Magazine Aventure/action

Course à la mort: nanar à grande vitesse

Par Cineblogywood @Cineblogywood
En salles. Dans ce film, il y a: un héros musclé, un sidekick encore puceau, un méchant russe, des nanas aux gros seins, des voitures qui font vroum vroum. Dans ce film, il n'y a pas: un scénario, une conversation de plus de deux minutes, un personnage profond, des enjeux philosophiques, Daniel Day Lewis. En même temps, vu la filmo du réalisateur Paul W.S. Anderson (Mortal Kombat, Resident Evil, Alien vs Predator...) , on ne peut pas dire qu'il ait eu la prétention de vouloir autre chose que de faire exploser des bagnoles lancées à 300 km/h dans une prison arcade. Si donc on juge un film en fonction de sa capacité à être à la hauteur de sa promesse, on peut raisonnablement affirmer que Course à la mort est parfaitement réussi. Sinon, ce film est un scandale.
Mon conseil: la crise vous tape sur les nerfs, la mort de soeur Emmanuelle vous désespère, vous êtes stressés, fatigués et célibataires: n'hésitez plus et allez vous vider la tête (a défaut d'autre chose) devant Jason Statham.
Sentenza.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cineblogywood 2265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte