Magazine Culture

De Mayotte, une leçon de théâtre

Par Christian Tortel

Ils sont quelques dizaines d’élèves de seconde réunis dans la salle de conférence. Lycée professionnel Beauregard de Montbrison. Nous sommes dans le Forez, au cœur du Massif Central.

Ce qu’ils vont entendre, jamais sans doute ils ne l’ont entendu. Deux apprenties comédiennes en 3e année de formation à la Comédie de Saint-Etienne (Léopoldine Hummel et Charlotte Ligneau, toutes deux au jeu plein de promesses) interprètent un texte inédit du dramaturge mahorais, Alain-Kamal Martial.

Anéantissement présente le dialogue cru d’une mère et de sa fille. La fille est issue d’un viol collectif. Depuis la Bosnie, on sait que le viol collectif est une arme de guerre. On pourrrait s’arrêter là, comme le fait entendre une documentaliste du lycée. Est-ce un texte pour eux ? D’ailleurs les responsables de la Comédie ont hésité : ” La pièce est difficile et demande un effort “, ont-ils prévenu d’emblée. Ils ont bien fait de ne pas hésiter longtemps.

Les lycéens n’auront pas de répit. Dans le seul et strict quart d’heure que dure la représentation, la mère et la fille s’affrontent dans un impossible dialogue. Par un subtil jeu micro/sans micro (mise en scène François Rancillac), la fille empêchera la mère de parler tout en disant l’essentiel, et la mère (qui ne dispose que de la langue pour vivre) parlera finalement dans une invraisemblable écholalie où s’entrechoquent les mots verge, sperme, utérus, sperme de la révolution. Comment vivre cet impossible ? Comment dire ce possible ? Comment accepter cet inacceptable ?

Alain-Kamal Martial pose aussi clairement la question de l’Histoire : ” Que faire lorsque j’apprends que mon pays a commis des crimes non dits ? Accepter une histoire officielle enseignée et refuser sa propre histoire ? “

Dans le public, percent quelques fous rires nerveux. L’adolescence sans doute. La majorité des spectateurs est plongée dans une écoute de plomb. Quelques questions viennent après la représentation. ” Pourquoi la fille ne protège-t-elle pas la mère ? “ par exemple.

Après une heure d’échanges, le groupe quitte la salle. D’autres lycéens entrent pour recevoir une leçon de théâtre de Mayotte.

Anéantissement est un texte qui sera présenté à Mayotte en 2009 dans un ensemble intitulé Anarchique.

Quant à la Comédie de Saint-Etienne, elle entraîne d’autres auteurs de la francophonie sur les sentiers des collèges et les lycéens de la région. 8 000 spectateurs adolescents seront touchés par ces pièces qui ne sont pas des piécettes. Ces textes (dont Anéantissement) sont réunis dans un opuscule publié par les éditions Lansman.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Christian Tortel 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines