Magazine Cuisine

Château Ksara – Bekaa Valley - Liban

Par Tartinejeanne

Lorsque nous habitions en Californie, il nous arrivait bien souvent de « boire international » car nous avions accès à une foultitude de très beaux vins venant des quatre soins du monde. En France, nous sommes un peu -beaucoup- chauvins, et les vins étrangers qui se baladent dans nos linéaires ne sont pas dignes de ce nom. La plupart du temps ce sont des marques dont la qualité est loin d’être le reflet des jolies choses qui se font par delà nos frontières. 

Nous avons récemment eu l’occasion de voyager oenologiquement au Liban. Un bien beau voyage assurément ! Il s’agit d’une bouteille du Château Ksara, manifestement l’un des fleurons de la viticulture Libanaise. On ne s’en douterait pas, mais le iban produt de bien jolis vins !...

Château Ksara – Bekaa Valley - Liban

Pour situer
Le Château Ksara et son vignoble sont situés au Liban, dans la Bekaa Valley, à une trentaine de kilomètres à l’Est de Beyrouth. Eh oui, le Liban produit du vin, même du très bon vin ! Cette vallée viticole, qui s’étend sur près de 120 kilomètres, bénéficie d’un climat méditerrannéen. Le Château Ksara y produit des vins depuis plus de 150 ans.
Le sol est composé d’argile couleur brique et de calcaire. 

Château Ksara – Bekaa Valley - Liban
Quelques mots sur la production
Le Château Ksara cultive une large palette de cépages. Pour ses vins rouges et rosés, il s’agit du Cabernet Sauvignon, du Merlot, du Cabernet Franc, de la Syrah, du Mouvèdre, du Tempranillo, du Grenache, du Carignan et du Cinsault. Pour ce qui est des blancs, ce sont le Chardonnay, le Sauvignon, le Semillon, le Gewurztraminer,  le Muscat, la Clairette et l’Ugni-blanc. Qui poussent dans la Bekaa Valley.

La bouteille que nous avons dégustée était une Réserve du Couvent 2006. Issus d’un assemblage de Syrah, de Cabernet Sauvignon et de Cabernet Franc.

Note de dégustation
Très intense au nez, il présente un beau fruit. C’est une explosion d’épices, de fruit bien mûr, de cerise, de bonbon acidulé avec un petit côté pruneau.
En bouche, c’est poivré, épicé, avec des arômes de fruits des bois, de fruits noirs mûrs. Ce vin est puissant et souple à la fois. La légère amertume en fin de bouche trahit la jeunesse de ce vin qui mériterait sans doute deux à trois ans de cave. Les tanins sont cependant agréables et bien intégrés. L’ensemble est bien équilibré avec une finale suave et toute en finesse.

Côté accord mets-vin
Nous avons dégusté ce vin sur le Lapin au Laurier dont je vous ai donné la recette récemment...
Photo Carte, Crédit: Internet


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tartinejeanne 2374 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine