Magazine Culture

Turning Gate (Saenghwalui balgyeon) : Errance amoureuse

Publié le 28 octobre 2008 par Diana
Á Séoul, Gyung-soo, un comédien de théâtre sans emploi, et dont sa première prestation dans un film est considéré comme un échec - à l’image de ce dernier - est contacté par un vieil ami écrivain. Gyung-soo décide alors de partir le retrouver. Là, il rencontre Myung-sook, une jeune danseuse amoureuse de lui. Il tombe sous le charme de cette jeune femme sans savoir que son ami est épris d’elle. Incapable de lui avouer ses sentiments, Gyung-soo préfère partir en lui disant au revoir d’un éphémère signe de la main. Lorsque Gyung-soo se retrouve dans le train qui l’emmène chez ses parents, il rencontre Sun-young. Cette dernière le reconnaît et lui avoue son admiration pour l’artiste qu’il est. Quand elle descend du train, Gyung-soo la suit jusque chez elle. Le lendemain, il va à sa rencontre et tombe amoureux.
Turning Gate (2002) de Hong Sang-soo tient son titre d’une légende, celle d’un amour tragique. Lieu touristique que Gyung-soo part visiter avec son vieil ami avant de se retourner et s’en aller : visite avortée. La légende semble faire échos à ce que Gyung-soo vivra. Métaphore de ses errances sentimentales, le film du cinéaste se divise en deux parties : sa relation avec Myung-sook obsédée par lui puis sa relation avec une femme mariée, Sun-young dont il tombe follement amoureux.
Une partie où il est aimé, l’autre où il aime plus. Une partie où il reçoit, où il est invité, aimé, « starifié » par son statut d’artiste. On le découvre égocentrique, acteur désoeuvré sans rôle. Puis son errance l’amène ailleurs, vers l’inconnue, situation synonyme d’ouverture. Il s’éprend de façon obsessionnelle et devient de ce fait plus humain. Il a abandonné dans un premier temps et on l’abandonne dans un second. Abandonné sous un orage, Sun-young lui préfère un homme plus âgé, de meilleure condition malgré son infidélité. Il voit l’élue de son cœur s’en aller pour ne plus revenir. La légende se fait échos comme les mots de la voyante à qui il rendra visite, peu avant, en sa compagnie. Il est ce moine errant d’une montagne à autre. Et il continuera à errer…
I.D.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Diana 569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine