Magazine Culture

un Bolaño inédit, "El Tercer Reich"

Publié le 27 octobre 2008 par Fric Frac Club
Bolaño inédit, Tercer Reich
Il y a pile poil dix jours, le 17 octobre, El Periodico et La Nacion (d'autres encore) publient une info qui ne laisse pas d'intriguer les clubbers que nous sommes, et nous ne sommes pas les seuls. Reprise le lendemain par The Guardian, puis par d'autres périodiques ou sites internet dans la semaine, comme Letralia ou The Literary Saloon, nous nous permettons aujourd'hui de poursuivre la ronde des cancans pour annoncer au monde francophone un inédit de Roberto Bolaño.
"L'une des plus agressive agence littéraire, dirigée par le super-agent Andrew Wylie", (The Guardian), a annoncé à la Méga-Foire du Livre de Francfort il y a peu la mise en vente le 4 (ou 5 selon les sources) novembre prochain, lorsque que la gestion des droits succédera à Wylie après avoir été aux mains de l'agence Carmen Balcells d'un roman inédit de Bolaño. Le texte s'intitule El Tercer Reich et a été rédigé avant 1996, avant que Bolaño ne commence à utiliser un ordinateur pour la rédaction de Los Detectives Salvajes. Il s'agit d'un "roman complet, typographié et méticuleusement corrigé à la main", à en croire Wylie. Ce manuscrit surgit de nulle part comme une surprise qu'on n'ose croire : son agent actuel, Balcells, n'en n'avait pas connaissance, ni même Jorge Herralde, son éditeur espagnolet néanmoins ami. Pas de trace non plus sur le disque dur du PC de l'auteur, d'où on attendrait plus sûrement un inédit, des ébauches, des travaux inachevés des notes de travail... D'après Letralia, c'est Carolina Lopez, la veuve de Bolaño qui l'a transmise en mains propres à Wylie. Voilà pour les cancans.
Wylie présente le texte comme "l'histoire d'un homme qui s'enfonce dans un cauchemar", et a pour cadre "les plages enchantées de la Costa Brava".
Selon les sources, le personnage principal, Udo Berger, est un champion allemand de jeux de stratégie et se rend, avec sa compagne Ingeborg, dans un hôtel de la Costa Brava pour participer à un tournoi du wargame "Le Troisième Reich" afin d'afronter un champion américain. Il y rencontre un couple d'américains avec qui ils partagent leurs vacances, Charly et Hannah. Charly disparait dans des circonstances douteuses après une rencontre avec deux types sinistres, El Lobo et El Cordero (Le Loup et L'Agneau ). Ugo, poursuivi par un sombre détective et amené au délire "par les paysages surréalistes de la Costa Brava", se retrouve à la fin dans une partie à mort avec une personnage défiguré et énigmatique, El Quemado (Le Brûlé). Voilà pour le pitch.
Comme toujours, dans le cas d'un inédit (qui plus est ancien) d'un auteur décédé sur lequel il est facile de spéculer (Bolaño a la cote aux States, The Savage Detective a fait du bruit, beaucoup de bruit, et les américains découvriront 2666 en janvier 2009), on peut se demander la pertinence, la qualité d'un tel texte si l'auteur n'a pas voulu ou n'a pas spécialement pu le publier de son vivant (l'affaire Nabokov continue de nous chatouiller les terminaisons synaptiques). Nous attendrons donc de voir ce qu'il en retourne avant d'être réellement heureux de cette nouvelle. On attend de voir aussi si la Maison Bourgois parviendra à tenir la gloutonnerie de Wylie, et sinon, où va se retrouver Roberto Bolaño, pour un texte qui pour l'instant sent "le coup". Nous n'aurons droit au Troisième Reich probablement pas avant 2010, enfin, j'imagine, nous aurons donc tout le temps de suivre l'affaire. Voilà pour la réserve.
Il reste encore des livres non traduits de Bolaño en français (El Secreto del Mal, Consejos de un disciplo de Morrison a une fanatico de Joyce écrit à quatre mains avec A. G. Porta...), de la poésie (La Universidad desconocida, Tres, Los Perros romanticos...), des essais et entretiens (Entre Parentesis...). On peut espérer pour l'année prochain l'une ou l'autre parution. Nous y reviendrons en temps voulu. Voilà pour la prospective.
J'aimerai ajouter que la revue littéraire CYCLOCOSMIA, pour son troisième numéro de l'automne 2009, consacrera un épais dossier à l'œuvre du chilien. Il faut souhaiter que s'y glissent quelques inédits (et pourquoi pas des extraits du Tercer Reich, si M. Wylie en autorise la publication, hahaha, mais rien n'est moins sûr...). Voilà pour la publicité.
A vous les studios.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fric Frac Club 4760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine