Magazine Maladies

La migraine

Publié le 16 septembre 2008 par Marieclaude

Migraine par Queen Roly
Crédit photo: Queen Roly / Flickr

Migraine
La migraine commune, ou migraine sans aura, est la plus répandue des céphalées. Elle affecte 15 à 20 % de la population et touche plus souvent les femmes que les hommes. Certaines personnes ne subissent qu'un seul accès au cours de leur vie mais, en général, les crises se répètent à intervalles plus ou moins variables. La migraine commune s'installe progressivement sous forme de pulsations qui s'étendent à la moitié droite ou à la moitié gauche du crâne, parfois des deux côtés. La douleur peut survenir n'importe quand, même pendant le sommeil. Nausées, vomissements, intolérance à la lumière et au bruit s'y associent presque toujours. En général, l'effort physique en intensifie les symptômes. Sa durée est de 2 heures à plus de 72 heures. Moins fréquente, la migraine classique, ou migraine avec aura, est précédée d'une perte de la vue et d'un scintillement qui s'étend lentement jusqu'à la moitié du champ visuel de chaque œil. Au bout d'environ vingt minutes la cécité disparaît, mais elle est souvent suivie de nausées et de vomissements. On peut également ressentir une certaine gêne à la lumière. L'historique de la personne et un examen clinique suffisent généralement pour poser le diagnostic. Cependant, lorsque les symptômes de la migraine changent ou que celle-ci augmente en intensité, on procède à un examen neurologique complet afin de rechercher d'autres causes éventuelles. Plus rare encore, la migraine atypique s'accompagne parfois de troubles sévères comme des vertiges, l'affaiblissement d'une moitié du corps, une sensation de fourmillement ou même le strabisme. Ce type de migraine ne peut être diagnostiqué qu'après des examens approfondis.

Causes
On ignore la véritable cause de la migraine mais certains facteurs semblent la favoriser, dont l'hérédité est l'un des principaux. On constate en effet que la migraine se manifeste souvent chez les membres d'une même famille. Certains facteurs psychologiques peuvent aussi la provoquer : les personnes anxieuses, colériques, surmenées ou déprimées sont plus exposées que les autres aux crises de migraine. Parfois, la crise survient à la suite d'une émotion forte ou d'un changement important d'habitudes. La migraine peut aussi être provoquée par des facteurs environnementaux: la lumière intense (fluorescents et écrans d'ordinateurs), le bruit, les odeurs fortes et pénétrantes, les produits chimiques, les températures extrêmes (grand froid ou canicule) et la pollution de l'air peuvent tous déclencher une crise de migraine chez les personnes qui y sont particulièrement sensibles. Les changements d'hormones provoquées par les menstruations, la grossesse, la ménopause ou l'utilisation de contraceptifs oraux tendent aussi à augmenter l'incidence de la migraine. L'hypoglycémie agit parfois comme facteur déclenchant de même que certains médicaments comme les antihistaminiques ou les diurétiques. Dans la majorité des cas, cependant, la migraine est déclenchée par la consommation de certains aliments. En général, c'est la réunion de deux ou trois facteurs qui provoquent la migraine, ces facteurs pouvant varier d'une personne à l'autre.

Traitements et prévention
Même si la migraine ne se traite pas, les moyens d'en diminuer les symptômes sont généralement très efficaces. Une crise aiguë de migraine doit être soignée dès le début de l'apparition des symptômes au moyen d'analgésiques et d'antiémétiques (pour contrôler les vomissements). Ils seront d'autant plus efficaces s'ils sont pris avant même que la douleur se fasse sentir. Il est essentiel cependant de respecter la posologie recommandée. L'abus d'analgésiques peut en effet augmenter la douleur et la fréquence des migraines. Si ces médicaments n'agissent pas, le médecin a recours à l'ergotamine qui aide à prévenir la crise à condition d'être prise avant le début du mal de tête. Cependant, ce traitement ne peut convenir à tout le monde, l'ergotamine présentant une incompatibilité avec certains antibiotiques et étant particulièrement contre-indiquée en cas de grossesse. Certaines mesures contribuent à diminuer les symptômes de la migraine. On conseille, par exemple de s'étendre dans un endroit tranquille et sombre et de garder les yeux fermés. On peut pratiquer un massage de la nuque avec les pouces, en commençant sous les oreilles et en allant doucement vers le derrière de la tête. Le massage peut s'étendre aux tempes, à la mâchoire, au cou et aux épaules. L'application de chaleur ou de froid (tout dépend de la personne) peut aussi apporter un certain soulagement. Mais on peut aussi apprendre à connaître les facteurs auxquels on est le plus sensible. On recommande aux personnes qui souffrent de migraine de tenir un cahier détaillé d'observations et d'y inscrire tout ce qui entoure le moment de la crise : les événements qui l'ont précédée, les aliments qu'on a mangés avant qu'elle se produise, sa durée, les symptômes qui l'accompagnent, et tout changement dans le genre de douleur ressenti. Ces notes peuvent aider à déterminer les facteurs auxquels on est plus sensible et à prendre les mesures nécessaires pour les prévenir.

Alcool
L'abus n'est pas toujours le principal responsable des maux de tête dus à l'alcool. Certaines personnes auront une migraine même après en avoir consommé une petite quantité. Certaines boissons alcooliques contiennent en effet plusieurs substances susceptibles de provoquer la migraine. Certaines sont naturellement produites au cours des processus de fermentation, de distillation ou de vieillissement de l'alcool, comme la tyramine, d'autres sont ajoutées pour aider à leur conservation, comme les sulfites. Plus une boisson alcoolique contient de ces substances, plus elle est susceptible de provoquer des maux de tête. C'est le cas du vin rouge, du champagne et des alcools foncés, comme le scotch ou le cognac.


Autres éléments déclencheurs
Certains fruits et certains légumes peuvent aussi causer des migraines chez certaines personnes. Les plus connus sont les agrumes et leur jus (orange, citron, pamplemousse et lime), les ananas, les bananes, les figues, les raisins, les prunes, de même que certaines légumineuses (fèves de Lima, lentilles, fèves de soya), la choucroute et l'oignon.

Bonne journée,

Marie-Claude

source: Service-vie.com


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marieclaude 499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines