Magazine Culture

"Weeds saison 4" : bilan d'une saison revival

Publié le 22 septembre 2008 par Buzzline

La voilà terminée cette saison 4 de Weeds ! Après deux excellentes saisons, nous avions été quelque peu déroutés par la voie plus "soap" à rallonge de la saison 3 qui même en conservant son piquant, perdait un poil de sa superbe. Il était donc temps de boucler la boucle avec Agrestic et de s'évader vers de nouveaux horizons. La quatrième fournée de Weeds a donc tenu la plupart de ses promesses, renouant avec l'esprit original du show, changeant son image et son train-train sans oublier de tutoyer le vrai drama. Une belle réussite qui redope la série de Jenji Kohan direction Mexico...

Que dire de cette saison 4 de Weeds ? Tout d'abord qu'elle retrouve des sacrées couleurs, un punch réjouissant, des dialogues et délires savoureux, quelques storylines plus "osées" et surtout un ton "drama" assez profond... tout en conservant une once d'ironie. Maintenant, il est également vrai que la série n'a pas encore retrouvé ses irrévérencieux débordements des deux premières années mais tout de même...

Après une dérive quelque peu longuette et éparpillée dans la saison 3, Jenji Kohan a su redonner un coup de fouet à une série qui commençait à tourner en rond malgré ses féroces qualités. 

Pour cela, plusieurs points :

- Tout d'abord, tourner la page. En quittant Agrestic pour refaire sa vie au Nouveau-Mexique, Nancy et tout son clan Botwin ont su se renouveler. Nouvelle ville, nouveaux décors, nouvelle vie, nouveaux voisins, nouvelle ambiance, nouveau ton. Place à la chaleur étouffante du Mexique. Changer de paysage n'a jamais fait de mal à personne et le nouveau visage de Weeds fait du bien au moral.

- Se débarasser des personnages annexes. En éliminant de son casting (pour cette année) les rôles de Conrad et Heylia, la série a bénéficié de storylines supplémentaires dont on pouvait se passer surtout que le cours de l'histoire générale l'exigeait. Plus de rapidité, d'efficacité et surtout de changements.

- Qui dit nouveau décor et nouvelle vie veut également dire repartir à zéro. Au nouveau-mexique, les règles changent, les dangers sont plus nombreux et surtout plus dangereux. Pour preuve cette histoire d'amour entre Nancy et le maire de la ville... accessoirement parrain de la mafia Mexicaine. jenj Kohan nous offre via cette idée de scénario, un mix habile entre polar d'infiltration, comédie, histoire d'amour et surtout tragédie. En conservant son héroïne d'origine mais en la transportant dans un nouvel environnement, c'est un vrai régal.

Nous suivons donc la logique de l'histoire via un nouvel angle et de nouvelles idées. Pas déplaisant et surtut indispensable.

Le fil rouge de l'intrigue aura passionné cette année. Sorte de bras de fer et de complicité entre les personnages de Nancy et Esteban, la série a pris son envol. Passionnant et sur le fil, cette love story sera passée par tous les niveaux.

Du côté des enfants Botwin, on passe également la seconde avec l'émancipation de Silas qui flirte ave cune femme mûre et qui veut voler de ses propres ailes rayon business aiunsi que Shane dont la destiné ressemble à celle d'un tony montana paumé version gamin. Un vrai régal... 

- Avec une telle histoire (où comment faire tomber un cartel sans mourir et tout en jumelant raison et passion), Weeds n'a pas faiblit également grâce aux retours des anciens : Doug, Celia et Andy.

Pris de passion pour une réufgiée Mexicaine aperçue sur une plage, Doug part en vrille et se lance avec son grand copain Andy dans une entreprise de passeur de réfugiés. Du grand n'importe quoi comme on aime. Pour Célia, elle passe d'accusée à tort à cocaïnomane, névropathe et abandonnée  de tous. Ses relations avec ses filles s'aggravent et son poste de boulet est aisément tenu. Le brave Sanjay fait de son côté, office de guest de luxe très décalé.

Bien entendu autant de comédie fait également place à quelques moments de pur drama aussi poignants que surprenants. Ainsi, la série gagne en puissance grâce à des arcs narratifs qui s'enclenchent et qui devraient trouver échos dans les procahiens saisons (rappelons que les saisons 5 et 6 ont été signées).

Doug (contrairement à ce que beaucoup disent) ne se suicide pas. Tombé plus bas que terre, notre loser feint de se pendre par ras-le-bol mais l'on s'aperçoit de toute l'ironie de la chose lorsqu'il se masturbe en s'étouffant sur fond de discours ironique, se retournant à la dernière seconde comme une gigantesque blague. via cette scène mémorable, le spectateur prend conscience de la gravité de la situation de Doug mais l'ensembler finit par passer pour du comique grâce à une pirouette narrative. Du très bon. Le Doug dans toute sa splendeur qui se fout de tout agrémenté d'un soupçon de nostalgie. La suite de ses aventures rique d'être coton...

Andy, paraît de plsu en plus amoureux de Nancy (voir la fantastique scène de la salle de bains dans le seaosn finale). Va t-il tenter de devenir le novueau père de famille ? Il semble au moins prêt à aider Silas dans son business d'herbe. 

Si Silas semble savoir ce qu'il veut vraiment et continue de mener sa barque seul, Shane s'nefoince dans la petite délinquance. Quelque chose d'assez troublant semble se confirmer concernant la stabilité mentale de l'enfant. Intéressant pour la suite...

Enfin, Celia est au fond du trou et c'est à se demander ce que l'on nous réserve pour la suite.

Mais c'est pour Nancy que l'intérêt est majeur. Prise entre duex feux (la justice et l'amourà cette dernière annonce à esteban qu'elle est enceinte en fin de saison ! Un garçon ? Probable. Démasquée pour trahison mais enceinte du fils d'un parrain (maire)... comment tout ceci va se finir ? Après un final intéressant dans lequel, la mère de famille se confie en larmes à une vendeuse par téléphone... la série entame un virage vers le "drama" sous jacent depuis un lon moment.

C'est grave, triste mais en même temps intelligent. L'habile mélange pour une suite d'aventures s'annonçant palpitantes.

Que va t-il adevnir des personnages, tous dans un tournant de leur existence ? A suivre... mais la saison 5 s'annonce déroutante comme explosive !


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (2)

Par Sun Location vacances
posté le 04 juin à 00:02
Signaler un abus

Cette série est vraiment bien ! La saison 5 sort en juin je crois... Bientot :)

Par nanou
posté le 14 mai à 18:31
Signaler un abus

hahaha coool... si qqun la trouve faites nous signe ..... top top !!!!

A propos de l’auteur


Buzzline 275 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines