Magazine Culture

Daphné disparue

Publié le 03 novembre 2008 par Pralinerie @Pralinerie

J'ai croisé ce livre de José Carlos Somoza chez Caro[line]. Le jour même il m'a fait de l'œil dans une librairie. J'ai craqué.
Juan Cabo, écrivain, sort de l'hôpital, amnésique. Il ne sait plus rien de lui, de sa vie personnelle. Seules les connaissances universitaires demeurent (Ovide en particulier et ses métamorphoses). Il regarde donc son monde comme un étranger et tente de s'y adapter en notant chaque rencontre et chaque événement. Ainsi, son médecin est : 1. Dolores. Blouse blanche. Tête d'œuf.
Cette amnésie ne serait en soi pas vraiment gênante s'il n'y avait cette phrase rédigée le soir de son accident : Je suis tombé amoureux d'une femme inconnue. Réalité ou fiction ?
Juan va mener l'enquête et tenter de retrouver la trace de cette femme, d'indice en indice. Dit ainsi, ce la ressemble à un policier. Mais ce n'en est pas vraiment un. Il s'agit plutôt du roman de la création littéraire.
Juan croise des écrivains plus ou moins amateurs, un éditeur tout puissant, une muse, des livres, un enquêteur pour écrivains, personnages presque cocasses qui l'aident dans cette quête de la femme, nouvelle Daphné qui disparait avec un brin de laurier.
Ce livre m'a fait penser à Kafka et à Borges avec ses impressions de labyrinthe, ses situations absurdes mais crédibles. Un livre étonnant qui se dévore !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine