Magazine

Le jour d’avant

Publié le 19 octobre 2008 par Spicyhotpot

Le weekend du 13 et 14 septembre s’est tenu l’édition 2008 du Thames Festival. Pour une fois le temps était estival comme l’attestent les photos de ce billet.

Je suppose que cette édition sera éclipsée dans l’Histoire par le lendemain, lundi, et l’annonce de la faillite de Lehman Brothers (4500 emplois à Londres, depuis repris par Nomura)… Je me rappelle d’un article de la BBC sur un jeune français avec un nom à particule, juste diplomé d’une grande ecole, et dont le premier jour chez Lehman était justement ce lundi là (il devait commencer une semaine plus tôt mais son Eurostar avait été annulé pour cause d’incendie): Dommage pour le costume flambant neuf.

Le destin en quelque sorte.

Depuis, une journée à la bourse de Londres est presque considerée comme calme si le FTSE perd moins de 5%, et le Royaume-Uni a nationalisé quatre banques pour des dizaines de milliards de livres (encore plus en euros…)

Au moins le gouvernement britannique est plutôt transparent sur ces nationalisations et a mis la pression sur les banques concerneés: Parts importantes pour l’Etat, plus de dividendes aux autres actionnaires, et dividendes importantes et garanties pour les parts détenues par l’Etat (i.e., nous les contribuables).

En France l’affaire Dexia me semble vraiment louche (ici on dirait ‘dodgy‘): Un banque proche des pouvoirs publics au bord de la faillite, renflouée au dessus du prix du marché, et on détourne l’attention des veaux (les citoyens français chers au Général) vers les malheureux 3 millions du futur ex-PDG…

Pour corser l’histoire, l’Islande est au bord de la faillite. Grosse affaire en Grande-Bretagne, les banques islandaises ayant attiré beaucoup d’épargnants britanniques avec leurs taux d’intérêts très élevés. Mais ces banqes ont depuis fait faillite et le gouvernement islandais a fait savoir qu’il n’avait pas d’argent pour honorer sa garantie (20000 euros).

Gordon Brown a répliqué en utilisant les lois anti-terroristes (enfin utiles!) pour bloquer les avoirs islandais dans le pays… Autant dire que les relations entre les deux pays sont, hum, difficiles.

Le hic c’est que beaucoup de communes (city councils) avaient des placements dans les-dites banques islandaises: environ 1 milliard de livres.
Mon council en a annoncé 5 millions. Mais comme c’est sur un total de plus de 60 milliions, ils nous jouent bien-sûr le disque du “absolument aucun impact”… Cela fait toujours plaisir de voir que mes £115 mensuels de taxe locale (council tax) sont bien dépensés.

Cerise sur le gâteau, cette semaine le chiffre de l’inflation a atteint 5,2%, c’est à dire plus que la plupart des comptes épargnes.

Au moins les traders peuvent toujours essayer de se raccrocher a Saint Paul dont la cathédrale domine la City (l’immeuble de gauche sur la photo est celui du London Stock Exchange).

Pour nous autres, peut-être l’or et le yuan chinois?

Le rire étant une thérapie, une petite pour la route (merci la BBC):

This is worse than a divorce. I’ve lost half my net worth and I still have a wife.

Allez chauffeur, on rentre…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Spicyhotpot 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte