Magazine Culture

Giovanni Bellini peintre surréaliste ?

Publié le 22 octobre 2008 par Myriam

Bellini_doge_leonardo_loredan_1 Le célèbre portrait du Doge Leonardo Loredan réalisé par Giovanni Bellini (National Magritte_fils_de_lhomme_1 Gallery - Londres) m'a toujours interpelé par son caractère "désincarné". Comme dans le cas de la peinture flamande de la même époque (XVème / XVIème siècles), la volonté d'hyperréalisme du maître vénitien dans le rendu des étoffes et ce fameux "sfumante" (fondu) dans la composition générale, conduisent à un mélange singulier de représentation très fidèle du réel et de sensation... d'irréalité. La posture statique sur un fond bleu uni dégradé, le traitement pictural dominé par un glacis très précis, me font irrémédiablement penser à ... Magritte.

Le Doge vénitien, hiératique et figé, me rappelle aussi bien Le fils de l'homme que L'homme au chapon melon du peintre surréaliste belge.

Magritte_homme_au_chapeau_mlon
Les uns comme les autres semblent venir d'un monde onirique et inquiétant.
Bellini_doge_leonardo_loredan_2_sur

Dans cette petite note, j'ai même poussé la provocation à masquer le visage du Doge d'un nuage magrittien pour voir jusqu'où pouvait se situer la ressemblance. On semble alors basculer également dans l'univers pictural décalé d'un Terry Gilliam avec son Flying Circus. Je m'arrête là au risque de porter blasphème à l'un des plus grands maîtres de la Renaissance vénitienne. Je suis sûr que vous me pardonnerez ces digressions !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Myriam 321 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine