Magazine Cinéma

Mirrors (2008)

Par Eric Culnaert

Mirrors sur la-fin-du-film.com 

Ben Carson (Kiefer Sutherland) a démissionné de la police après avoir tué un homme, comme toujours au cinéma. Et comme toujours au cinéma, il est séparé de sa femme, Amy (Paula Patton), et il a deux enfants qu’il voit souvent. Il a postulé pour un emploi de gardien de nuit dans un ancien magasin de New York, le Mayflower, qui a été détruit par un incendie où beaucoup de personnes sont mortes.

Mais il s’avère que les lieux sont hantés ! Peu après sa prise de fonctions, Ben est poursuivi par la vision nocturne et horrible de scènes qui se déroulent dans les nombreux et immenses miroirs fixés aux murs, scènes où des victimes se débattent dans les flammes. Or ces scènes finissent par le poursuivre en dehors de son lieu de travail, jusque chez son ex-femme, où les miroirs affichent un double de lui-même qui a une existence indépendante et le menace. Et, en effet, sa sœur Angela est tuée sauvagement par son double sorti du miroir de sa salle de bains, puis le double de sonex-femme blesse leur petite fille Daisy !

Autre détail, si l’on peut dire, des inscriptions apparaissent sur les miroirs de l’ex-magasin, et un nom revient souvent : Esseker. Ben, qui a gardé des amis dans la police, fait faire une enquête officieuse, de laquelle il ressort qu’une petite fille, d’une douzaine d’années, Anna Esseker, atteinte de schizophrénie, et qui avait la phobie des miroirs, a jadis été soignée dans l’hôpital Saint-Matthew, hôpital disparu quand on a construit le magasin Mayflower à la place. Après sa sortie de l’hôpital, Anna, considéré comme guérie, est devenue religieuse (pratique : il n’y a pas de miroirs dans les couvents !). Ben cherche donc à la rencontrer pour en avoir le cœur net, et la supplie de le suivre jusqu’au Mayflower, PUISQUE les fantômes la réclament. Il pense que, sans cela, ses propres enfants sont en danger. Mais la religieuse refuse de le suivre, elle pense ne rien pouvoir faire pour lui.

Après une nouvelle nuit d’horreur où Ben est blessé dans le magasin, il revient au couvent et oblige la religieuse à le suivre. Elle se fait enfermer dans une salle où les miroirs sont plus nombreux qu’ailleurs, et les fantômes se déchaînent et la tuent. Puis ils s’attaquent à Ben, qui se défend avec son revolver, mais une balle qui touche un tuyau d’arrivée du gaz provoque un nouvel incendie qui achève de ravager le Mayflower. Mais cette fois, le traitement a été radical (c’est ce qui s’appelle soigner le mal par le mal), il n’y a plus de fantômes. Hélas, lorsque Ben sort dans la rue au petit matin, il constate que toutes les inscriptions, toutes les enseignes, toutes les plaques numéralogiques sont à l’envers. Il comprend qu’il est passé de l’autre côté du miroir, et qu’il est donc devenu lui-même un fantôme du Mayflower. Ne cherche pas à savoir s’il va s’en sortir cette fois, même allocine.fr n’en souffle mot.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eric Culnaert 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines