Magazine Culture

Celtes et Scandinaves à Paris

Par Amaury Piedfer

Celtes et ScandinavesRencontres artistiques VIIe - XIIe siècles1er octobre 2008 - 12 janvier 2009...Le musée national du Moyen-âge de Cluny, à Paris, propose jusqu'au milieu du mois de janvier une exposition sur le thème des arts celtes et scandinaves du Moyen âge. Il s'agit en particulier d'analyser la rencontre entre les traditions locales, issues des anciens fonds celtiques et germaniques, avec l'art chrétien élaboré dans le monde romain. Sont ainsi analysés les productions de l'Irlande, du Pays de Galles, de l'Ecosse, de l'Angleterre, de la Norvège, de la Suède, du Danemark, de l'Islande et du Groenland. La série des pièces exposées n'est pas très abondantes (deux salles), mais leur qualité et leur intérêt sont remarquables : manuscrits irlandais des VIIème-VIIIème siècles (dont les enluminures sont à la source du renouveau de l'esthétique celtique sur le continent), grandes croix celtiques ornées d'entrelacs d'Irlande, du Pays de Galles et d'Ecosse, manuscrits et orfèvrerie d'Angleterre ; pierres runiques à décors d'entrelacs de Suède (île de Götland), bijoux d'orfèvrefrie chrétiens et païens de Suède et de Norvège (on notera en particulier un magnifique marteau de Thor, en or et en argent, réplique païenne à l'habitude d'origine chrétienne d'exprimer ses convictions religieuses), montants de portes en bois sculptés de Norvège (dont les très célèbres panneaux représentant le mythe de Sigurdr), bijoux et reliquaires de Danemark et de Groenland....Nous émettrons quelques réserves cependant :..- La Bretagne française a été laissée de côté, alors que non seulement elle appartient résolument au monde celtique, mais encore elle entretient à cette époque de nombreux liens avec les mondes britanniques insulaires et scandinaves [1].- On pourrait regretter également le manque de commentaires sur chacune des pièces exposées : les panneaux d'explications générales sont utiles, mais les explications font défaut pour aider le visiteur à mesurer l'intérêt de chacune des oeuvres. Cependant, un beau catalogue d'exposition, consultable sur place gratuitement, permet de combler cette lacune.- Les interactions artistiques entre le monde celte et le monde scandinave ne sont pas suffisamment mis en évidence, alors que les liens semblent étroits entre les deux domaines, par le biais des sociétés celto-scandinaves d'Ecosse et des Hébrides en particulier.- Enfin, on regrette que les responsables de l'exposition se soient faits les partisans de cette idée que l'Europe ne s'est faite qu'au Moyen-âge avec la diffusion du christianisme, alors que le fonds culturel commun est bien antérieur, comme l'a encore rappelé récemment V. Kruta dans un brillant article paru dans la revue Clartés - Grandes signatures [2]. L'analyse des pièces exposées rend d'ailleurs manifeste l'existence de ce socle primordial, sur lequel le christianisme est venu s'appuyer....Le site du musée.Musée national du Moyen Âge - Thermes et hôtel de Cluny6, place Paul Painlevé, 75005 Paris
Renseignements au 01 53 73 78 00 (standard et serveur vocal) et au 01 53 73 78 16 (accueil)...[1] Voir, à ce sujet, l'excellent livre de Jean Renaud, Les Vikings et les Celtes, Editions Ouest-France, 1992.[2] V. Kruta, Les racines profondes de l'Europe, Clartés - Grandes signatures, n° 1, avril 2008...Amaury Piedfer.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Piedfer 250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines