Magazine Culture

Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)

Par Florence Trocmé

Cette rubrique suit l'actualité éditoriale et présente les derniers ouvrages reçus par Poezibao. Il ne s'agit pas de fiches de lecture ou de notes critiques et les présentations font souvent appel aux informations fournies par les éditeurs. Certains points de vue ou remarques sont toutefois le fait de la rédaction et sont alors précédés de la mention ndlr.

Parmi les livres récemment reçus par Poezibao :
André Markowicz, Les Gens de cendre, publie.net
Dominique Fourcade, Citizen Do, P.O.L
Adorno, Notes sur Beckett, Nous
Coll., Poétique et ontologie, colloque Yves Bonnefoy, Ardua/William Blake & Co
Jean-Luc Caizergues, Mon suicide, Flammarion
Vladimir Maïakovski, Henry Deluy, De ça,l'adresse à Vladimir, Inventaire/invention
Abbas Kiarostami, Un Loup aux aguets, La Table ronde
Jacques Rebotier, Description de l'omme, Verticales
Revue Supérieur inconnu, printemps/été 2008
Jacques Sivan, similijake, Al Dante
Mylène Lauzon, Chorégraphies, Le Quartanier
Olav H. Hauge, Nord profond, Bleu autour
Joël-Claude Meffre, L'aboi sans fin, Circa 1924
Revue La Passe, n° 7
Revue Ici&là, n° 9

Poezibao a décidé de soutenir l'initiative de Place des Libraires et donne donc aussi souvent que possible, pour chaque livre, un lien vers le site de ce réseau de libraires indépendants qui tentent d'exister en face des géants de la distribution de livres en ligne.

Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
André Markowicz
Les gens de cendre
publie.net, 2008
PDF 96 pages, PDF eBook.
Mise en page et conception graphique François Rannou et Mathieu Brosseau. Les 28 premières pages à feuilleter librement.
Téléchargement dans la collection L'Inadvertance de publie.net, 5,50 €.
" Les Gens de cendre est le second ouvrage de " poésie non traduite " d'André Markowicz. Ses poèmes sont datés, ils évoquent un disparu qui lui est cher (proche, écrivain lu et/ou traduit), ils disent le nécessaire lien de vie entre le réel, la lecture, la traduction, l'écriture. Pour chaque texte, une note en fin de livre éclaire le lecteur. Comme un gué lorsqu'on traverse un cours d'eau dont la fraîcheur vive saisit. On sent sous les pieds les pierres qui vous portent, on ne les voit pas, et l'on rejoint l'autre rive...lorsqu'on se retourne, qu'on cherche à retrouver le " chemin de traverse ", on les aperçoit, alors que l'eau, un peu plus haut retenue sans doute, a légèrement baissé, qui affleurent à la surface...elles nous ont fait franchir un seuil sans presque se montrer, nécessaires comme des mots de passe. En marge, on s'ouvre à un autre paysage intérieur, la précision ancrée d'un autre poème élargit la perspective de lecture. Qui bouleverse. " (François Rannou & Mathieu Brosseau)
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Dominique Fourcade
Citizen Do
P.O.L. 2008
16 €
Parution le 6 novembre
Dominique Fourcade est né en 1938. Il vit et travaille à Paris. Il écrit de la poésie depuis 1961. Il a également beaucoup travaillé sur Henri Matisse (écrits et expositions).
ndlr : ce livre contient notamment un court essai sur René Char, préface au catalogue de l'exposition René Char de la BNF (2007) et ″Chansons et Systèmes pour Saskia″, dont les 27 premières sont parues chez Michel Chandaigne, également en 2007.
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Adorno
Notes sur Beckett
Traduit de l'allemand par Christophe David
& présenté par Rolf Tiedemann
Nous, 2008
22 €, sur le site de Place des Libraires
Incipit de la présentation : " Si, pendant les années 1950 et 1960, Adorno a toujours parlé, dans sa philosophie, de l'art qui lui était contemporain, il y était aussi beaucoup question de l'œuvre de Beckett. Il est à peine exagéré de supposer qu'il y a, derrière chaque page de la Théorie esthétique, qu'Adorno avait prévu de dédicacer à l'auteur de Fin de partie, une explication implicite avec Beckett ".
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Coll.
Poétique et ontologie
Colloque international Yves Bonnefoy
Actes du colloque de l'ARDUA, Bordeaux, février 2007
Ardua/William Blake & Co édit. 2008
25€, sur le site Place des Libraires
" J'appelle évidemment à cette sorte de critique, qui serait une composante essentielle de l'immense débat que la société de ce temps se doit de ne plus tarder à entreprendre, cherchant alors à approfondir son sens par la considération de ces façons d'être ″au monde″ - ou de vouloir être au monde - que sont les poésies de Rimbaud, de Leopardi, de Yeats, de bien d'autres, chacun à sa façon exemplaire. J'appelle à une fusion, par le haut, de la poésie et de la critique. C'est cela la pensée [...] aventureuse. Elle l'est assurément, comme tout ce qui se fonde sur l'espoir et non sur les faits. " (Yves Bonnefoy, au dos du livre)
Avec des contributions notamment de Mary-Ann Caws, Jean-Paul Michel, Patrick Née, Dominique Rabaté.
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Jean-Luc Caizergues
Mon suicide
poésie-fiction
Flammarion, 2008
20 €, sur le site Place des Libraires
" Jean-Luc Caizergues poursuit dans ce livre son entreprise de destruction joyeuse et de critique active du paysage contemporain. Comme son précédent ouvrage, ce nouveau volume regroupe trois séquences de poèmes centrées chacune sur un thème particulier parmi lesquelles Mon Suicide, petit musée des horreurs intimes, d'un humour noir à la Topor, où les pères cherchent à se débarrasser des fils (et inversement). " (dos du livre)
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Vladimir Maïakovski
De ça (1923)
et Henry Deluy
L'adresse à Vladimir
Inventaire/Invention 2008
11 €, sur le site Place des Libraires
On peut aussi lire ce texte en ligne sur le site d' Inventaire/invention
De Ça, un des poèmes majeurs de Vladimir Maïakovski, paraît aujourd'hui dans une nouvelle traduction. Ecrit en 1923/24, De Ça est précédé d'une Adresse à Vladimir, où le poète Henri Deluy, traducteur et anthologiste, animateur de la revue Action Poétique, fondateur de la Biennale Internationale des Poètes en Val-de-Marne, tente de dénouer les fils de son attachement à Maïakovski.
[2003
Moscou, sur le chemin du transsibérien, avec Liliane et Jean-Jacques. À nouveau le musée qui occupe ta maison, Vladimir, à nouveau, la force du futurisme.
Ses typographies, ses mots défaits, l'orgueil passionné de la construction verbale, l'univers éperdu du néologisme et de ses gammes chromatiques, de la création à tout va, de l'emprunt, du détournement, de la dérision, de la composition par mots-valises, des faux anagrammes, des élargissements sémantiques, des démontages internes, des étymologisations,
des siglaisons.
Ce qui fait la puissance de ton écriture, Vladimir et qu'aucune traduction jamais... Et qu'il faut traduire, chaque fois autrement !]
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Abbas Kiarostami
Un Loup aux aguets
Traduction de Nahal Tajadod & Jean-Claude Carrière
La Table Ronde, 2008
15 €, sur le site de Place des Libraires
Courts et ciselés comme des haïkus, ces poèmes traduits du persan par Jean-Claude Carrière et Nahal Tajadod évoquent à la fois des perceptions et des émotions. Prolongeant le sillon subtil tracé dans son premier recueil, Avec le vent (POL, 2002), Abbas Kiarostami donne à voir et à ressentir, à travers Un loup aux aguets, l'enfance et la nature, l'amitié et la solitude, ce qui passe et ce qui demeure.
Né le 22 juin 1940 à Téhéran, Abbas Kiarostami est le plus connu des cinéastes iraniens contemporains.Palme d'Or à Cannes en 1997 pour Le Goût de la cerise, il a reçu deux ans plus tard le Grand Prix spécial du jury à la Mostra de Venise pour Le Vent nous emportera. C'est aussi un photographe reconnu, dont les œuvres ont été exposées dans le monde entier. (dos du livre)
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Jacques Rebotier
description de l'omme
Éditions Verticales, 2008
25 €, sur le site Place des libraires
" Description de l'omme est une encyclopédie médiévale écrite au vingt-deuxième siècle, par un papillon, ou une grenouille.
Anatomie, sang, passions, parole, organisation sociale, religion, moyens de production et de reproduction, sexe(s), monnaie, arts, hunivers, tout y passe, et en revue. Tout est tenu dans le désordre lacunaire du monde. Et tout s'explique : il y a des boules, et il y a des trous." (dos du livre)
Extrait : " la passion avant-dernière, la onte, sera étudiée dans le chapitre sur l'ontologie " (p. 183)
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Revue Supérieur inconnu
Numéro spécial sur la vie rêvée
printemps-été 2008
12 €
" Notre nouveau numéro utilise une manière inhabituelle de définir la part du rêve dans le réel quotidien. [il s'agit] d'évaluer des états d'existence impliquant la fusion parfaite du rêve et de la réalité, ou un impossible rendu possible par l'illusion lyrique " (extrait de l'éditorial de Sarane Alexandrian). Avec des contributions notamment de Christophe Dauphin, Luc Dietrich, Virgile Novarina, Jean-Luc Steinmetz, Elie-Charles Flamand, Aube Elléouët, Odysseus Elytis, Marc Kober, etc.
sur la revue Supérieur Inconnu, lire cet article
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Jacques Sivan
similijake
Al Dante, 2008
27 €, sur le site Place des Libraires
Une fiction littéraire dont le sujet est l'écriture, et les acateurs, ses outils mêmes, qui la fabriquent et la composent.
" Similijake est une interface généralisée pseudo-fictionnelle, hypersensible et évolutive, téléréalisable sous forme d'un plasma logosonoscopique dont les processus de modulation et de condensation sont ultra réactifs, ultra variables et capables de recomposer à chaque instant tel ou tel secteur de sa connectique, selon des protocoles qui vous garantissent des possibilités quasi infinies et une jouissance accrue..... " (Prière d'insérer)
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Mylène Lauzon
Chorégraphies
six espaces de danse-écriture
Le Quartanier, 2008
16 €, sur le site Place des Libraires
Travail poétique et réflexif à partir de la danse contemporaine, autour de six œuvres chorégraphiques.
Chorégraphies explore, en les conjuguant, écrire et danser. Il va à la rencontre, dans l'écriture, des trois étapes principales que traverse toute œuvre chorégraphique: la recherche et la création; la performance devant spectateurs; et ce qui suit la performance et la prolonge, l'effet d'une chorégraphie dans la durée - ce que la mémoire réactive ou transforme. Chorégraphies s'interroge sur les relations entre la pensée, les états de corps, la dépense d'énergie, la représentation, tout en éprouvant la manière dont s'entrelacent, dans la création comme dans la réception, la mémoire, les affects et le sensible.
Six pièces sont l'objet et la matière même de cette écriture de la danse : One to One de Nabih Amaraoui et Matthieu Burner; (Not) a Love Song d'Alain Buffard;(H)AND(S) de Clara Cornil; Not I & Others de Karine Denault; Le Sacre du Printemps de Xavier Le Roy; et Hadid de Laurence Rondoni et Mohamed Shafik.
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Olav H. Hauge
Nord profond
traduction du néo-norvégien et photographies François Monnet
Préface de François Graveline
Bleu autour, 2008
15 €, sur le site Place des Libraires
Olav H. Hauge (1908-1994) est considéré comme le plus grand poète norvégien de la seconde moitié du xx e siècle. Par leur simplicité, leur densité, leur concision, ses poèmes recèlent l'évidence et le mystère des choses, une présence au monde immédiate, où l'humour, le désespoir, la joie et la paix
ont leur place. On pense à Bashô, Char, Hölderlin, Michaud, qu'il a lus. Des photographies de François Monnet, prises dans les fjords qu'habitait Olav H. Hauge, accompagnent ces poèmes " (prière d'insérer)
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Joël-Claude Meffre
L'aboi sans fin
Avec des pointes sèches d'Albert Woda
Circa 1924, 2008
7 €, sur le site Place des Libraires
La jeune maison d'édition Circa 1924 lance une nouvelle collection de livres petit format en accordéon, imprimé sur beau papier (le Rivoli blanc, habituellement réservé aux tirages de tête) et à prix raisonnable. L'aboi sans fin comporte deux courts textes de Joël-Claude Meffre, marqués par une dimension mélancolique et fantastique. " Tant de chiens dans nos plaines, loin de nous, ont été évincés avec le temps. Leurs jappements se perpétuent cependant parfois longtemps pour certains. C'est comme si c'était toujours le même chien qui reprenait le même signal, le même appel. Mais ils sont sans poitrine et sans gueule, ce sont des échos d'échos à peine insistants [...]
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Revue La Passe
n° 7
automne-hiver 2008-2009
8 €
ndlr : il faut saluer l'intéressante option de ce numéro exceptionnel et... entièrement anonyme. Impossible donc ici de donner le nom de quelques uns de ceux qui ont contribué à cet opus 7. " Le nom n'est qu'une silhouettte, un faire-valoir ou un bonnet d'âne, soit le nègre de tout un chacun [...] "
Poezibao a reçu, n° 55 (dimanche 2 novembre 2008)
Revue iciélà
revue de la Maison de la Poésie de St Quentin-en-Yvelines
n° 9
septembre 2008
10 €
Selon son schéma habituel, cette livraison de la revue semestrielle de la Maison de la Poésie de St Quentin en Yvelines est construite autour de quatre parties, Images et mots avec des pages de création, Si près é si loin, avec un dossier consacré à la poésie d'expression française (Guadeloupe et Martinique dans ce numéro), Dessus & dessous, part plus théorique ou critique et enfin une série de notes sur l'actualité poétique dans la section Ecoute & Note. Au sommaire notamment Joël Sadeler, Gérard Noiret, Saint-Pol-Roux, Jacques Taurand, Bram Van Velde/Charles Juliet, Eric Sénécal, etc.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines