Magazine Culture

Histoire de paris : rue bergere

Par Bernard Vassor

PAR BERNARD VASSOR

rue bergere 1782 10 sepia.jpg
Plan de 1782
RENVOI RUE Bergere 05 sepia.jpg

Les noms qui figurent ci-dessus ne sont pas toujours bien orthographiés... Le quartier, situé au sud des égouts recevait tous les détritus et immondices de la ville. La rue dès 1652 s'appelait rue Bèrgère, ou ruelle Berger bien que ce ne soit qu'un chemin au milieu d'un marécage pestilentiel. Avant cette date on l'appelait rue du Clos du Hallier. L'origine du nom, viendrait d'un Jean Bergier marchand taincturier de toiles de son état qui avait reçu de l'Hôtel Dieu à bail, une terre de labour sur le chemin de Montmartre, moyennant 20 livres tournoi de rente. Les premières maisons furent bâties à partir de 1738. De somptueux hôtels habités par des personnages prestigieux, comme Le Normand de Mézière "commissaire des guerresLe Normand d'Etiolles, le scandaleux fermier général, (grand amateur de "filles de l'Opéra", dont "la Vestris" et "la Raime"*) le mari de la Pompadour, Antoine Lévêque "garde général des Menus Plaisirs du Roi Louis XV". Mlle Georges la maitresse de Napoléon premier,avait occupé cet hôtel sous l'empire. A l'angle du faubourg Poissonnière on construisit "l'Ecole de Chant" en 1784, devenue plus tard le Conservatoire de Musique. La maison numéro 4 sur le renvoi, passa de Douet au baron Hottinger régent de la Banque de France. Au numéro six du plan, ce Dubois était un juge avant la révolution.

rue bergere magasin menus plaisirs 05 coul.jpg

Bachaumont, du salon de madame Doublet, écrivit à ce propos, rappelant le mariage de Le Normand d'Etiolles avec la Pompadour : Pour réparer Miseriam Que Pompadour causa à la France, Son mari plein de confiance, Vient d'épouser Rem publicam.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (2)

Par Eglantine
posté le 14 février à 22:30
Signaler un abus

Quand je disais "rangée", je parlais de leur union, pas forcément de Marie-Etienne elle-même. On tape parfois un peu vite... Mon adresse pour si vous avez plus : Eglantine.Roncelierre@tele2.fr

Par Eglantine
posté le 14 février à 22:26
Signaler un abus

Bonsoir, j'aimerais bien savoir en quoi Charles Guillaume Le Normand d'Etiolles pouvait bien être "scandaleux". Il me semblait que s'était sa 1ère femme qui pouvait être cataloguée de la sorte (s'il fallait cataloguer quelqu'un, ce qui reste à prouver) Il a lègalisé dés qu'il a pu son union avec Marie-Etienne Raime qui me semble on ne peut plus rangée... et qu'il se soit consolé ne ses malheurs avant ne me semble en rien condamnable. Le fait d'épouser la mère de ses enfant est-il un scandale ? Votre réponse m'intérresse au + haut point. Je recherche tout ce qui peut se rapporter à CH.-G. et M.-E. Merci.

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines