Magazine Beaux Arts

ligne rouge, ou le crash expliqué au café du commerce

Publié le 28 octobre 2008 par Agegout
ligne rouge, ou le crash expliqué au café du commercePour en finir avec les banquiers Alors voilà, Mme. Ginette a une buvette à Bertincourt, dans le Pas de Calais. Pour augmenter ses ventes, elle décide de faire crédit à ses fidèles clients, tous alcooliques, presque tous au chômage de longue durée. Vu qu'elle vend à crédit, Mme. Ginette voit augmenter sa fréquentation et, en plus, peut augmenter un peu les prix de base du "calva" et du ballon de rouge.    Le jeune et dynamique directeur de l'agence bancaire locale, quant à lui, pense que les "ardoises" du troquet constituent, après tout, des actifs recouvrables, et commence à faire crédit à Mme. Ginette, ayant les dettes des ivrognes comme garantie. Au siège de la banque, des traders avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO, SICAV, SAMU, OVNI, SOS et autres sigles financiers que nul n'est capable de comprendre. Ces instruments financiers servent ensuite de levier au marché actionnaire et conduisent, au NYSE, à la City de Londres, au Bourses de Francfort et de Paris, etc., à des opérations de dérivés dont les garanties sont totalement inconnues de tous (c.à.d., les ardoises des ivrognes de Mme Ginette).    Ces "dérivés" sont alors négociés pendant des années comme s'il s'agissait de titres très solides et sérieux sur les marchés financiers de 80 pays. Jusqu'au jour où quelqu'un se rend compte que les alcoolos du troquet de Bertincourt n'ont pas un rond pour payer leurs dettes.  La buvette de Mme. Ginette fait faillite. Et le monde entier l'a dans le cul....  En effet, le rire sera la seule solution, (nous ne sommes plus capables de descendre dans la rue..) face à la bétise et face au comportement criminel de certains qui font tourner cette planète  la ligne rouge que l'on devine ici n'est pas celle de la bourse, ou du  "nazdaque" ou autre down jaune  mais l'itinéraire de mon ami Manu Ratouis et Rémi Lécluse lors d'une 1ère dans les Alpes Bernoises en 2008  quand on monte, il faut bien redescendre !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Agegout 2536 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte