Magazine Culture

Ecclesiastes 1.11, Wraygunn

Publié le 21 octobre 2008 par Mickymaxxi

Ecclesiastes 1.11, WraygunnUn achat sur la simple foi d'un single qui emporte tout sur son passage : c'est ce que j'ai fait avec le disque d'aujourd'hui, "Ecclesiastes 1.11", du groupe Wraygunn. Le groupe est portugais, et mené par Paulo Furtado, qui joue aussi en solo dans The Legendary Tigerman.

Ce single, c'est "Keep on Prayin'", et c'est un bon exemple de ce qu'est capable d'offrir ce combo assez hors-normes. Commençant par des clapements de main, le morceau dérape assez rapidement vers une orgie blues, avec des choeurs qui tirent vers le gospel, mais aussi une énergie punk. Bref, c'est un sacré titre, très rollercoaster, alternant avec fougue passages nerveux et calmes.

Et c'est bien à ça qu'est soumis l'auditeur, qui est accueilli par un discours que j'attribuerai à Martin Luther King (sans être certain), avec le titre "Soul City", simple et puissante profession de foi "Soul City, here we go !!", gueulée à pleins poumons. Wraygunn, c'est aussi du blues avec du gospel (encore) sur le très enlevé "Don't You Know", qui y ajoute même des scratchs du meilleur effet : quelle ferveur, quelle énergie ! On peut être sûr que ce n'est pas simulé, ces gars là prennent leur pied, et c'est communicatif. L'alternance du chant, masculin / féminin joue beaucoup dans le renouvellement d'énergie du disque.

Décidément éclectiques, il y a du punk dans "Juice", ainsi que dans "Drunk or Stoned", complètement barré avec des claviers pas forcément très nets. Ah ben tiens, il y a à nouveau une louche de blues avec "Hip", à la frontière entre blues et rythmes hip-hop, puis retour à du soul-rock sur "How Long, How Long", là encore dégoulinant d'énergie et lascif à la fois, grâce à la voix de Raquel Ralha, et enfin de la soul pure sur "There But for the Grace of God I Go".

Le disque se referme sur une trilogie mené à fond de train, mais toujours avec ses digressions qui font le charme du groupe, concentré de tout ce qu'a montré Wraygunn tout au long de ces minutes de pur plaisir rock. Le disque a sorti un album en 2007, "Shangri-La", sur lequel je n'ai pas encore posé une oreille, mais je compte bien rattraper cette "erreur".

Soul City / Drunk or Stoned / Keep on Prayin' / Juice / Don't You Know / I'm Your Lover Man / How Long, How Long ? / There But for the Grace of God I Go / Sometimes I Miss You / She's a Speed Freak / All Night Long

Vidéo, le clip de "Keep on Prayin'" (attention, le son est assez nul) :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mickymaxxi 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines