Magazine Cuisine

Cuisine, cuisinons... Cuisinez ! Retour de salon et toutes les recettes... poulet, salade et petites lunes...

Par Dorian
L'autre jour il m'est arrivé un drôle de truc mais vraiment un drôle, au point que je me demande si ce n'était pas un rêve... Un peu comme ces moments où je ne sais plus bien si je rêve ou je ne rêve pas... Je n'arrête pas de courir parce que je suis encore à la bourre, je cours, j'ai le souffle court et c'est bizarre c'est justement comme dans certains rêves y'a quand même des choses qui vont pas, je cours pour aller au boulot et y'a personne dans la rue, je cours avec ce drôle de sentiment, y'a quelque chose... et en plus j'ai froid aux pieds. Et puis soudain dans la vitrine du tabac le gros titre d'un journal m'apparaît : demain jeudi de Pentecôte, jeudi noir sur les routes... et demain je me rends compte que c'est aujourd'hui et dans la vitrine je vois aussi un drôle de petit bonhomme en chaussons mal fagoté avec son sac poubelle à la main et, le reflet, je me rends compte que c'est moi... le con ! le con... que je dis et je rentre chez moi c'était pas un rêve... tout juste un petit cauchemar...
Mais là si, si, s'en était un de rêve sinon qu'est-ce que je ferais sur un podium dans un salon de cuisine avec un couteau et un pamplemousse à la main ? Qu'est-ce que je ferais là, avec plein de gens qui me regardent et qui attendent visiblement que je dise et que je fasse quelque chose, un peu comme quand on est devant quelqu'un à bout de souffle et qu'on ouvre la bouche avec lui... là ils sont tous la bouche ouverte à attendre...
Et là je me rends compte qu'Adèle est à côté de moi... mais qu'est-ce qu'elle fait dans mon rêve l'Adèle... et pourquoi elle fait de la main tactactac nerveusement, un peu comme si elle avait un couteau et que je devais me remettre en marche. Alors que moi je n'ai qu'une envie, m'allonger sur les plaques devant moi et me réveiller dans mon lit, j'ai juste envie de dire s'cusez moi m'sieur'dames mais c'est quand même mon rêve et je fais que je veux hein d'abord, alors j'me recouche ! Mais ce qu'un rêve alors je m'amuse à me prendre au jeu, et puis il est plutôt sympa le rêve, tiens le scénariste de ma nuit a même prévu Philo, sourire et appareil photo à la main, et Annika au premier rang et Hélène et Vanille qui passent et... et...
Et je ne me coupe même pas, ça ne peut être qu'un rêve, et je vérifie la chaleur d'une poêle du bout des mains et je ne me brûle même pas, je dis quand même à mon public de rêve surtout faites pas comme moi hein surtout pas, et en voyant les deux enfants qui sont au premier rang et la tête de leur mère, je me dis heureusement c'est qu'un rêve...
Et ça continue comme ça, ça bat, ça coupe, ça cuit, ça frit et les gens d'en face sont gentils, ils posent des questions et ils sourient, je ne suis plus sûr de vouloir me réveiller... Et à fin de chaque atelier je finis porté par la foule délirante qui m'arrache à moitié mes vêtements, et je tape dans la main d'Adèle et de Mamina avant qu'elles finissent aussi leurs rounds à bout de bras... non là je rêve vraiment !
Et trois jours se passent comme ça, là je commençais à me dire qu'il était sacrément XXL mon rêve... mais j'ai fini par rentrer à la maison avec les pieds fumant la bonne fatigue et je me suis assis sur mon canapé... et j'ai fini par me réveiller en criant et maintenant on s'fait les oranges et une ! et deux ! et trois oranges !!! j'avais mal partout, mes vêtements me collaient de près... je me suis relevé et j'ai entendu un glinglinglin, et vu tout un tas de drôles d'accessoires me tomber des bras et face à moi Marie me regardait avec son air qui veut dire, mon pauvre Chouchou quand tu passes la nuit dans un sèche linge pense à le mettre en position défroissage... J'ai juste dit j'te raconte pas le rêve... elle, elle a dit, je me doute mon Chouchou quand on s'endort avec un robot dans les bras en répétant t'es ma Krupsette hein, t'es ma Krupsette... je comprends que tu as dû passer une nuit torride ! Mais après ton marathon à Cuisinez ! je n'ai pas eu le cœur de te réveiller je t'ai juste enlevé ta Krupsette d'amour enfin pas tout quand même... J'ai juste pu balbutier... pas rêvé ? pas rêvé... elle a souri de nouveau...
Poulet poivrons et cajou à l'asiatique version 2 (pendant le salon Cuisinez ! cette recette a été réalisé avec un Actifry, cette version se réalise plus classiquement dans un wok ou une poêle)Ingrédients : 500g de poulet - 1 poivron jaune - 1 poivron rouge - 4càs de sauce prune (plum sauce) ou sauce aigre douce - 75g de noix de cajou – 4 ou 5ciboules (ou 2 beaux oignons nouveaux) – 1càc de gingembre – 2 gousses d'ail – 1 piment - de l'huile neutre (tournesol, arachide, Isio 4...)Commencez par couper le poulet et les poivrons en cubes d'environ la même taille.
Versez ensuite 1càs d'huile dans une poêle à feu assez vif, quand elle commence à fumer, écrasez l'ail sans l'éplucher avec le plat d'un couteau et versez-le dans l'huile, laissez 1 minute sur le feu. Ajoutez alors le poulet remuez bien et faites-le à peine dorer de tous les côtés rapidement à feu moyen pendant environ 3ou 4 minutes. Quand il est à point versez les poivrons et la sauce prune, salez, remuez bien puis ajoutez le gingembre, les deux tiers des ciboules et le piment, remuez encore. Couvrez alors votre poêle et laissez cuire 6 à 8 minutes en remuant régulièrement. Versez le contenu de la poêle dans un plat puis versez dessus les ciboules restantes et les noix de cajou très grossièrement hachées, servez de suite.
Si vous voulez réaliser vous même une sauce prune essayez la recette suivante
Ingrédients : 4càs de confiture de prunes (de préférence aux mirabelles ) - 1 càs rase de vinaigre de riz – 2 ou 3 pincées de sel – ¼ de piment oiseau (facultatif) - 1/2 gousse d'ail
Mélangez dans le bol d'un mixer la confiture de prune, le vinaigre de riz, le sel, l'ail et du piment à votre goût. Mixez le tout jusqu'à obtenir une pâte bien homogène, mettez en pot.
Salade acidulée et croquante version 2
Ingrédients : 1 orange - 1 pamplemousse rose - 1 ou 2 poignées de pousses de salades mélangées (pousses d'épinards, de moutardes,de betteraves, roquettes...) - 1 vingtaine de petites feuilles de menthe - 1 vingtaine de pluches de cerfeuil - 50g d''amandes effilées - 1cuillère à café de graines sésame doré - 1cuillère à café de sucre en poudre
Pour la sauce : 1 cuillère à soupe d'huile (tournesol, arachide, Isio 4...) - quelques traits de vinaigre balsamique rouge et blanc - sel et poivre
Mettez une poêle sur feu assez vif, quand elle est chaude verser-y les amandes et commencez à les dorer. Quand elles commencent à colorer ajouter les graines de sésame et le sucre, remuez et laissez sur le feu jusqu'à ce que le sucre caramélise, réservez alors dans une assiette.
Pelez à vif l'orange et le pamplemousse, il faut enlever toute la peau, puis détailler en quartiers en enlevant aussi la peau. Il ne reste alors que des quartiers complètement épluchés.
Posez dans un plat les salades et les herbes, mélangez bien. Disposez ensuite les quartiers d'agrumes, assaisonnez avec l'huile, les vinaigres, le sel et le poivre. Saupoudrez le tout avec les amandes caramélisées et servez.
Éventuellement on peut aussi utiliser d'autres herbes plus exotiques comme le coriandre ou du basilique thaï et d'autres pousses par exemple de blettes, pourpier...
Petites lunes framboise et pistache
Cette recette a été réécrite par Stéphanie et réalisée avec elle, et a été réalisée dans le cadre des ateliers Krups et Lagostina en compagnie de Stéphanie et sa très sympathique équipe... mais ça je vous en reparle très vite...
Pour la pâte : 150 gr Farine - 50 gr Beurre - 30 gr de vergeoise - 2 càs d'eau - 50 gr de miel liquide
Pour la garniture : 60gr framboises surgelées - 20gr d'amandes entières - 20gr de pistaches - 20 gr de sucre roux - 1/2 càc de zeste de citron - 1/2 càc de zeste d'orange
Les petites précisions en bleu permettent de réaliser la recette comme au temps des pyyyramiiiides... c'est-à-dire sans les machines, après à vous de faire selon ce que vous avez !
Mettre la farine dans le bol inox de votre robot pâtissier. Verser dessus le beurre fondu et l'eau froide, malaxer rapidement. Ajouter le sucre et l'eau et pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle devienne bien homogène et élastique. Cette première partie peut évidemment être réalisée à la main.
Au laminoir, étaler la pâte très finement (vous pouvez réaliser cette opération en plusieurs fois), comme pour la réalisation de ravioles. Sinon sortez votre rouleau et faites de même.
Découper des carrés de pâte d'environ 10 cm de côté. Les réserver dans un torchon très légèrement humidifié.
Mettre dans le mini hachoir les amandes et mixer rapidement : les amandes doivent être alors hachées très grossièrement. Ajouter les pistaches et redonner quelques tours de mixer, il faut alors avoir comme des graviers. Verser les framboises, le sucre et les zestes et faire tourner le mixer une dernière fois, il faut seulement que les framboises " éclatent " en morceaux.
Sinon hachez au couteau les amandes et les pistaches, éclatez les framboises en les tapant rapidement dans un mortier avec un pilon, et mélanger le tout avec le sucre.
Prendre un carré de pâte devant vous, une pointe vers vous.
Poser 1 belle cuillerée à café de garniture pratiquement sur la pointe de la pâte puis rouler délicatement en serrant un peu la pâte jusqu'au bout.
Replier les extrémités de manière à les refermer, puis donner au tout une forme de croissant.
Recommencer jusqu'à épuisement des ingrédients.
Enfourner dans un four préchauffé à 175°C pendant une vingtaine de minutes.
Dès qu'ils sont bien dorés, les sortir et au pinceau badigeonner d'un peu de miel réchauffé dans une petite casserole. Et pour finir saupoudrez le tout avec des pistaches hachées au hachoir ou au couteau (il n'y en a pas sur les photos).
Pour la recette des peties pots à la framboise cliquez sur la photo...
Et pour finit merci à Cuisinez ! et à toutes les équipes qui nous ont reçu là-bas et à toutes celles, désolé mais les garçons n'étaient pas là, toutes celles donc qui étaient là, blogueuses et lectrices qui ont fait de ce moment un moment de... donc à Joëlle, Mercotte, Anne, Sophie, Gredine, Wonder sophie, Gwen, Nathalie, Audrey, Dominique, Marjolaine ... et toutes celles que j'ai hélas oublié... n'hésitez pas à vous rajouter ! Ah et à Alice...

Mais pourquoi, une Krupsette est arrivée dans ma vie ? encore une autre drôle d'histoire... est-ce que je vous raconte ça...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dorian 13561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines