étonné de ne pas assister : un dialogue important entre Walter et son fils. Peter en parle à Olivia mais on ne la voit pas. Dommage, elle est tout de même essentielle et permettrait sûrement d'ajouter de l'émotion à un pilot qui en manque un peu. Assez étonnant d'ailleurs pour du J.J. Il accorde toujours une grande importance aux scènes émouvantes. Toujours est-il que cette scène manquante ne durera sûrement pas 2o minutes ! Curieux donc de voir le résultat final dans quelques semaines ... C'est toujours intéressant de voir l'avant et l'après.

Quand je dis que le pilot manque un peu d'émotion, c'est peut-être aussi parce que les quelques scènes sensées être émouvante ne le sont pas vraiment. La faute à Anna Torv qui interpréte Olivia. On sait qu'Abrams adore miser sur de parfaites inconnues pour tenir les rôles principaux de ses séries. Jusqu'ici il ne s'est pas trompé : Keri Russell interprétait une Felicity dans la série du même nom très attachante, Jennifer Garner a brillé dans le rôle de l'agent-double Sidney Bristow (et sa carrière au cinéma prend de l'ampleur) et Evangeline Lilly campe une Kate souvent énervante dans Lost mais malgré tout indispensable. Anna Torv n'est pas complêtement mauvaise mais pour le moment, on l'imagine surtout poser à moitié à poil à la une des magazines de charme ! D'ailleurs, on lui colle une scène en sous-vêtement dès le pilot, afin de réveiller le geek qui sommeille en chacun de nous. Je suis persuadé qu'une fois rôdée elle fera du bon boulot mais pour le moment, on ne retient rien d'exceptionnel à sa prestation. Il faut dire que les acteurs qui l'entoure sont particulièrement charismatique, à commencer par un Lance Reddick toujours aussi flippant, dans un rôle quasi-identique à cleui du fameux Matthew Abbadon de LOST. Il se serait présenté sous cette identité que l'on aurait pas été étonné. On est passé à ça du cross-over ! Kirk Acedevo n'est pas très présent pour le moment mais il est convaincant, surtout quand il s'étonne de voir une vache lui tourner autour. Mark Valley est plus séduisant en partouzeur dans Swingtown mais il ne manque pas de charisme dans Fringe. John Noble interpréte un scientifique fou à la perfection et la bonne surprise vient de Joshua Jackson ! Pour tout dire, je n'aimais pas Pacey dans Dawson. Du coup, j'avais un gros a priori idiot sur l'acteur. Force est de constater qu'il se glisse dans la peau de Peter Bishop avec une facilité déconcertante ! C'est lui qui apporte la touche d'humour à la série, le second degré nécessaire quand on aborde des thèmes aussi controversés que ceux de Fringe.

vlcsnap_299536

Ah oui au fait, ça veut dire quoi Fringe ?  La traduction littérale c'est "marge". On parle de "Fringe Science" pour toutes les sciences jugées occultes ou farfelues. Les sciences de la marge en somme. "Pseudo-Science". On parlera donc de télépathie, de transmission de pensées, de voyance et de toutes ces choses inexplicables. Peut-être même d'OVNI même si bon nombre d'adeptes d'ufologie refuse que l'on classe ce genre d'études dans les pseudo-sciences ... Alors oui, on pense évidemment à X-Files. Bien que les ressemblances soient nombreuses (en terme d'atmosphère notamment : soit il fait gris, il pleut, il neige, soit il fait carrément nuit. Le soleil, connaît pas), les deux séries semblent assez différentes. X-Files traitait surtout du paranormal, du fantastique, Fringe parlera davantage de science-fiction. Il est vrai que pour les non-initiés que nous sommes à peu près tous, la différence est mince. Je vais dire quelque chose d'un peu fort mais j'ai le sentiment que si elle est bien maîtrisée, Fringe peut faire mieux que X-Files en proposant quelque chose d'encore plus cohérent, avec beaucoup plus de moyens et en bénéficiant des technologies actuelles plus élaborées qu'il y a 15 ans. Les effets-spéciaux sont particulièrement réussis, notamment ceux de la première scène, gore à souhait. Très convaincant aussi le corps transparent, translucide du nouveau patient du Dr Bishop ! Niveau action, on y va fort, voire un peu trop. Les scènes de course-poursuite à la Alias, c'est pas franchement mon truc tant c'est peu crédible. Néanmoins, le résultat est efficace. D'ailleurs, puisque l'on parle d'Alias, notons que c'est de cette production passée de J.J que Fringe se rapproche le plus. Outre le mystérieux vol 627, rien ne fait vraiment penser à LOST, pas même le complot qui semble se profiler, assez différent de celui autour de l'île perdue. Au rayon des détails qui font toute la différence, on notera un générique dont la musique est très belle mais dont les images laissent franchement à désirer (remaniement en vue ?) ainsi que les noms des lieux de l'action qui n'apparaissent pas classiquement dans un des coins du bas de l'écran mais qui sont inscrustés en images 3D à l'intérieur même des lieux. Je sens que ça n'est pas très clair donc la capture d'écran ci-dessous ne sera pas de trop ! Tout ça pour dire que ça rend très bien. Evidemment, une fois habitués, on y fera presque plus attention. Surtout si ça lance une mode ...

vlcsnap_413964

Alors c'est bien ou pas ?  Malgré quelques détails qui laissent encore à désirer, le pilot de Fringe donne très envie de voir la suite ! L'entreprise Massive Dynamics pique particulièrement notre curiosité. Les acteurs sont quasiment tous bons, l'atmosphère est intrigante, pesante, les effets-spéciaux sont réussis. Les quelques lenteurs sont rapidement effacées par les scènes d'action et les divers rebondissements qui parsément le récit. On était en droit de s'attendre à quelque chose d'un tout petit peu plus efficace mais peut-être que la version finale de l'épisode le sera. Puis honnêtement, ce serait mal venu de cracher sur un pilot d'une telle qualité. Je vois mal comment Fringe ne pourrait pas être la nouvelle série événement (tant que ça ne tourne pas au vinaigre comme Heroes ...) !


Mise à jour du 11 Septembre 2008

Avec seulement 9 millions de télespectateurs pour suivre son pilote, c'est la douche froide pour Fringe ! Avec tout le battage médiatique fait autour de la série, on pouvait s'attendre à beaucoup mieux ... En tous cas, peu de différences notables entre le Pre-Air et le pilote définitif finalement. Quelques musiques qui changent, des scènes remontées, rien de bien différent.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte