Magazine Culture

Anthologie permanente : Vladimir Maïakovski

Par Florence Trocmé

Je pars

Un billet –
              la soie.
                        La joue –
                                       le gros baiser
Coup de sifflet
                      et nous nous précipitons là

      comme des harengs,
                                       nagent
dans leur bas,
                      les grandes voyageuses.
On arrive un jour ‑
                               horreur des horreurs,
et le lendemain –
                      on n’est plus le même :
la ville et les lèvres
                          ont
                                le même fard –
une pommade rouge,
                                le cosmétique du feu.
Les gens joyeux
                      sont attirés là-bas.
Triste à Paris ?
                      pas question !
À Paris –
               une place et
                               c’est – l’Étoile.
Et les étoiles –
                      sont toutes des Étoiles.
Siffle,
         pénètre,
               perce et taille
dans les Liège
               et les Bruxelles.
Mais : couteau,
               Paris,
                       Bruxelles,
                                          Liège,
c’est pareil,
               pour un russe comme moi.
À l’instant,
               dans un traîneau,
                                      les pieds
dans la neige,
                      comme sur la page d’un journal…
Siffle,
        couvre-moi
de neige,
               steppe de Cherson….
le soir,
               l’étendue,
                               les petits feux,
la grande route,
le cœur brisé de nostalgie,
la poitrine qui se serre.

Une fois,
               encore une fois,
le poème danse.
Une fois,
               encore une fois,
la rime frappe.

Une fois,

               encore une fois,
et beaucoup, beaucoup d’autres fois…
Les gens,
               autres pays, autres races,
cultivent les plates-bandes de l’ordre
ils me voient
                        m’agiter
                                      tant que ça,
ils se disent :
                        c’est la fièvre.

                                                                     1925

Vladimir Maïakovski, L’Universel Reportage, choix, texte français, présentation et note Henri Deluy, farrago, 2001, p. 51 à 53

Vladimir Maïakovski dans Poezibao :
bio-bibliographie, extrait 1, Ecoutez si on allume les étoiles

Index de Poezibao

Une de Poezibao

Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com :
→ Recevez chaque jour de la semaine "l'anthologie permanente" dans votre boîte aux lettres électronique
ou
→ Recevez le samedi la lettre d’information, avec les principales parutions de la semaine sur le site (les abonnés à l’anthologie reçoivent automatiquement cette lettre)
• Merci de préciser "abonnement à l’anthologie" ou "abonnement à la lettre seule″


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines