Magazine Politique

Sarah Potemkine

Publié le 25 septembre 2008 par Jbernard
Comment réussir à faire croire que la candidate républicaine à la vice-présidence, Sarah Palin, a les compétences nécessaires pour occuper le poste si elle est élue par les Américains avec son colistier John McCain ? Et bien tout simplement en faisant des photos.
Nous avons eu mardi Sarah Palin avec Henry Kissinger, l’ancien secrétaire d’Etat, éminence grise républicaine en politique étrangère. Sarah Palin avec le président afghan Hamid Karzaï. Sarah Palin avec le président colombien Alvaro Uribe. Mercredi, elle a enchaîné les rencontres avec les dirigeants de Géorgie, d’Ukraine, d’Iraq, du Pakistan et d’Inde. Pour elle, c’était vraiment une première. Elle n’avait jamais rencontré jusqu’à maintenant de dirigeants d’autres pays.
La gouverneure de l’Alaska a eu de la chance, ils étaient tous là à New York pour l’Assemblée générale de l’ONU. Elle n’a même pas eu besoin de se rendre à l’étranger ou de se pencher à sa fenêtre en Alaska pour tenter de voir Vladimir Poutine en Russie et avoir l’air de s’y connaître en politique étrangère.
Il y a plus de deux siècles, Grigori Aleksandrovitch Potemkine avait eu la géniale idée de construire les façades de faux villages prospères pour cacher une réalité misérable à l’impératrice Catherine II de Russie lors d’une visite en Crimée. L’expression « villages potemkine » est depuis passée à la postérité.
Sarah Palin est un peu un village potemkine à elle toute seule. Tout dans la façade mais pas grand chose derrière. Pour la campagne McCain, il fallait remplir très vite ses lacunes en politique étrangère avant le débat la semaine prochaine avec le candidat démocrate à la vice-présidence Joe Biden, président de la Commission du Sénat aux affaires étrangères et vieux routier de la politique washingtonienne. Faute de temps, les photos font l’affaire.
Sinon, la formation est plutôt accélérée, c’est le moins que l’on puisse dire. “Les réunions sont très utiles et informatives”, a déclaré Sarah Palin à propos de ses rencontres à New York. Mais le masque va-t-il tomber lors du débat avec Biden ? La réponse la semaine prochaine.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jbernard 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines