Magazine Beaux Arts

Dance-tech.net, Movimientolaredsd : YouTube en mieux

Publié le 17 octobre 2008 par Jérôme Delatour
YouTube est le Flickr de l'image animée. C'est le plus gros site de videosharing au monde, et le plus riche en ce qui concerne la danse contemporaine. On lui a longtemps reproché la faible qualité de ses vidéos, mais la possibilité donnée depuis peu de les visionner en "haute qualité" a fait taire ces critiques. Le principal défaut de YouTube, c'est la faiblesse de son indexation.  Pour des raisons que je m'explique mal, les systèmes de classement et d'organisation des fichiers sur YouTube sont moins efficaces que ceux de Flickr, alors qu'ils sont très semblables. Du coup, repérer les vidéos pertinentes se révèle difficile.

Je scrute moi-même régulièrement YouTube et j'ai ainsi constitué une collection subjective de quelque 400 vidéos. Mais, faute d'indexation adéquate, celle-ci ne peut être consultée qu'au hasard.
Si l'on a suffisamment de temps pour indexer ces vidéos, le mieux est de créer un site spécialisé. Les outils de création existent. Channelme.tv, par exemple, vend des domaines en .tv pour 24.95 $ et pour intégrer dessus ses vidéos préférées en une "télé" (channel) personnelle. Exemple d'application : Dances.tv, créé en mai 2007 (à l'abandon depuis plus de deux mois).

D'autres projets ont une ampleur bien plus grande. Gilles Jobin vient de me signaler deux sites auxquels il participe :
Dance-tech.net et Movimientolaredsd. Movimientolaredsd, initié par la Red sudamericana de danza, compte actuellement 164 membres et 8 groupes ; Dance-tech.net, 614 membres et 18 groupes. Naturellement, tous ces membres ne sont pas actifs : beaucoup ne se sont inscrits que pour faire acte de présence et indiquer leurs coordonnées et leur site Web. On n'est donc pas loin d'un social network, d'un Facebook communautaire. Movimientolaredsd ouvre ainsi une porte sur le monde passionnant de la danse contemporaine latino-américaine, entre une Amérique du Nord arc-boutée sur la modern dance et une Europe moteur de la danse contemporaine. Sur les deux sites, les vidéos viennent essentiellement de YouTube, leur contenu n'est donc pas original. Heureusement, ils intègrent aussi une interface de photosharing, et celle de Dance-tech.net est assez développée (1361 photos actuellement) : on y trouve plein de photos non vues ailleurs.

En définitive, la principale originalité de ces deux sites, à première vue, est qu'ils constituent des communautés de danseurs et de chorégraphes. Ceci est nouveau et donne une autre vision de la danse contemporaine. La qualité des photos est généralement moindre que sur Flickr, par exemple, mais la part des photos de conférences, de workshops y est beaucoup plus grande. Des sites à suivre pour découvrir de nouvelles compagnies et les projets en cours, au plus près des danseurs.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jérôme Delatour 206 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines