Magazine Politique

En toute confiance

Publié le 16 octobre 2008 par Alain Hubler

En toute confianceJusqu'à aujourd'hui, tous ceux qui causent dans le poste, dans la boîte à image ou dans les journaux et qui comptent ont adopté une assurance rassurante sur l'état du système bancaire suisse. Petit tour d'horizon des propos des uns et des autres.

**********

**********

**********

**********

**********

**********

**********

    Jurg Zeltner, membre du Conseil d'administration d'UBS, sur Swissinfo le 15 octobre : "Nos clients n'ont jamais eu autant besoin de conseils. Cela cautionne notre modèle bancaire."

**********

    Béat Kappeler, économiste, dans le Temps du 16 octobre "la Suisse a gagné incroyablement en stature par cette non-intervention. Je ne comprends pas les politiciens qui critiquent cela. Pourquoi appeler les pompiers lorsqu'il n'y a pas d'incendie? Ils sont fous!"

Et boum, jeudi 16 octobre 2008, l'annonce tombe comme un pavé dans la marre de sérénité : "La Confédération décharge l'UBS d'actifs illiquides pour un montant maximal de 60 milliards de dollars. Ces éléments seront transférés dans une société ad hoc, entièrement contrôlée par la Banque nationale suisse (BNS). Ce fond séparé sera financé par l'UBS à hauteur de 6 milliards de dollars et par un prêt octroyé par la BNS de 54 milliards de dollars au maximum, [...]"

Comme tout ce pognon sera tôt ou tard payé par les contribuables, ce matin, je me réveille propriétaire d'un sept et demi millionième de 60 milliards de fonds toxiques, soit environ 8000 balles de vent. Me voilà rassuré ...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines