Magazine Culture

Un Mipcom Cannes 2008 : tendance crise

Publié le 16 octobre 2008 par Jérémy Dumont

© P. Stahl.

© P. Stahl.

Au Mipcom 2008, l’un des principaux marchés de contenus audiovisuels, la crise est dans tous les esprits et les participants tentent de se rassurer en soulignant que la télévision est le loisir de choix des ménages en période de difficultés économiques. Les dernières décennies ont prouvées que “l’industrie du divertissement se débrouille plutôt bien en période de crise économique car les gens cherchent des moyens de s’échapper” de leur quotidien, déclare Philippe Dauman, directeur général du groupe de médias Viacom, “ils veulent être divertis, surtout lorsque les temps sont difficiles”. Même son de cloche chez Fremantle Media: “en temps de crise, on passe plus de temps devant la télévision”, qui est un loisir gratuit, souligne Rob Clark, responsable des programmes de divertissement du groupe.

Même Arte prévoit que les grands sujets de société et les grands reportages risquent d’être plus que jamais délaissés au profit de la comédie et du divertissement : dans les périodes de crise, les chaînes “cultivent moins l’esprit d’aventure et d’ouverture” prévient Nicolas Deschamps, responsable des achats de la chaîne. Dans le même esprit, Mathieu Béjot, directeur de TV France International, l’organisme chargé de promouvoir les programmes français à l’étranger, constate que “c’est au niveau du montage des nouveaux projets que l’on constate un certain attentisme. Les chaînes ne veulent pas prendre de risque”.

La crainte des participants au salon porte aussi sur le marché publicitaire, qui devrait chuter de quelque 10% en 2009 selon les analystes. “Les campagnes des grandes marques vont probablement être diminuées”, prévoit Patrick Walker, de Google. Pour Sandra Ouaiss, responsable des achats fiction de Canal+, “si les chaînes ont moins de publicité, elles auront moins d’argent et risquent donc de produire moins (…) mais les effets ne se feront sentir que courant 2009”,

ET sinon...

La télévision sur internet ou sur mobile, les programmes sur l’écologie, et l’Espagne: tels sont les points forts du Mipcom, l’une des plus importantes manifestations mondiales de l’audiovisuel, dont la 24ème édition démarre lundi à Cannes.

Beaucoup de conférences tourneront autour de la télévision sur internet ou sur mobile. Chad Hurley, cofondateur de YouTube, et Gary Wang, PDG du site de partage de vidéos Tudou.com, leader en Chine, donneront chacun une conférence. L’ancien PDG de Walt Disney, Michael Eisner, qui s’est depuis lancé dans la production et la distribution de vidéos pour l’internet et les mobiles, s’adressera lui aussi aux participants.

Les principaux opérateurs téléphoniques viennent également en nombre: BT Mobile, Telefonika, Orange, China Mobile… Orange s’est lancé cette année dans le secteur de la télévision payante, en proposant des chaînes consacrées au football et au cinéma.

La télévision verte sera à nouveau à l’honneur, comme en 2007, alors que les télévisions de par le monde multiplient les programmes qui visent à sensibiliser le public à la protection de la planète. Avec un mot d’ordre pour ces émissions: informer, conseiller mais ne pas effrayer le public, sous peine de le voir s’enfuir.

Début octobre, quelques jours avant l’ouverture de la manifestation, 13 385 participants étaient inscrits (dont 4 251 acheteurs TV), en très léger retrait par rapport à l’an dernier à la même époque. Le nombre des sociétés présentes atteignaient 4 103 (-2%). Une centaine de pays sera représentée, avec, comme nouveaux venus, le Botswana, Brunei, le Népal, Oman et la Gambie.

Paul Johnson, qui dirige la division télévision de Reed Midem, la société organisatrice de ce salon, note une montée en puissance des pays du Proche Orient, de la Turquie, la Russie, l’Inde et la Chine. “Parmi les participants, ce sont vraiment des pays à très forte croissance et c’est là d’où l’argent va venir”, déclare-t-il. “La Chine va être le plus grand marché de l’industrie des loisirs et des divertissements” et le nombre de chaînes télévisions en Inde a été multipliée par dix en cinq ans, souligne Paul Johnson.

Enfin, l’Espagne est le pays mis à l’honneur, après l’Inde l’année dernière.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jérémy Dumont 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte