Magazine Culture

How I Met Your Mother. S04E01.

Publié le 23 septembre 2008 par Anagbmf

Okay, l’épisode commence bien avec ce que je redoutais. Elle dit oui. OUI! Je le savais, je le savais. Bon, je pense toujours que ce n’est pas la mère, et que le oui est là pour faire traîner les choses. A moins que la série s’effondre en audience et qu’ils doivent conclure au bout de la quatrième saison, ce dont je doute. Persuadée qu’il va y avoir un quack avant le cinquième épisode. De toute façon, elle n’aime pas S.T.A.R. W.A.R.S. On prend les paris? Qui m’offre un verre, si je gagne?

Your Mother. S04E01.

Bref, HIMYM est là, il est revenu! Mais comme chaque année, l’entrée en matière qu’est une reprise de saison est terriblement frustrante. Il aurait mieux vallu que j’attende quelques semaines, si seulement je n’étais pas boulimique. On pourrait débattre des heures sur la capacité d’une sitcom à s’auto-régénérer au fil du temps, mais ce qui questionne les non-lecteurs suivant la série et moi-même, c’est surtout savoir si la saison 4 va rehausser le niveau, va nous apporter des indices, va nous faire zigzaguer entre les fausses pistes de la maternité maritale, ’suivez?

Your Mother. S04E01.

Alors faisons simple. Pour l’instant….On n’en sait rien. Le premier épisode révèle très peu de choses que ce soit pour Ted ou pour les autres personnages. A part le « oui » de Stella, le chômage de Marshall, l’amour (quelle surprise…) de Barney pour Robin, qui elle, ne devrait pas tarder à enfin prendre son envol professionnel.

Your Mother. S04E01.

Donc en gros, l’épisode tourne autour de deux points : le fait que Ted et Stella ne se connaissent et ne se ressemblent absolument pas et puis celui qui tient Barney ancré à son amour pour Robin.

Lily se fait médiateur pour Barney, Marshall, celui de Ted.

Et c’est à peu prêt tout…Car n’oublions pas que 21 minutes, c’est court.

Your Mother. S04E01.

Donc, pas encore grand chose à dire sur cette reprise. Espérons qu’ils fassent retrouver un peu de sa vergogne à Barney. Je sais pertinemment qu’un personnage doit évoluer, mais tuer ses racines, non merci, ça a fait de certaines séries de la vraie soupe alors qu’elles avaient eu des débuts prometteurs. Et franchement, NPH a un tel potentiel comique qu’il serait carrément blasp…con… anti-LEGENDARY de lui couper l’herbe sous le pied ou de lui couper les mains ou de…Bref, ‘voyez.

Espérons que j’ai plus de choses à dire la semaine prochaine.

Mais je suis RA.VIE de retrouver mes chers petits New-Yorkais.

That’s gonna be legendary.

How I Met Your Mother


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anagbmf 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines