Magazine Beaux Arts

Histoire de la beauté

Publié le 17 novembre 2008 par Pralinerie @Pralinerie

Pour tout vous dire, je prépare un petit exposé sur l'évolution des canons de beauté chez les hommes et j'avais besoin de quelques documents. J'en ai profité pour dévorer cet ouvrage fort passionnant d'Umberto Eco qui réunit textes littéraires et œuvres d'art. Le propos général est chronologique.
De façon très succincte, la beauté antique est synonyme de bonté. Le corps parfait répond à des proportions idéales, c'est une harmonie qui reflète l'harmonie de l'univers.
Au Moyen Âge, la beauté est signe de sainteté ou de divinité, elle est présente dans la variété des couleurs et dans la lumière. Vers le XIIIe, son sens évolue, elle devient vice et ruse. La beauté est diabolique.
La renaissance renoue avec l'idéal des proportions.
Avec le XVIIe, le corps parfait s'arrondit chez les femmes comme chez les hommes. Les critères du beau deviennent plus subjectifs... Du coup, il y a la beauté du sublime et de la mort, des passions et de la terreur au XIXe siècle à laquelle s'oppose la beauté du luxe et de l'opulence victorienne.
Avec le XXe s, la beauté peut être reproduite, diffusée. C'est la naissance du sexe symbole !
Et ce n'est qu'un avant gout, le tout est très bien illustré et commenté. Pour ceux qui cherchent des idées, c'est un livre à offrir.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1140 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines