Magazine Culture

Desperate housewives : 5.08 City on fire

Publié le 18 novembre 2008 par Tao

Après la fusillade et la tornade un autre drame frappe Wisteria lane, cela est devenu une tradition. J’attends donc la pluie de sauterelles en saison 6, l’invasion extraterrestre en saison 7 et l’armageddon, le fin du monde lors de la saison 8 pour clôturer la série. C’est vrai, j’en fais trop mais les wives en font autant car il faut le dire, la série n’est pas douée pour les épisodes catastrophes. Et elle le prouve à nouveau, l’incendie étant anecdotique, quasi un non événement. On n’en profite même pas pour se débarrasser de Virginia, d’Anne, de Jackson, d’un des gosses Scavo ou pour rendre la vue à Carlos. Car oui, j’avais imaginé Carlos apercevant la lumière de flammes dans la cohue. Un peu idiot, je sais mais je pensais vraiment qu’on aurait droit à cette scène. Je ne sais pas trop pourquoi. Seul le psy de Dave meurt dans l’incendie, une mort bien pratique pour voir le suspense perdurer. Même si on sait maintenant qu’il en veut à Mike. Un peu facile de tout remettre sur le dos de Mike. ça n’a rien de très surprenant, ni de très motivant, celui ci ayant été impliqué dans les fils rouges des saisons 1 et 3. De plus, ça se voit gros comme une maison, cela va servir à rapprocher Mike et Susan et de façon secondaire à mieux intégrer Eddie dans la bande des femmes du quartier.

Anne est ainsi toujours enceinte, pour ce qu’elle en dit. Et si elle lui en veut, Lynette doit se mettre de son côté face à un mari violent. C’est tout Lynette ça. La brave femme se faisant toujours avoir comme ce fut le cas avec Nora en saison 3. Bizarre mais ça me fait vraiment penser à un Nora bis cette histoire. J’aurai trouvé plus intéressant de voir Lynette quitter froidement Anne tout en sachant que son mari allait la battre. Ça aurait été plus choquant. Là les deux femmes vont elles sans doute se rapprocher afin de faire entendre raison à Anne qui quittera la ville seule afin de prendre un nouveau départ. Une fois la baby menace réglée.

La participation de Steven Weber ( vu dans la saison 2 de Brothers and sisters) en petit ami quadragénaire de Julie était amusant même si la réaction de Susan et les gags qui s’en sont suivis étaient prévisibles. La première scène avec le taxi est par contre extrêmement drôle car on joue sur le quiproquo, Susan prenant son futur gendre pour le jeune et séduisant chauffeur. Le reste est typiquement du Susan. Bizarrement on avait crié au loup durant l’été car Andrea Bowen ne ferait plus partie du casting de la série. Hors je vois qu’elle est de retour pour cet épisode. La jeune fille étant à l’université, normal de ne plus la voir aussi souvent et puis soyons honnête elle n’a jamais servi à grand chose dans la série, ce qui est également le cas dans cet épisode.

Depuis le début, je le sentais, Virginia allait coucher les Solis sur son testament mais cela est intelligemment utilisé pour nous montrer combien Gabrielle a changé. Comme elle le dit elle même, il y a quelques années elle aurait tout fait pour de l’argent. Aujourd’hui elle a une famille, des enfants et ils passent avant tout. Y compris avant son goût pour les belles choses et la vie facile. Durant les premiers épisodes cette année, on voyait Gabi regretter son ancienne vie mais aujourd’hui on la voit assumer complètement son nouveau statut. Un changement quelque peu rapide mais accéléré par Virginia. Gabrielle ne voulant pas devenir une vieille snob attirant les autres uniquement avec de l’argent. Qu’importe, je reste sur l’idée de revoir Gabrielle retrouver tout son standing grâce à la mort prochaine de Virginia. Ça semble de toute façon la seule conclusion possible pour cette histoire. Cela dit Frances Conroy est toujours parfaite en vieille folle pot de colle et son duo avec Eva Longoria fonctionne à merveille.

Bree est elle aussi confrontée en quelque sorte à son passé. Grâce à son livre elle veut vendre le style de vie qu’elle avait à l’époque de la saison 1. La vie de la parfaite ménagère dans le style des années 50 mais la journaliste venue l’interviewer n’achète pas cette vision idyllique de l’ ” American way of life “. Les casseroles de Bree refont inévitablement surface mais elle reste très digne, très Bree je dirai. Et ses aveux à la fin sonnent justes. Son livre est sans doute idéalisé mais c’est finalement la vision a laquelle elle tente de se raccrocher alors que sa vie est loin d’être parfaite. Par contre sa robe très décolletée laisse apparaître une Marcia Cross d’une maigreur assez inquiétante. On pourrait compter ses côtes. La CW n’est donc pas la seule à ne pas nourrir ses actrices. Marcia devrait aller faire un tour sur le plateau de Boston legal car William Shatner et Jamees Spader font visiblement exploser leur taux de cholestérol.

Au final, si la partie ” catastrophe ” de l’épisode n’est pas des plus réussis, l’ensemble est lui beaucoup plus appréciable. L’intrigue de Bree est excellente, le retournement de situation concernant Lynette est intéressant. Les intrigues se poursuivent sur le long terme et si les wives se croisent à peine, le fait de centrer l’intrigue la fin sur un seul endroit permet de donner l’impression d’une vraie cohésion à l’histoire. Par contre si Bree, Lynette et Gabi ont des raisons d’être présentent pour le concert de leurs maris, on se demande bien pourquoi Susan y est. L’idée dans le fait d’être divorcé n’est elle pas de passer moins de temps avec son ex ? Et qui s’occupe de MJ pendant ce temps là ? Donc sur les trois épisodes catastrophe de la série, je considère celui ci comme le meilleur. Sans doute car on ne fait pas tout un foin de l’événement mis à part dans le titre de l’épisode et dans la promo de ABC.

PS : La chanson “Mustang Sally” interprétée par le groupe est extraite du répertoire du “Band from TV” formé en réalité par James Denton, Hugh Laurie, Greg Grunberg et d’autres acteurs musiciens du petit écran. Voici d’ailleurs une prestation live du groupe. Malheureusement Hayden Panettiere gache un peu le début, passez tout de suite à 1 minute 20 pour entendre la chanson.

 



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tao 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog