Magazine Culture

Le Château de Castries, du castrum antique au château actuel

Par Elisabeth Leroy

château castries.jpg

A 13 kms au Nord-Est de Montpellier, sur la route d'Alès via Sommières, le village de CASTRIES, bâti en amphithéâtre sur la pente d'une colline, est dominé par son château et son église.

Presqu'aucun doute ne subsiste sur l'origine toponymique du bourg de Castries. En latin, le "castrum" désignait en effet un camp romain. Il est donc logique de penser que Castries fut à l'origine un point de surveillance fortifié, en surplomb de la Via Domitia allant de Nimes à Narbonne.

L'histoire de l'actuel château de Castries ne démarre vraiment qu'en 1565, date à laquelle le Baron Jacques de La Croix de Castries (prononcer Castres), gouverneur de Sommières et d'Aigues-Mortes, fit raser un ancien château gothique dont il ne reste rien, si ce n'est quelques salles voûtées, transformées en citernes, et qui se trouvent sous l'actuelle cour d'honneur. La Baronnie de Castries avait été rachetée au Seigneur Pierre de Ganges en 1495 par Guillaume de La Croix, quatorzième ascendant direct des propriétaires actuels du château. Pour la petite histoire, ce Guillaume de La Croix, gouverneur de Montpellier, n'était autre que le petit-neveu de Saint Roch, guérisseur des pestiférés.

A partir de 1565, on vit donc s'édifier sur ce lieu une imposante demeure qui, selon certaines archives, ressemblait à un grand parallélépipède flanqué de quatre tours et auquel on accédait par une cour d'honneur qui surplombait toute la campagne environnante. De cette bâtisse du XVIème siècle, il subsiste encore aujourd'hui l'aile occidentale, sur le côté gauche de la cour d'honneur, munie d'un grand appareil facilement identifiable, les chambranles des croisées et enfin le volume général du gros pavillon d'angle carré.

En 1622, soit moins d'un demi-siècle après l'achèvement du château, cette demeure fut en partie incendiée par le duc de Rohan, chef des protestants, lors de la retraite vers Montpellier que lui fit subir Louix XIII. En témoignent encore sur l'aile est quelques pierres noircies par le feu. Le comte Jean de Castries était alors propriétaire du château. Celui-ci, quelques années plus tard, devait être rayé de la liste des barons du Languedoc pour avoir été mêlé à la révolte fomentée par Montmorency, gouverneur du Languedoc, contre ce même Louis XIII.

Fort heureusement pour lui, la conduite de son petit fils, René Gaspard de Castries pendant la Guerre de Trente Ans, lui fit rouvrir l'entrée aux Etats. Si bien qu'en 1642, la Baronnie de Castries fut érigée en marquisat. Ce fut même le premier marquisat du Royaume de France sous Louis XIV.


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Crusader
posté le 24 septembre à 20:06
Signaler un abus

Une information. Le duc de Rohan n'a pu brûler l'aile Ouest du château de Castries en 1622 comme il est dit partout car cette aile ne fut jamais construite. (expertise des monuments historiques à l'occasion de la rénovation des façades). De plus le château actuel fut construit à partir de 1655 et non 1565 comme il est dit partout. en 1565 Jacques de la Croix fils d'Henri fit améliorer la vieille bâtisse moyenageuse en faisant construire deux donjons Est et Ouest dont on peut voir les restes à ce jour.

A propos de l’auteur


Elisabeth Leroy 1160 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines