Magazine Culture

L'Iliade et l'Odyssée, Paul Demont

Par Sylvielectures

Bien avant que je ne parte en vacances j'ai reçu un mail de Julianne Clamens, me proposant de m'envoyer les catalogues des éditions du Chêne, afin de savoir si certains titres m'intéressaient en service presse...
C'est avec plaisir que j'ai reçu ces
catalogues, et après une sélection qui fut rude, j'ai choisi de demander 3 très beaux livres : L'Iliade et l'Odyssée de Paul Demont, dont je vais tenter de vous présenter la lecture aujourd'hui,
L'ancien testament, illustré par Marc Chagall :

que je n'ai pas reçu parce qu'il est épuisé, et Chevaux, de Yann Arthus Bertrand et Jean Louis Gouraud, dont je parlerai plus tard...
C'était donc un peu Noël en été et c'est avec un immense plaisir que j'ai ouvert mes paquets... Merci encore à Julianne Clamens :)
Sous sa jaquette qui offre une belle reproduction de G. Moreau : "Hélène sur les remparts de Troie", se cache un superbe livre illustré tout en papier glacé et à la belle couverture mate et noire.
Paul Demont, professeur de littératu
re grecque, propose un somptueux voyage à travers l'Iliade et l'Odyssée.
Il présente, commente, situe e
t éclaire les passages clés de ces deux œuvres, en les illustrant de morceaux choisis (les vers de l'Iliade sont traduits par Frédéric Mugler, et ceux de l'Odyssée par Philippe Jacottet). La lecture est ponctuée de tableaux d'artistes inspirés par ces grands textes.
Nous nous promenons
à grandes enjambées dans cette histoire fleuve, guidés par l'auteur, en pouvant nous arrêter souvent sur une image, un extrait, pour mieux reprendre notre souffle...
La mise en page soignée
, la profusion et la qualité de l'iconographie, la bibliographie et les index situés à la fin, font de ce livre un "vrai beau bon bouquin plaisir" que je suis heureuse d'avoir dans ma bibliothèque.
Pour donner un aperçu de ce qu'on peut y trouver et qui m'a ravie, je vous propose quelques images piochées de figures féminines :
D'abord Pénélope, tour à tour vue par, Gustave Boulanger, Max Klinger, Sir Franck Dicksee, John Roddam, et Johan Heinrich Wilhelm Tischbein.
Ensuite Hélène, bien sûr...vue par Gustave Moreau et Richard Westall,
et puis aussi, Athéna, de Franz von Stuck, et Gustav Klimt :
Je ne résiste pas à vous montrer un peu de Nausicaa, parWilliam Mac Gregor Paxton, en fond, et
Charles Wolston Bunny :
Enfin,voici quelques images de sirènes de Christopher Wood et Gustave Moreau, sur un fond fait d'un détail d'un stamnos à figures rouges :
- Parmi tous les morceaux choisis, c'est un extrait du chant XXIII de l'Odyssée que je citerai pour ce post :
..."Car il est un secret dans la structure de ce lit : je l'ai bâti tout seul. Dans la cour s'élevait un rejet d'olivier feuillu dru, verdoyant, aussi épais qu'une colonne. Je bâtis notre chambre autour de lui, de pierres denses, je la couvris d'un bon toit, la fermai d'une porte aux vantaux bien rejoints. Ensuite, je coupai la couronne de l'olivier et, en taillant le tronc à la racine, avec le glaive je le planai savamment et l'équarris au cordeau pour faire un pied de lit ; je le perçai à la tarière. Après cela, pour l'achever, je polis le reste du lit en l'incrustant d'argent, d'ivoire et d'or ; je tendis les sangles de cuir teintes de pourpre. Voilà le secret dont je te parlais ; mais je ne sais si mon lit est encore en place, ô femme, ou si déjà un autre , pour le déplacer, a coupé la racine."

Et entre toutes les lectures et les analyses proposées par l'auteur, c'est celle se rapportant à ce passage que je préfère. Elle se termine par une très belle phrase qui boucle la boucle de l'histoire de ce couple, et l'ouvre sur une jolie image de l'amour :
"Nous voyons à deux reprises Ulysse en artisan dans l'Odyssée. La première fois, c'était lorsque, pour quitter l'île de Calypso, il devait construire son radeau. Fabriquer le lit conjugal, fabriquer le radeau du retour. "Bienvenue apparait la terre aux naufragés"...Ulysse et Pénélope : deux naufragés émergeant de l'écume et retrouvant la terre ferme."
montage à partir d'un dessin de Bonaventure Genelli
Présentation du livre pour l'émission "En étrange pays" de Gilles Lapouge (octobre 2005), sur France Culture :
"L’aède aveugle a également fourni aux peintres d’inépuisables sujets de tableaux. Paul Demont, qui est helléniste, a eu l’idée de mettre ensemble certains chants d’Homère et les illustrations qu’en ont proposées les peintres. Cela nous vaut une promenade émerveillée : comment oublier la fascinante Hélène peinte par Gustave Moreau ? Ou bien l’œil monumental du Cyclope d’ Odilon Redon ? Un admirable Rubens montre comment Poséidon s’y prend quand il veut calmer les tempêtes. Et tout au long de l’album, des décors de vases grecs à figures rouges nous rappellent comment les Grecs eux-mêmes lisaient la fin d’Ilion ou le retour d’Ulysse à Ithaque".
Antoine Tanguay sur Le Libraire, a rédigé un bel article : du mythe et des réalités, où il nous propose une sélection de lectures autour du sujet parmi les livres contemporains. Il y parle de ce livre là :
"Pour une lecture plus académique de l’Iliade, on suggère plutôt le superbe ouvrage de Paul Demont paru aux Éditions du Chêne, qui vise à replacer dans leur contexte historique l’Iliade, mais aussi l’Odyssée, et ce, à l’aide d’analyses fouillées mais néanmoins rédigées dans un langage clair et dépouillé. La présentation du livre est magnifique. Impossible de résister aux superbes illustrations ornant cet ouvrage qui, mieux que bien d’autres, lève le voile sur la part de légende et d’histoire qui entourent les deux textes."
Sur l'odyssée on peut lire aussi sur ce blog :
Ulysse et les sirènes
l'Odyssée de Pénélope
Toi, Pénélope


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvielectures 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines