Magazine Culture

Nuit blanche pour Régis Jauffret et ses microfictions

Par Pamina755
La « nuit blanche » a connu cette année un événement littéraire majeur : la lecture des « Microfictions » de Régis Jauffret. Pendant huit heures se sont succédé sur la scène du théâtre du Rond-Point plus de cent personnalités incarnant les personnages torturés de « Microfictions ». Parmi ces écrivains et comédiens qui ont prêté leur voix à ce texte grinçant citons Pierre Arditi, Ariane Ascaride, Josiane Balasko, Frederic Beigbeder, Charles Berling, Eric Caravaca, Philippe Djian…
Dans ces « fragments de la vie des gens », des hommes, des femmes, des enfants, riches ou pauvres, jeunes ou vieux racontent leurs crimes, leurs délires, leurs infamies, leurs joies, leurs bonheurs. Au fil de ces 130 portraits, se dessine une humanité féroce parfois tendre et toujours un peu déboussolée. L’auteur démontre une capacité incroyable à se mettre dans la peau de ses personnages, ainsi qu’un sens de l’image juste comme dans ce passage où un clochard compare son visage à « une timbale en fer blanc cabossé à force d’avoir heurté l’angle des trottoirs »…Une plongée vertigineuse dans les tréfonds de l’âme humaine.
Que ceux qui ont raté cet événement soient - en partie- consolés : du 5 au 30 décembre 2008 R. Jauffret lit son dernier roman « Lacrimosa » toujours au théâtre du Rond-Point. "Microfictions" de Régis Jauffret, Gallimard, Folio 2008, 9,40€.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pamina755 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines