Magazine Culture

Conservatoire du Cap Corse de Canari (Haute-Corse)

Publié le 16 octobre 2008 par Angèle Paoli
Agenda culturel Le vendredi 17 octobre 2008 à 16h30
est inauguré
au couvent de Saint-François de Canari (Cap Corse)
le Conservatoire du Cap Corse de Canari.

Conservatoire_du_costume_corse__can
Montage Ph., G.AdC Exemple unique de conservatoire sur toute la Corse,
le Conservatoire du Cap Corse de Canari
propose en permanence deux expositions :

Une exposition « Costume traditionnel »
Une exposition « Photographies anciennes » Aff_ccc_costumes_3

Exposition permanente « Costume traditionnel »


  Sise dans les anciennes caves du couvent de Saint-François (1506), l’exposition permanente « Costume traditionnel » du Conservatoire du Cap Corse de Canari est une création récente, unique dans l’île. Récemment restaurée, la cave abrite des mannequins habillés selon les usages de la Corse du XIXe siècle. Neuf mannequins en tout, huit femmes et un homme, dont les costumes ont été réalisés par l’atelier de couture de Canari à partir des travaux de recherche de l’ethnologue Rennie Pecqueux-Barboni.

  La richesse des costumes et leur diversité varient en fonction du rang social des femmes. Mais la caractéristique commune de tous les costumes de femmes est le nombre de jupons qu’elles cachent en dessous leurs jupes. Sept au total, qui vont du jupon de nuit au jupon le plus élégant. Toutes, depuis la paysanne jusqu’à la riche villageoise, portent mantilles, fichus et foulards. Seule change, avec chaque région, la façon de nouer la coiffe. La cocarde épinglée sur le plastron est quant à elle réservée aux femmes mariées. Au milieu de toutes ces femmes, le berger. Un « pilone », lourd manteau en poil de chèvre (imperméable) recouvre pantalon de velours et gilet. Cette tenue ― qui est aussi celle du chasseur ― est complétée par une burette remplie de poudre et par un fusil.

  Dès 1890, sous l’influence de la mode française et de la mode italienne, le noir fait son apparition dans les tenues vestimentaires. Mais il faut attendre le lendemain de la Première Guerre mondiale pour que la couleur noire se généralise et que disparaissent couleurs et fantaisies.

  Panneaux explicatifs et photos illustrent ce bel ensemble. Ainsi qu’une vidéo qui montre les diverses étapes de l’habillement des villageois(es), puis un défilé de mode devant l’église Santa Maria Assunta.

  Dans la boutique d’accueil, les visiteurs peuvent trouver affiches, cartes postales, bourses et bijoux. Sans oublier les poupées en costume traditionnel, habillées par les habiles couturières du village.

Aff_cccphotos_2

Exposition permanente « Photographies anciennes »


  Patiemment élaboré pendant cinq ans par Elisabeth Scaglia, le département photographique du Conservatoire du Cap Corse de Canari a été constitué à partir des collections particulières des familles du village. Reproduites sur support argentique, ces photographies constituent un fonds d’archives d’une exceptionnelle richesse.

  Projetées sur grand écran, les photographies sont consultables à partir d’un pupitre d’ordinateur.

  Trois époques ont été répertoriées :
• Seconde moitié du XIXe siècle et début du XXe siècle ;
• Autour des années 1920/1930 ;
• Les années 1940/1950.

  Organisées par thèmes, les photographies comportent chacune une identification précise et l’indication de leur provenance.

  Pour tous renseignements, téléphoner au 04 95 37 80 17 ou au 04 95 37 13 90.

Angèle Paoli

Ccc_st_franois_couleur

©Ph. Elisabeth Scaglia » Retour Incipit de Terres de femmes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angèle Paoli 39635 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine