Magazine Culture

La femme qui lisait trop

Publié le 14 octobre 2008 par Pralinerie @Pralinerie

Cet ouvrage de Bahiyyih Nakhjavani fut un véritable plaisir. Je l'ai commencé après On s'y fera et je vous rassure : il m'a beaucoup plus plu !
L'action se déroule en Perse, au milieu du XIXe. Le shah vient de mourir, assassiné, et est tombé sur une laveuse de cadavres. Double malheur et déshonneur. Cet épisode est à la fois le début et la fin du roman qui se découpe en quatre parties.
La première alterne des moments de la vie de la mère du shah avec les attentats que celui-ci a connu. On découvre alors la cour et son harem complètement gangrené par le luxe, la mollesse et les stratégies politiques autour d'un shah capricieux et influençable.
La deuxième partie tourne autour de la femme du maire et d'une prisonnière, la poétesse de Quazvin dont il sera question tout au long du roman. Ici aussi, cette dame cherche à gagner les honneurs les plus hauts, brigue un mariage princier... et se méfie des manigances du harem. Font échos les révoltes du peuple affamé et le désintérêt du shah pour ces famines.
La troisième partie est centrée sur la soeur du shah, une femme qui n'est qu'un objet politique, mariée successivement aux favoris du prince. Sa détresse devant la disgrâce, sa résistance aux épreuves, son intelligence, sa douceur avec sa mère, pourtant impitoyable, en font un personnage attachant. En parallèle, on découvre mieux un personnage secondaire, la femme de l'ambassadeur britannique, cloîtrée dans ce pays.
Enfin, la dernière partie est dévolue à l'histoire de la poétesse de Quazvin, cette femme qui lit, qui écrit, qui quitte son mari, une femme qui ôte son voile en public, bref, un personnage sulfureux que chacun a côtoyé dans ce récit... et dont on sait dès le début qu'elle finit mal.
Une série de beaux portraits de femmes, un roman historique très renseigné (qui comporte une "chronologie de cadavres" et une bibliographie) porté par un style enthousiasmant. Un bon moment de lecture.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine