Magazine Culture

Monuments mégalithiques

Par Amaury Piedfer

E-dite vient de faire paraître une réédition (octobre 2008) d'un grand classique des études proto-historiques, la synthèse de James Fergusson, qui s'était attaché à l'étude des monuments mégalithiques, à propos desquels bon nombre de fantasme ont eu longtemps cours. Mais l'auteur a magistralement démontré que les mégalithes s'identifiaient pour la plupart à des sépultures collectives, en les replaçant dans leur contexte socio-historique. A. L.
Présentation de l'éditeur
Ce livre qui a servi de référence pour tous les livres consacré aux monuments mégalithiques, propose pour la première fois une étude sur les pierres levées au niveau mondial. " Quoi qu'il en puisse être, du reste, ce livre a du moins le mérite de rechercher sincèrement la vérité dans la question discutée de l'âge et de l'usage des monuments en pierre brute. Ce qui ressort le plus clairement de son argumentation, c'est que l'architecture mégalithique est un style au même titre que l'architecture gothique, grecque, égyptienne, bouddhiste ou autre. Elle a eu un commencement, un milieu et une fin. (...) Tous ces monuments remontent à l'une ou à l'autre de deux époques : ou bien ils sont les temples d'une race si ancienne qu'elle a complètement disparu de la mémoire des hommes, ou bien ils sont les monuments funéraires d'un peuple qui a vécu dans un temps assez rapproché pour que son histoire puisse être aisément retrouvée. Si l'on adopte cette dernière manière de voir, tous les faits connus s'expliquent si parfaitement qu'il n'est guère douteux qu'elle ne soit la seule vraie et qu'elle ne vienne à être universellement admise. "
James Fergusson, Monuments mégalithiques du monde entier, 2008.
Merci à Tuttiquanti

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Amaury Piedfer 250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines