Magazine Culture

Sandro Boccardi/Les Tempora

Par Angèle Paoli
« Poésie d'un jour
(Pour faire défiler les poésies jour après jour,
cliquer sur les flèches de navigation)


                           II

Estate, verdi ramarri al sole,
trapunta di ricordi come d’erba i prati,
il fieno sente i rebbi della forca,
viene l’odore buono del rigoglio
(erba salina bisiàda dal biss
che la Madonna la benediss)
*
polvere e rovi e sul brusio dei gelsi
smangiati dai bachi sulle stuoie
il primo rintronare da levante.
Anima nostra tessuta come il solco
da grumi di radici nell’incerto
aspettare dell’adolescenza…
ma rimuovendo la pàtina del tempo
velo di fiato sullo specchio, il morso
le cicatrici dell’amore ancora
gridano te.


* erba salina bisiàda dal biss… : citation extraite d’une comptine à réciter pour conjurer le mauvais sort avant de mâcher les brins d’une herbe appelée salina, au goût acidulé.


                           II

Été de verts lézards au soleil,
piqueté de souvenirs comme d’herbe les prés,
le foin sent les pointes de la fourche,
flotte un parfum d’herbe fraîche
(erba salina bisiàda dal biss
che la Madonna la benediss)

poussière et ronces, et dans le bruissement des mûriers
mangés sur les claies par les vers à soie
le premier tonnerre au levant.
Notre âme tissée comme le sillon
par les racines enchevêtrées, dans l’incertaine
attente de l’adolescence…
mais en ôtant la patine du temps
qui embue le miroir, la morsure,
les cicatrices de l’amour crient encore
toi.

Sandro Boccardi, Les Tempora (1978) in À l’heure des cendres, Poèmes 1978-2008, Cahiers de l’Hôtel de Galliffet, collection de littérature italienne dirigée par Paolo Grossi et Pérette-Cécile Buffaria, Edizioni dell’Istituto Italiano di Cultura, Paris, 2008, pp. 16-17. Traduit de l’italien par Marguerite Pozzoli.



NOTICE BIO-BIBLIOGRAPHIQUE

   Né le 5 mars 1932 à Villanova Sillaro dans la province de Lodi, Sandro Boccardi vit à Milan. Passionné de musique, il a conçu et dirigé pendant trente ans, de 1976 à 2006, le festival international de musique ancienne et de poésie de Milan, « Musica e Poesia a San Maurizio ».
  Sandro Boccardi est l’auteur de plusieurs recueils poétiques :
  A dispetto delle sentinelle (1963), La città (1965) qu’accompagne une lettre de Carlo Bo, Durezze e ligature (1967), Ricercari (1973), Le Tempora (1978), Sonetti per gioco e rancore (2006). Il est également l’auteur de publications musicales, parmi lesquelles La musica antica (1994), Il concerto degli Angeli, Gaudenzio Ferrari e la cupola del Santuario di Saronno (1990) dont le texte a été repris sous le titre Celesti armonie par les éditions FMR.


Retour au répertoire d'octobre 2008
Retour à l' index des auteurs
Retour à l' index de la catégorie Péninsule (littérature italienne et anthologie poétique)

» Retour Incipit de Terres de femmes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angèle Paoli 39604 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines