Magazine Beaux Arts

Jeff Koons vs Louis XIV

Publié le 22 septembre 2008 par Sébastien Michel

La polémique se fait un peu plus discrète ces derniers jours. Il faut dire qu'il y a des problèmes autrement plus graves dans le monde, et a fortiori en France : enfants disparus, pouvoir d'achat, troupes en Afghanistan...

Mais dans petit le monde de l'Art "classique", le choc a été rude pour certains. Jeff Koons exposé au Château de Versailles ! Cela tiendrait plus du blasphème que de la démarche artistique...
Et pourquoi donc d'abord ?

jk1


Il faut bien le reconnaître, l'art contemporain n'est pas accessible à tout le monde et pour cause : il donne le plus souvent l'impression d'être du gros n'importe quoi, fait par n'importe qui, connaissant les bonnes personnes pouvant crier au génie auprès de mécènes très à l'aise à l'idée de débourser des sommes folles pour des toilettes en plâtre, sous prétexte qu'un titre bizarre et une signification très intellectualisée se cache derrière.

jk7

Jeff Koons, à défaut d'être le plus populaire, est le plus connu des artistes contemporains. Connu du grand public j'entends. Connu des gens dont on sait qu'ils n'auront jamais assez d'argent pour s'offrir un pièce d'art contemporain, de personnes qui de toute façon ne sont pas assez cultivées pour comprendre la signification intrinsèque d'une oeuvre contemporaine, de quidams qui se rappèlent plus de Koons pour son mariage éclair avec la Cicciolina que l'une de ses oeuvres.

jk2

Alors de temps en temps les miracles existent, l'art contemporain se met à la hauteur de la plèbe !
Pendant la Nuit Blanche d'abord. L'art contemporain condescent à descendre dans la rue, à s'ouvrir à tous les publics, qui ainsi s'ouvre plus volontiers à des formes d'art inusuelles dans des lieux atypiques.
Puis à Versailles en ce moment et jusqu'à mi-décembre avec l'exposition Jeff Koons Versailles.

jk5

Comme beaucoup de Franciliens (pour ne pas dire de titis parisiens), je n'avais par remis les pieds au Château de Versailles depuis le CM2 et, honnêtement, ça ne me manquait pas plus que ça. Tout juste me suis-je dit qu'il faudrait qu'à l'occasion j'aille voir la Galerie des Glaces entièrement restaurée.
Mais, aux vues de tout le battage médiatique autour de l'expo Koons, lors d'un samedi où la grisaille était au rendez-vous, je me suis dit qu'un peu de gaîté ne me ferait pas de mal. Me voilà donc partie, bille en tête voir l'exposition qui semblait déchaîner les passions.

jk6

Dire que le Château de Versailles est somptueux est un euphémisme : les bâtiments sont magnifiques et ont retrouvé leur éclat d'antant, les grilles sont flamboyantes et l'atmosphère finalement assez solennelle. Cependant, au bout d'un moment, l'enfilade des salles toutes plus riches et décorées les unes que les autres, l'impossibilité d'apprécier correctement les tableaux tant la lumière se reflète à leur surface, et les troupeaux de touristes dont une grande part aimerait ouvertement être ailleurs, finissent par lasser.

Et tout à coup : un grand chien rose, un lapin, un homard et Michael Jackson ! Le décalage est tellement énorme que c'en est franchement génial. Et le spectacle est partout, des pauses que prennent les gens pour les photos aux commentaires qu'ils font, c'est franchement un régal. La mise en scène est sobre et les oeuvres choisies avec soins, suffisamment nombreuses pour les apprécier et connaître un peu mieux l'univers de Jeff Koons, mais pas trop afin de laisser la vraie vedette au Château et laisser aux visiteurs le désir (ou pas) d'en savoir un peu plus sur l'artiste.

jk3_400

Une exposition à voir donc. Cchoquante, certes, mais dans le bon sens du terme, une sorte de "2 en 1" rafraîchissant, nous sortant un peu de notre morosité.

jk4_400

Jeff Koons Versailles jusqu'au 14 décembre (nocturnes le samedi)
Toutes les infos (tarifs, accès) sont sur http://www.chateauversailles.fr/fr/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sébastien Michel 3013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte