Magazine Culture

Ciel noir et horizon gris ?

Publié le 29 octobre 2008 par Myriam

En échos à la note précédente, les peintures énigmatiques et envoutantes de Mark Rothko ont toujours évoqué pour moi quelque chose de métaphysique.

Les toiles les plus sombres et sourdes sont les plus fascinantes, évoquant irrémédiablement la profondeur de l'univers et les mystères d'un monde dominé froidement par une intelligence souveraine.

Rothko_grey_and_black
En face d'une toile monumentale de Rothko, je me trouve un peu dans la position de
Lune_nasa_1
l'homo erectus inquiet et interloqué en face du grand monolithe noir que Stanley Kubrick et Arthur C. Clarke ont placé au centre d'un film fameux.

Le parallèle entre le Black and Grey de Rothko et un cliché de l'horizon lunaire que nous ont apporté les missions Appolo est plus que troublant. Qu'ils alternent avec le gris, le bleu ou le rouge le plus profond, les rectangles noirs du maître de l'expressionisme abstrait américain sont comme l'émanation du noir profond du cosmos, de l'immensité de l'univers.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Myriam 321 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine