Magazine Cinéma

Retour (tardif) sur le concert d'Alex Beaupain à la Boule Noire

Par Luc24

C’était le Jeudi 9 octobre à la salle parisienne La Boule Noire. Petite salle assez conviviale affichant complet. En arrivant, je me demande si Christophe Honoré sera là. Et en effet, il ne tarda pas à arriver et se plaça juste devant moi ! J’étais tout fou mais bien sûr ma timidité a fait que je n’ai pas eu l’audace de lui parler. Je suis assez nul pour ce genre de choses, je me voyais mal lui faire une déclaration d’amour type : «  J’adore tout ce que vous faites , 17 fois Cécile Cassard a marqué un tournant pour moi et j’ai vu plus de trente fois Les chansons d’amour… » Un jeune garçon , lui, aura fait preuve de plus de courage en venant cash lui donner son numéro de téléphone pour boire un café !

Retour (tardif) sur le concert d'Alex Beaupain à la Boule Noire

On retrouvait également dans la salle Clothilde Hesme et Grégoire Leprince Ringuet venus soutenir celui qui leur avait fait pousser la chansonnette il y a un peu plus d’un an.

Pas de première partie pour cette soirée (il y en avait néanmoins une le lendemain et pas n’importe laquelle puisque c’est Julien Ribot qui ouvrait le bal !), on rentre direct dans le vif du sujet. Un très beau concert, une voix parfaite et des chansons qui trouvent vraiment leur grâce sur scène. Mélangeant chansons de son nouvel album, 33 tours, et les titres désormais cultes des Chansons d’amour, Alex Beaupain a comblé ses fans de tous horizons. Nous avons même eu droit à la chanson Pretty Killer qui illustrait la danse de Romain Duris et Béatrice Dalle dans 17 fois Cécile Cassard. Dans une ambiance très intimiste, Beaupain charrie ses musiciens, salue Honoré et sort quelques vannes. Définitivement charmant (et charmeur), le chanteur qui vient de fêter ses 34 ans a bien progressé depuis son album Garçon d’honneur. La musique est plus travaillée, les textes toujours aussi décomplexés et sur scène il affiche une grande présence.

Retour (tardif) sur le concert d'Alex Beaupain à la Boule Noire

Ce post est l’occasion donc de revenir sur l’album 33 tours. Ceux qui sont allergiques à la chanson française ne tomberont sans doute pas facilement amoureux du disque mais ceux qui apprécient la « pop à la française » tomberont rapidement sous le charme. Dans 33 tours, Beaupain parle de la peur de vieillir (33 tours), beaucoup de sexe (le magnifique titre A travers, le rythmé Je veux écrit par Honoré himself), pas mal d’amour (Juste ces mots, Comme la pluie qu’on avait entendu dans La belle personne et qui ici est interprétée par Beaupain, Ludivine Sagnier, Clothilde Hesme et Chiara Mastroianni). Et puis plein d’autres choses encore à découvrir comme le très beau titre Pas grand-chose dont la mélodie nous rappelle un peu celle du thème de Little Miss Sunshine. Finement écrit, sobrement interprété, romantique et sans prétention : 33 tours est un bel album qui sera un parfait compagnon pour un automne joliment mélancolique.

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luc24 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines